27/04/2010

Nous avons aussi un Salafiste !

InfrarougeBurka.jpg Le Biennois Nicolas « Abdullah » Blancho,  est le président du Conseil central islamique de Suisse.

C'est ainsi qu'on nous le présente, dans les médias, depuis quelques jours.

La photo figure sur le site de la TSR. Elle accroche pour nous annoncer un InfraRouge, le 27 avril, avec ce Monsieur.

Il défend une pratique traditionaliste de l’islam et demande, par exemple, des dispenses de natation à l’école. Selon lui, le port de la burqa n’est pas contraire à notre Etat de droit. Ce sera le débat de cette émission.

La Burka ! Je ne peux m'empêcher de faire le lien avec l'autre salafiste monté également au pinacle par nos médias.

Vous savez, la contravention récemment donnée en France à une dame qui conduisait sa voiture la tête couverte de sa nikab.

NikabNantes.jpg22 euros est le montant de la contravention.

Monsieur tout le monde aurait, en maugréant, réglé sans autre le montant du pv.

Mais nous sommes en présence d'un "bon musulman" et nous partons dans le scandale politique.

Les mosquées de Nantes crient à la stigmatisation.

Et nous voilà en pleine controverse politique.

Si ce n'est qu'il y a une cerise sur le gâteau !

 

Notre brave musulman est polygame, il a quatre femmes, chacune de ses femmes ayant plusieurs enfants. Alors la pression monte car, comme vous le savez, l'état français est plus que généreux en allocations de toutes sortes.

Et vous lisez, dans un célèbre journal de gauche, Libération, ces lignes :

"La situation de cet homme est connue depuis un bon moment par les services de l'Etat, la Caisse d'allocation familiales. Pourquoi rien n'a été fait ? Pourquoi feint-on aujourd'hui de découvrir cette situation?", s'est interrogé Jean-Marc Ayrault, député-maire de Nantes et chef de file des députés PS, qui regrette l'inaction des services de l'Etat.

Mais dans le même journal vous pouvez aussi lire la contre attaque de ce "bon musulman" :

Polygamie: «les maîtresses ne sont pas interdites», se défend le conjoint

(Je vous donne la référence du site :http://www.liberation.fr/politiques/0101632179-polygamie-les-maitresses-ne-sont-pas-interdites-se-defend-le-conjoint)

Tout en affirmant : "«A ce que je sache, les maîtresses ne sont pas interdites en France, ni par l'islam. Peut-être par le christianisme, mais pas en France»" Comble de la muflerie par ce monsieur car les "trois autres" ne sont plus ses épouses musulames légitimes mais ses maîtresses !

C'est par ce genre d'argument, (les maîtresses ne sont pas interdites par l'islam) que ces gens se moquent de nous, de notre tolérance naïve.

Car "les maîtresses" sont exactement ce que le Coran réprouve fermement en condamnant L'ADULTÈRE. (en fin, le détail des versets dénonçant l'adultère).

Je me demande sincèrement si notre présentatrice "fétiche" d'infrarouge, osera, pourra, voudra, porter le débat sur tous ces faits connexes  et graves, dont la polygamie, que revendiquent les mouvements politiques islamistes.

Par ce genre de questions, nous quittons la sphère confortable du politiquement correct.

Réponse ce soir !

 

 


"La lapidation est un devoir envoyé par le livre d'Allah pour les hommes et les femmes mariés qui ont commis l'adultère si la preuve est établie, s'il y a grossesse ou aveu. " (récit d'Abdullah ibn Abbas, Muslim XVII 4194)

" L'envoyé d'Allah a dit : - Quand un homme célibataire commet l'adultère avec une femme célibataire, ils recevront cent coups de fouet et seront bannis un an. Dans le cas où ils sont mariés, il recevront cent coups de fouet et seront lapidés à mort. " (récit de Ubada ibn as Samit, Muslim XVII 4191)

 

10:19 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Les commentaires sont fermés.