12/04/2010

Actualité, quand on préfère t'ignorer !

Très peu de médias ont relayé et commenté le discours du Premier Ministre turc prononcé le 7 avril, à Paris, dans la salle du Zénith à ses compatriotes établis en France.

Je lis, dans les commentaires des blogs, le reproche d'avoir une tendance de démocrate laïque  portant à exagérer les "quelques exceptions" portées à ma connaissance !

Soit. Serais-je le seul à considérer que ce discours comporte un appel à renverser notre forme de société occidentale ?

Ci-dessous la traduction en français de cet évènement avec le lien pour consulter l'original

 


Erdogan, le premier ministre Turc a profité de sa visite officielle à Paris mardi 6 et mercredi 7 avril, pour exhorter les Turcs vivant en France à former un puissant lobby étranger agissant pour le compte et les intérêts de la Turquie.

Erdogan a appelé les Turcs en France à s'intégrer, mais à ne pas s'assimiler.

Intégrez-vous dans la société par l'apprentissage de la langue et impliquez-vous dans la vie sociale, mais ne vous assimilez jamais, a demandé le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan en s'adressant à la communauté turque à Paris.

Le Premier ministre dans l'enceinte de la salle du Zénith a parlé devant environ 6.000 Turcs vivant en France, lors du deuxième jour de sa visite.  Accueilli par des applaudissements soutenus quand il est monté sur la scène, Erdogan a parlé de l'éveil de la Turquie et a exhorté les Turcs français à être mieux représentés dans la vie économique, politique et sociale du pays où ils vivent.

Soulignant que l'assimilation est différente de l'intégration, M. Erdogan a déclaré que personne ne peut exiger qu'une personne s'assimile. "La demande d'assimilation est un crime contre l'humanité," a-t'il dit. "Personne ne peut vous demander de renoncer à vos valeurs, à votre culture." Il a déclaré, que ceux qui veulent vivre en harmonie avec la société dans laquelle ils vivent, doivent s'intégrer dans la société de la meilleure façon possible.

Rappelant à son auditoire que la France permet la double citoyenneté, Erdogan a critiqué ceux qui ne font pas la demande pour obtenir la nationalité française. "Demandez-la, mes frères. Demandez-la ! Utilisez le droit de vote et celui de vous faire élire que la France vous accorde. C'est un grand atout, alors faites-en usage.", a insisté Erdogan. Le Premier ministre a déclaré que devenir citoyen français ne les privera pas de leur identité. "Pourquoi n'y en aurait-il pas,  parmi vous, pour se présenter aux élections du Parlement européen? "

Au sujet de la candidature d'adhésion de la Turquie dans l'Union européenne, il a déclaré que la Turquie ne fera que renforcer l'Union européenne avec sa population de 73 millions, jeune, dynamique et instruite. Ajoutant qu'il y a déjà près de 5,5 millions de Turcs qui vivent déjà en Europe, Erdogan a demandé à son auditoire de ne pas refermer la Saison de la Turquie en France, qui devait normalement prendre fin mercredi en France et dans d'autres parties de l'Europe.

"Je demande à chacun d'entre vous de faire plus d'efforts comme  représentant de votre pays afin de mieux promouvoir la Turquie ici," a dit le Premier ministre.

Affirmant que la Turquie a levé l'obligation de visas avec 23 pays depuis  les sept dernières années,  M. Erdogan a dit que la Turquie se tourne vers l'Occident, mais qu'elle n'a jamais tourné le dos à ses voisins orientaux pour autant. "Nous ne pouvons pas être indifférents aux personnes avec lesquelles nous avons vécu pendant mille ans", a souligné Erdogan.

Lors de ses entretiens avec Erdogan à Paris plus tôt dans la journée, le président français Nicolas Sarkozy a réitéré son opposition à l'adhésion de la Turquie dans l'UE, tandis qu'Erdogan a répété que la Turquie reste attachée à son objectif d'entrer dans l'UE et a rejeté la proposition française et allemande de partenariat privilégié.

http://www.todayszaman.com/tz-web/news-206884-102-erdogan-urges-turks-in-france-to-integrate-not-assimilate.html


16:22 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (10) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

Disons que nous sommes en droit d'espérer (Exiger) la réciprocité.
Et je suis prête à demander la nationalité turque afin d'être élue à Istambul!

Écrit par : Mireille Luiset | 12/04/2010

@Mireille : Tout a fait, vous etes en droit d'exiger la reciprocite. Allez vivre en Turquie, Istanbul est une tres belle ville si vous faites abstraction de la circulation et on y mange tres bien. Vous decouvrirez aussi qu'il est bien plus facile de recevoir la nationalite turque que la nationalite suisse d'ailleurs.

Écrit par : Stephane | 13/04/2010

Un appel a renverser votre forme de societe occidentale ? Pourquoi ?

Vous voulez que les turques de France fassent quoi ? Qu'ils deviennent des vrais petits francais avec un beret, vivant dans un village d'Auvergne, allant a l'eglise (donc se convertissant au christianisme), etc... ?

Il leur dit tres clairement de s'integrer, ce qui signifie accepter les lois locales et s'inserer dans la vie sociale. Pourquoi donc devraient-ils perdre leur culture d'origine ?

Vous pensez qu'un Suisse demenageant en Syrie ou au Maroc devrait devenir musulman, arreter de boire de l'alcool et arreter de manger de la fondue ?

Écrit par : Stephane | 13/04/2010

Bien dit Stéphane, je n'aurais pas fait mieux

Écrit par : Fatima_la Franchise | 13/04/2010

@Stephane. Bien que sûr que non l'assimilation n'est pas à rechercher et d'ailleurs aucun gouvernement européen ne va dans cette voie. Par contre, si je vis au Maroc ou en Syrie, je sais que ma liberté d'expression sera réduite et que la pratique de ma religion (autre que l'islam) sera sujette à caution ou alors que je vais devoir vivre dans ma communauté dans un quartier bien précis (les Coptes en Egypte, les Maronites au Liban...). Juste une précision : les musulmans boivent de l'alcool, se droguent, forniquent,.... même si le Coran l'interdit mais ils le font juste en catimini car la pression sociale sur les interdits est très forte. La Turquie qui avait mis la séparation des pouvoirs ( politique et religieux) est tranquillement à coup de décrets à remettre la religion au centre des préoccupations de la société civile.

Écrit par : demain | 13/04/2010

demain

Au Maroc, c'est pour cela que les pays regorgent d'étrangers. Ils sont tellement en manque d'oppression, qu'ils accourent la-bas.

Depuis la présence massive d'étrangers au Maroc, le coût de vie a quadruplé. Ils vivent bien et librement. Déplacez vous pour vous faire une idée!!

Écrit par : Fatima_la Franchise | 13/04/2010

que le pays...

Écrit par : Fatima_la Franchise | 13/04/2010

que le pays regorge...

Écrit par : Fatima_la Franchise | 13/04/2010

@demain

Allez vivre quelques années dans ces pays là puis venez ensuite nous faire vos commentaires, ils seraient plus crédibles.

Écrit par : zakia | 13/04/2010

@Fatima et Zakia. Vous n'êtes pas sans savoir que la liberté de presse, d'expression et de pensée dans les pays arabes est de plus en plus muselée par des gouvernements ou royautés qui craignent pour leur légitimité et par la montée des partis d’obédience islamique dans tous les pays musulmans de la Turquie à la Malaisie avec une réthorique sans concession qui va dans le sens d'une privation des droits fondamentaux de l'individu.
Beaucoup d'étrangers ont des résidences secondaires ou vivent à l'année par ex au Maroc, (Tunisie ou Egypte (mer rouge)) comme les retraités, cela pose des problèmes aux Marocains tout particulièrement à Marrakech où ils achètent non seulement des terrains pour construire leurs maisons, mais en plus, ils achètent des ryads qui tombaient en ruine et dont personne ne se souciait. Les Marocains pensent que cela fait partie du patrimoine et voudraient que le gouvernement les conserve. Ce problème irrite les marocains qui doivent s'installer en dehors de la ville de plus en plus loin mais aussi les jeunes des 2ème et 3ème génération qui n'ont jamais pensé qu'il y avait des investissements à faire dans leur pays. Il commence à y avoir un intéressement de leur part et donc un effet de protectionnisme, de réflexion du type cela doit rester aux mains des gens du pays. D'autres pensent que cela est bon pour le tourisme et les emplois qui en découlent.

Écrit par : demain | 13/04/2010

Les commentaires sont fermés.