21/04/2010

Capitaux Evacués Vers d'Autres (CEVA)

Pour le Patronat, la douche est froide. On oublie ce que l'on a proclamé haut et fort précedemment pour inciter les électeurs à accepter les accords bilatéraux.

Ceci permet d'ânonner doucement  les causes de sa "gueule de bois" actuelle.

256 millions, total pour TROIS lots déjà emportés par une entreprise étrangère sur une première enveloppe de 830 millions.

Il faut le rappeler, le marteler, cet argent est le vôtre. Il provient de l'impôt, pas de la bourse des décideurs étatiques.

Et ces mêmes décideurs politiques vous rabâchent que l'impôt et les dépenses d'infrastructures sont incontournables pour la relance de NOS ENTREPRISES ET DE L'EMPLOI en ces temps de crise...

Il serait facile d'adopter une attitude sarcastique et de claironner :

"C'est l'histoire de l'arroseur arrosé",

si des emplois, la relance, le pouvoir d'achat de bien des ménages n'étaient les victimes directes de ces conséquences majeures induites par les accords bilatéraux.

L'Union Démocratique du Centre depuis fort longtemps prévient, argumente, explique, démontre, a fait campagne en faveur du "NON" dans les différentes votations sur l'Europe, l'EEE, les bilatérales, Schengen.

Nous étions, selon les édiles des partis bourgeois, le "clan détestable des neinsager", ou plutôt, en considérant les réactions de ce jour, le "clan des empêcheurs de gagner gros"...

Mais à l'aune des réactions des milieux économiques lues ce jour, comme ils ne peuvent plus "gagner gros", les vertus des marchés publiques d'inspiration "intérieure de notre frontière nationale" semblent être du goût de la prose du jour.

Cette manière de "tourner sa veste" est écoeurante car si une refonte de ces accords ou leur suppression devenait un fait de nouvelle votation, rappelez vous les propos de ce jour et vous les comparerez avec les arguments qu'ils développeront pour cette "éventuelle" nouvelle campagne...

 

 

 

 

17:35 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

On pourrait réunir les citoyens, citoyennes, permis C sur la Plaine de Plainpalais faire tous ensemble la procédure AMPI
p.l.

Écrit par : pierre losio | 21/04/2010

Nous avons les politiciens les plus médiocres qui soit!

Manor Delémont qui fait travailler de nuit des employés allemands pour 12.- de l'heure, des entreprises du DTP vaudoises qui font travailler des ouvriers pour 15.- et quel politiciens ou syndicaliste pour s'en indigner, aucun!

Inutile de dire que beaucoup d'entreprises suisses profitent aussi de l'aubaine mais ne s'en vente pas!

L'effondrement des rentrées fiscales vont peut être les faire bouger, mais la précarité va aussi exploser partout dans le pays!

Il est indispensable de faire changer ses lois, sans quoi le chômage va encore augmenter!

Et tout ça se passe dans l'indifférence des politiciens trop occupés à s'en mettre plein les poches!

J'ai pour ma part comme une envie de quitter ce pays où les simples citoyens, qui ont fait la fortune de la Suisse, ne sont plus respectés!

Écrit par : dominiquedegoumois | 21/04/2010

Les commentaires sont fermés.