30/03/2010

Votre opinion est-elle manipulée ?

Titre provocateur ?

Préférez-vous : Les médias peuvent-ils influencer vos opinions et vos votes ?

Oui, simplement par le sens et les mots que l'on utilise dans le titre d'un texte.

Un exemple de ce jour relatant un sondage à paraître où le refus de l'adhésion à l'Europe des suisses est fortement majoritaire.

Et pourtant, voici comment est libellé le titre :

Les eurosceptiques toujours majoritaires en Suisse
Pourtant, deux cinquièmes de la population n'ont rien contre le principe de l'adhésion

Édifiant ?  Non ?  Nous aurons l'occasion d'y revenir.

Pour les intéressés, le commentaire de ce sondage est ci-dessous ainsi que le lien internet.


 

Zurich (ots) - L'Union européenne continue de susciter un vif scepticisme en Suisse, malgré le verdict qu'ont par exemple rendu les urnes sur la libre circulation des personnes - ou peut-être même à cause de lui. Près de la moitié de la population (48,2%) est d'une façon générale contre l'adhésion, révèle une enquête représentative réalisée pour le magazine Reader's Digest Suisse (numéro d'avril), avec légèrement plus d'Alémaniques dans le camp des opposants, et nettement plus de femmes que d'hommes. Constat frappant: les moins de 34 ans se montrent encore plus réticents que leurs aînés.

Inversement, 41,8% des Suisses n'ont rien à redire au principe de l'adhésion: la majorité d'entre eux (25,3%) souhaiterait toutefois attendre encore, tandis que 16,5% seraient favorables à une entrée rapide de la Suisse dans l'Union.

Cette dernière opinion est plus fréquente chez les Romands (25,7%) que chez les Alémaniques (13,5%), avec une majorité d'hommes. L'institut ISOPUBLIC, auquel le Reader's Digest avait confié le sondage, a aussi découvert que les moins de 34 ans sont particulièrement bien représentés dans le camp des partisans comme dans celui des adversaires de l'adhésion.

Les personnes aisées sont presque deux fois plus nombreuses que les moins bien loties à prôner l'adhésion rapide. Quant aux attentistes, ils constituent entre 25% et 26% de toutes les couches. Les fermes opposants se retrouvent à tous les niveaux de revenus, à l'exception du sommet de l'échelle (37,4%).

Pour ses relations économiques et politiques avec l'UE, la Suisse a choisi de passer par des accords bilatéraux portant sur des domaines clairement définis. Dans son rapport Europe 2006, le Conseil fédéral avait conclu que la voie bilatérale était pour l'instant la plus appropriée pour garantir au mieux les intérêts de la Suisse. Mais l'adhésion reste toujours possible. Voulant savoir précisément si une majorité pourrait se dessiner en faveur de cette option, le Reader's Digest Suisse a fait poser en début d'année à un échantillon représentatif de la population la question suivante: comment jugez-vous une adhésion de la Suisse à l'Union européenne? Avec trois réponses possibles: oui à l'adhésion le plus vite possible; un peu plus tard, le cas échéant; non d'une façon générale.

Si le Conseil fédéral s'est engagé sur la voie des accords bilatéraux, c'est sur la claire injonction des urnes: rejet à 53% du projet d'adhésion à l'EEE en 1992, et à 76,8% de l'initiative «Oui à l'Europe» demandant l'ouverture immédiate des négociations d'adhésion en 2001.

En revanche, le peuple avait favorablement accueilli les accords bilatéraux I (à 67,2% des voix), l'adhésion aux accords de Schengen et Dublin (54,6%) et l'extension de la libre circulation des personnes aux neuf nouveaux membres de l'UE d'Europe de l'Est et du Sud. Qui plus est, il a réaffirmé son approbation au mois de février 2009, avec un score de 59,6 %, à la consultation sur la reconduction de l'accord sur la libre circulation et son extension à la Bulgarie et à la Roumanie à compter de 2009.

Méthodologie de l'enquête

L'institut de sondage et d'études de marché ISOPUBLIC a interrogé un échantillon représentatif de 1'000 personnes du 21 au 27 janvier 2010 pour le Reader's Digest Suisse.

 

http://www.presseportal.ch/fr/meldung/100600782

 

12:00 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Les commentaires sont fermés.