31/05/2010

Quand l'hôtel carcéral redevient une Prison!

Triste réalité de ces dernières années, l'augmentation du "tourisme délictuel" allié à une augmentation de la délinquance surtout marquée par un taux de récidive impressionnant ont amené une "surpopulation carcérale" dans nos prisons genevoises.

Nous avons pratiquement trois fois plus, ou trop, de détenus. Les conditions quasi hôtelières qui régnaient lors de l'ouverture de Champ Dollon ' sont du domaine du passé.

Par contre, et nous leurs devons soutient et remerciements, le nombre des gardiens n'a pas triplé. Le grand professionnalisme dont ils font preuve, dans cette situation tendue, évite, chaque jour, bien des confrontations.

Bien entendu, il faut trouver des solutions ! Mais la ou lesquelles ?

Le centre droit allié à la gauche raisonne selon le principe de l'économie libérale : il y a beaucoup de demande, il faut augmenter l'offre! Vous l'avez compris, construire de nouvelles prisons...

 

Un projet de loi a été accepté vendredi passé par le Grand-Conseil, permettant, avec urgence, d'augmenter de 100 places Champ-Dollon. Vous noterez au passage que le projet présenté est à hauteur (chiffre rond) de 24 millions de francs soit 240'000 francs la place...

Mais cela ne résoudra pas le fait de la surpopulation carcérale car diverses études montrent, pour les prochaines années, une augmentation du nombre des délinquants...

Vous souvenez-vous du 15 février 2008 ?

L'UDC déposait son initiative pour le renvoi des criminels étrangers munie de plus de 232'000. signatures !

Demandez aux biens pensants du politiquement correcte le taux de criminels étrangers passibles de cette mesure de renvoi ?

Ce taux dépasse les 50%.

N'est-ce pas une bonne partie de la solution pour résoudre le problème de la surpopulation carcérale ?

Mais, sous le couvert de l'humanisme, les belles âmes vous rétorqueront que le renvoi des criminels étrangers est contraire au Droits de l'Homme.

Car à notre époque le droit des voleurs, violeurs, meurtriers prime sur le bon sens et surtout sur la tranquillité et la sécurité des honnêtes gens qui eux, sans aucune dérogation, n'ont que le devoir de payer les outrages qu'ils ont subis par les délinquants, tous les frais de Justice puis leur entretien complet dans nos prisons.

Les Chambres fédérales vont en "discuter" cette prochaine session car plus de deux ans après le dépôt, la votation populaire n'a toujours pas eu lieu...

 

Lire la suite

10:57 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

25/05/2010

Le citoyen suisse est régulièrement dupé. Jusqu'à quand ?

Soleil, chaleur, ce pont de la Pentecôte aurait dû être paisible.

Et pourtant, la lecture de l'actualité avait matière à nous inquiéter.

Dimanche, une "rixe" entre malfrats d'ethnies étrangères à notre pays se termine par des échanges de tirs d'armes à feu ! Un mort et des blessés...

Lundi soir, les informations de la TSR traitent en priorité cette affaire et nous avons le privilège d'entendre le commentaire du Président du PDC suisse, valaisan comme vous le savez.

Il dénonce cette violence étrangère. Affirme que la dernière révision du Code Pénal suisse favorise, par son côté laxiste des peines "jours amendes" cette explosion de la criminalité et promet que des mesures fermes et adéquates vont être envisagées...

Vous parcourrez d'autres sources d'information et, samedi 22 mai, sur Swissinfo, vous lisez :

L'ONU épingle la Suisse pour mauvais traitements

Et l'objet principal de ce reproche est :

Après avoir examiné le 6ème rapport périodique de la Suisse, le Comité contre la torture a formulé des recommandations critiques. Il s'inquiète notamment de l'initiative sur le renvoi des étrangers criminels

Ceci m'amène à vous confirmez le titre de ce blog:

Nous sommes régulièrement dupés

Car nous trouvons, dans notre pays, foison d'organismes et d'associations, largement subventionnés par les deniers publiques, vos impôts, qui passent leur temps et dépensent votre argent pour démontrer et prouver que la Suisse s'acharne à ne poursuivre, emprisonner, renvoyer que des :

Honnêtes gens au dessus de tout soupçon !

N'est ce pas duper les citoyens que ceci ?

 

Lire la suite

11:39 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

22/05/2010

Bon sens réveille toi. Ils sont devenus fous...

Etats-Unis : L'Académie de Pédiatrie cautionne l'excision .

Une perte radicale de toute notion du bien et de toute morale, c'est la seule interprétation possible :  la civilisation la plus avancée du monde est en train, au nom du poison multiculturel, de cautionner l'excision !

Où allons nous ?  Quels jalons, repères, morale, mode de vie allons nous laisser à nos enfants ?

La lecture de cet article du New York Times doit nous interpeller et nous inciter à rejeter ces déviations de "scientifiques" en mal de publicité !

Lire la suite

10:55 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

21/05/2010

C'est plus de 50% de la solution pour désengorger nos prisons !

Le politiquement correcte, en utilisant les artifices de la langue de bois, nous dissimule, en évitant de l'annoncer, la proportion réelle de détenus délinquants étrangers dans nos prisons.

Puis, pour faire bonne mesure, médias et politiques vous culpabilisent sur la misère de ces "pauvres gens".

Avez-vous remarqué qu'envions 24 heures après l'arrestation d'un malfrat, pour des actes odieux et condamnables, ce dernier change subitement de statut pour prendre celui de victime dont on peut excuser et comprendre les crimes commis ?

Il n'en demeure pas moins que c'est le contribuable, que vous êtes, qui loge, nourri, blanchi, soigne, construit, bref entretient à 100% ces gens que certains bien pensant arrivent à plaindre.

Pour votre tranquilité, sécurité, celle aussi de vos parents âgés, de vos enfants, lisez, ci-dessous, le communiqué de l'UDC suisse relevant que la classe politique, hors UDC, que vous avez élue se soucie plus du bien être des délinquants que du vôtre...

 

Lire la suite

10:50 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

20/05/2010

Refusons de nous taire. Ce n'est pas de la liberté de conscience !

C'est au quotidien, que les populations occidentales sont de plus en plus menacées par l'intolérance de mouvements politico islamistes.

Mardi soir, c'était lors d'un débat organisé par l'association "Ni Putes Ni Soumises" que des extrémistes islamistes se sont invités pour entraver les débats. Cela à  fini en pugilat avec intervention de la police.

Qui peut mieux décrire les attentes des femmes que la Présidente de cette association, Mme Sihem Hachi. A l'issue de cette entrave au bon déroulement d'un débat, elle a notamment déclaré ceci :

NikabMontreuil.jpg

"Il est urgent qu'il y ait une loi très claire qui bannisse totalement les obscurantismes et protège les femmes", a réagi la présidente de Ni Putes Ni Soumises, Sihem Habchi. "Je pense que ceux qui avaient un doute avant le débat de ce soir ont compris, en sortant, la nécessité d'une loi qui dise stop à ceux qui instrumentalisent la religion musulmane et réduisent les femmes au silence"

L'article complet et le lien sur le journal le Point sont reproduits ci-dessous.

Lire la suite

11:10 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

19/05/2010

Il est aussi possible de le dire en Poésie

Un petit boulot peinard

J'ai un petit boulot peinard,
Je dors bien, je me lève tard,
Pas de rendement pas d'horaire,
Pas de patron, pas d'actionnaires,

Je prêche à tort et à travers
Des couplets plus ou moins pervers,
Sans risque de me faire saquer,
Je suis l'Imam de la mosquée !

Pas besoin d'aller au turbin,
J'ai une douzaine de bambins
Et tous les mois grâce aux fistons
J'encaisse les allocations

J'suis un seigneur, j'suis un Imam,
J'ai le droit d'être polygame,
Et tous les soirs à la casbah
Je hisse les voiles sur le grand mat.

On me laisse faire mon p'tit biz'ness
Un' femme et deux ou trois maîtresses
Ici c'est cool, c'est le bonheur,
J'ai le beurre et l'argent des beur !

J'suis un barbu, j'suis un notable,
Un protégé, un intouchable,
Et j'appelle mon avocat,
Dès qu'on pince mes femmes en burqa.

Pendant que les Français turbinent
Pour nourrir toutes mes concubines,
Moi je m' promène en djellaba
La France c'est beau comm' là-bas

14:56 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (10) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Accusons nos dilettante politiciens d'à-propos affligeant !

Voici le titre du journal Djakarta Globe du mardi 18 mai !

Indonésie : Le président sonne l'alerte sur la menace fondamentaliste sur son pays.

Rappelons qu'il s'agit du 4e pays le plus peuplé du monde et le 1er pays à majorité musulmane pour le nombre de croyants. L'Indonésie est une république démocratique et laïque.

Cette déclaration démontre la différence entre un haut responsable politique confronté chaque jour au fanatisme religieux, et nos "rhéteurs du politiquement correcte" aux discours électoralistes s'adressant aux "patriciens" en oubliant "la plèbe" qui subit les conséquences de cette veulerie affichée.

J'en veux pour preuve les positions honteuses prisent, notamment, par deux Conseillers Nationaux Libéraux genevois, suivis par ceux de l'entente (Radicaux et PDC), alors que le canton d'Argovie annonçait son intention d'interdire les pièces d'habillement couvrant l'intégralité du visage, ces derniers affirmaient vouloir demander une exception pour les touristes "princesses musulmanes voilées" dépensant des "millions" dans quelques commerces de luxe genevois...

Face à ce déni des "vraies valeurs démocratiques et laïques" pour favoriser le "Bénéfice", quel plaisir d'entendre les propos du Conseiller National O. Freysinger et d'autres de l'Union Démocratique du Centre. Messages clairs avec des paroles percutantes. Propositions de décisions efficaces, visant toutes à préserver nos institutions et nos traditions helvétiques, donc le peuple suisse et les habitants de notre pays, heureux de partager nos traditions et notre mode de vie .

Mais rappelons nous cette citation : Il n'y a pas de pire sourd que celui qui ne veut pas entendre...

Prenez le temps de lire le message du Président indonésien Yudhoyono adressé à ses concitoyens. La version traduite est ci-dessous et, en fin de blog, un lien vous amène sur la page du journal mentionné.

 

Lire la suite

09:46 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

18/05/2010

Dévoilons les naïfs !

Le voile intégral cache surtout l'hypocrisie des partisans de son interdiction

C'était ce que l'on pouvait lire, hier,  sur un blog de "24 Heures"relayant un article du journal Domaine publique (lien en fin de blog)

Naïveté ? Inconscience coupable ? Humanisme angélique ? Intoxication programmée ?

Parlons donc du "voile" et levons le voile derrière lequel ces médias, ces journalistes se permettent de vous culpabiliser : Les Droits de l'Homme et leur interprétation partiale qu'ils nous imposent.

Ils vous refusent le simple droit de vous exprimer, non pas pour attaquer, mais pour simplement vouloir conserver nos libertés, traditions, style de vie et, surtout, notre démocratie fondée sur la laïcité, si chèrement acquise.

Ce qu'ils ne vous disent pas, volontairement, est le fait que nous ne sommes plus confrontés à de "petites minorités". Ce problème devient ingérable face aux chiffres de la démographie de ces communautés totalement étangères à notre culture et qui la rejettent !

Nos voisins européens ont eux trop attendus avant de réagir !

La réalité des faits dépasse la polémique, d'où qu'elle vienne. Prenez le temps de regarder la vidéo jointe :

Dimanche soir, le "Vingt Heure" de la télévision belge diffusait l'information et le reportage ci-dessous

http://video.rtlinfo.be/Video/162974.aspx

Une seule question, pour reprendre un de vos arguments, Monsieur le rédacteur de l'article "domaine public", qui sont les "les faux culs"?

Lire la suite

11:20 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

12/05/2010

Réadmission !

Il s'agit bien du mot clé, du sésame, de la vraie solution pour diminuer la surpopulation carcérale actuelle : Réadmission !

Seulement voila, sur le principe, tout le monde est d'accord, y compris la gauche.

Mais quand les modalités d'exécution se heurtent aux refus de pays du tiers monde, alors les bancs de la gauche crient au scandale, aux droits de l'homme, j'en passe et des meilleurs.

C'est l'objet d'un très bon article de ce jour sur swissinfo.ch :http://www.swissinfo.ch/fre/politique_suisse/Quand_la_politique_d_asile_bute_sur_la_readmission.html?cid=8785944&rss=true

Notre Conseiller National Jean-Pierre Grin, député UDC  à la Chambre basse,  est intervenu en ces termes :

«On se rend compte que certains pays ont signé ces accords, mais qu'ils ne les respectent pas, soit parce qu'ils n'acceptent pas de reprendre leurs ressortissants, soit parce qu'ils refusent de jouer le rôle de pays de transit», explique-t-il. Pour l'UDC, il faudrait donc augmenter la pression, par exemple en liant la réadmission à l'aide au développement.

Et d'une vérité pragmatique, de la gauche à la droite, on dénigre une solution qualifiée de politiquement incorrecte.

J'ai envie de provoquer en posant la question suivante :

Le confort social des délinquants étrangers doit il primer sur la sécurité et la tranquilité des citoyens et habitants de la Suisse ?

Que vos avis fusent !

11:10 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

11/05/2010

Vivacité

Vivacité, c'est le titre de la "lettre mensuelle" d'information que la section UDC Ville de Genève adresse à ses membres.

Eclat, vivacité d'une couleur, d'une idée.

Quel changement avec l'habituel "requiem" que beaucoup entonne, ces temps, sur un rythme de "bel canto".

Malgré les "assasinats" fraticides, la section UDC Ville de Genève et ses représentants au Conseil Municipal sont bien vivants. Les interventions au Conseil Municipal de la Ville toujours percutantes et fondées.

Prenez le temps de lire cette lettre jointe dont le lien est ci-dessous.

Lire la suite

09:26 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (6) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

07/05/2010

Islamophobie ou légitime défiance ?

Le titre du blog ne m'appartient pas. C'est celui d'un excellent livre d'une femme suisse : Madame Mireille Valette. Elle a participé avec passion aux combats féministes des années 70. Elle a aussi été journaliste à la Tribune de Genève durant 11 ans.

Son ouvrage, paru en 2009, dont je conseille à tous la lecture, m'est apparu sans aucune ride alors que je consultais le site Romandie News.

 

Femmes de plusieurs partis opposées à l'interdiction de la burqa

Une interdiction de la burqa n'améliorera certainement pas l'égalité entre les sexes, ni les droits des femmes. Fortes de cette conviction, les femmes de quatre partis politiques - PS, Verts, PLR et PCS - s'opposent à cette idée, qu'elles jugent populiste.

 

Je doute qu'elles aient réellement compris les enjeux et, malheureusement, les utopies proviennent souvent des gens les moins concernés par le problème soulevé.

Dans son avant propos Madame Valette s'étonne du soutient déconcertant accordé à cette frange réactionnaire de la part du pouvoir politique et des mouvements progressistes. Quant à l'ONU et aux organisations internationales, elles plient de plus en plus devant des revendications d'un autre âge, renonçant à leurs valeurs humanistes.

Une excellente préface de Me Charles Poncet nous décrit comment il en est parvenu à partager l'indignation de l'auteur.

Un parallèle intéressant est mentionné avec les descriptions que les philosophes des lumières ont donné du totalitarisme de l'Eglise catholique d'alors.

"Quand Voltaire tonnait contre l'infâme, prenait la défense du chevalier de la Barre ou étrillait les jésuites dans Candide, il décrivait une réalité comparable à celle dénoncée par Madame Valette."

"Lorsque Diderot, qui savait lui aussi où mène l'intolérance, nous donne son incomparable et fulgurante définition des religions, ce sont aussi les oppresseurs des femmes en terre d'islam qu'il apostrophe."

"Ce livre nous rappelle que nos libertés sont fragiles, combien la lutte pour les acquérir fut longue et à quel point nous pourrions, au fil des années, courir le risque d'une régression comparable à celle de l'Europe connut après la chute de l'Empire romain."

"L'histoire de va pas d'un point de départ barbare sur une ligne droite de civilisation en constant progrès. Il suffit d'une invasion ou d'un accident de l'histoire pour qu'au contraire une civilisation régresse, oublie, perde et renonce à ce qui faisait sa force."

 

Les affirmations  de ces dames politiques sont inquiétantes. Elles démontrent une méconnaissance de bien des aspects de ce sujet qui, il est vrai n'est pas dans le politiquement correcte qu'elles affectionnent tant.

Ont elles vraiment écouté et surtout entendu les propos de cette autre femme courageuse Fadela Amara ?

Sa maestria lors de la dernière émission "on n'est pas couché", sur le sujet de la "burqa" démontre, pour le moins,  l'incurie de ces femmes politiques suisses.

 

12:07 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (31) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

06/05/2010

Quand les hérésies des Bilatérales vous atteignent !

41 % d'adjudication, c'est la proportion actuelle (donc pas définitive vu que les adjudications sont en cours) qu'un grand groupe français obtient pour les travaux de construction du CEVA.

Cela fait non seulement mal au patronat genevois mais les conséquences prévisibles sur l'emploi dans le secteur du bâtiment genevois s'annoncent sous la déclinaison CHOMAGE.

Il est vraiment paradoxal que ce chantier titanesque, décrit aussi pour sa vertu de relancer les tissus économiques genevois en période de crise, favorise presque déjà à 50 %, la concurrence étrangère.

A ce stade, quand nos magistrats nous affirment qu'ils ne peuvent agir autrement vu les accords d'ouverture signés, nous sommes en droit de porter le débat sous un autre angle, c'est à dire :

 

Ces accords politiques sont-ils justes et équitables pour les entreprises et ouvriers locaux ?

 

C'est avec un certain plaisir que j'écouterai, ce soir au Grand-Conseil, un patron du bâtiment genevois, libéral donc dogmatiquement obligé d'encenser les accords bilatéraux, les contredire en nous expliquant son intervention auprès du Conseil d'Etat genevois pour que nos entreprises ne restent pas sur le carreau !

Ma causticité ne se porte que sur la forme du discours qu'il tiendra car, sur le fond, je ne pourrai, comme patriote démocrate, que soutenir avec ferveur son intervention.

 

11:40 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (7) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

05/05/2010

Personne n'y avait pensé...

Philosophie-urbaine.jpg

 

Les images seront toujours bien plus parlantes que de longs textes

Nous visualisons mieux ainsi le pourquoi de la valeur immaculée de nos Chefs Charismatiques...

Quant aux subalternes, dont je fais partie, je comprends mieux le port obligatoire des bottes....

19:27 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (2) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

04/05/2010

La condamnation des "victimes" est elle la solution ?

Cela doit, sans doute, dérouter certains que je m'interroge sur cette réalité actuelle.

Mais avant tout, un démocrate épris de Justice veut que l'on prenne en compte la cause du problème et non les effets qui, en l'occurrence, sont les victimes de dogmes discriminatoires pour le sexe féminin, quelque soit, malheureusement, son âge.

La cause, c'est la conception politique de l'Islam et ses effets colatéraux attaquant, tous azimuts, nos sociétés démocratiques et laïques.

Le but, ce jour, n'est pas d'en dresser la liste, elle est partiellement connue car elle est en constante expansion.

Hier le Corriere de la serra, dans un article, annonçait :

500 € d'amende à une musulmane en burka

Elle s'était présentée dans un bureau de poste vêtue de la Burka.

Un arrêté municipal interdit ceci depuis le mois de janvier 2010.

Permettez-moi un parralèle avec la répression de la toxicomanie. Les consommateurs sont poursuivis et amendés. Mais la lutte efficace se mène contre les producteurs et trafiquants. Les peines de prison sont exemplaires.

C'est à ce niveau que notre "angélisme béat" permet, sans sanction, l'activisme de ceux, malgré notre accueil bienveillant, qui oeuvrent pour détruire nos valeurs laïques pour faire dominer la théocratie religieuse.

Mais pour nos élites actuelles, combattre les causes de ces attaques n'est pas du "politiquement correcte"

Alors ils se contentent de "mesurettes" à l'encontre de ces femmes, premières victimes de ces règles religieuses d'un autre Âge.

http://www.corriere.it/cronache/10_maggio_03/novara-donna...

La traduction de l'article ci-dessous

Lire la suite

10:47 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

03/05/2010

Nous avons été trompés sur "Schengen"

S'interroger, constater, déduire, proposer, intervenir.

Les accords de Schengen/Dublin, à l'usage, montrent la différence abyssale entre la théorie et la pratique.

Ci-dessous, quelques extraits des différentes explications et argumentations présentés lors de l'Assemblée des délégués de l'Union démocratique du centre le 1er mai 2010.

La résolution votée étayera les nombreuses interventions des Conseillers Nationaux UDC sur les dangers des accords de Schengen.

 

En adhérant aux accords de Schengen/Dublin, la Suisse a sacrifié un droit fondamental de chaque Etat souverain, à savoir le contrôle de son territoire et des entrées dans le pays. Pour couronner le tout, la Suisse a payé des centaines de millions de francs pour cet "avantage".

//

Des frontières extérieures sûres, une liberté de mouvement totale à l'intérieur. Voici le principe ô combien naïf qui a présidé à la mise en place de ce qui s'annonce comme un désastre sécuritaire sans précédent. L'idée est séduisante sur le papier, le problème, c'est que ça ne sert à rien d'avoir un solide grillage autour du poulailler si le renard est déjà dedans. C'est bien ce qui arrive aujourd'hui et les poules, c'est nous.

//

La faillite de Schengen est telle que Monica Bonfanti, Cheffe de la police genevoise s'est autorisée à admettre publiquement sur les ondes d'une radio locale que notre entrée dans cet espace constituait un outil de moins dans la répression de la délinquance. Ces propos ont naturellement déclenché la fureur des partisans de Schengen qui refusent de voir la réalité en face et s'insurgent donc logiquement contre le fait que la hiérarchie évoque les causes réelles de l'insécurité croissante.

//

Hélas pour eux, la base policière confirme ces propos. Voici ce qu'écrit le président de l'Union du Personnel du Corps de Police du canton de Genève sur son blog: "À travers sa réponse courageuse, en confirmant que Schengen n'arrange clairement pas les choses, Madame la Cheffe de la Police a mis à jour ce que nombreux pensent tout bas à la police et sur certains bancs du Parlement".

//

Avec Schengen désormais, les délinquants venus d'ailleurs sont ici chez eux. Nous nous sommes privés du moyen de les tenir à distance et ce n'est pas le système d'information Schengen qui changera quelque chose. L'outil est peut-être bon mais il n'est pas utilisé puisqu'il n'y a plus personne pour faire les contrôles. Pour rétablir la sécurité dans nos rues, le seul remède viendra de notre parti, c'est notre initiative pour l'expulsion des étrangers criminels. Puisque les criminels entrent sans problème, veillons au moins à ce qu'ils ne fassent pas long chez nous.


Résolution de l'UDC Suisse

La forte criminalité étrangère et la tendance à légaliser les "sans-papiers" sont les conséquences d'une immigration incontrôlée qui s'est renforcée depuis l'adhésion de la Suisse à l'accord de Schengen en 2008. Schengen compromet la sécurité intérieure de la Suisse: 14% des délinquants sont des touristes criminels et 4,4% sont des requérants d'asile. La part des étrangers au sein de la population carcérale en Suisse est de l'ordre de 70%. Obligée de reprendre constamment le nouveau droit Schengen, la Suisse perd sa souveraineté. Le coût de l'accord de Schengen pour la Suisse n'est pas de 7,4 millions de francs par an comme promis par le Conseil fédéral, mais de plus de 50 millions. Le gouvernement refuse de publier un décompte complet de toutes ces charges. Face à ces développements, l'assemblée des délégués de l'UDC Suisse du 1er mai 2010 exige que la Suisse récupère toute sa marge de manœuvre dans le domaine des étrangers et de l'asile. Elle adopte donc la résolution suivante:

  • L'assemblée des délégués de l'UDC Suisse demande un moratoire pour toutes les nouvelles adaptations de lois et dépenses supplémentaires liées à l'accord de Schengen jusqu'à ce qu'une analyse détaillée des conséquences de Schengen soit disponible (y compris un décompte de tous les coûts).
  • L'assemblée des délégués de l'UDC Suisse charge la direction du parti de présenter d'ici à l'automne prochain un bilan des conséquences de l'adhésion de la Suisse à l'accord de Schengen. En décembre 2010 deux années seront passées depuis l'adhésion à Schengen. Si les craintes concernant les graves défauts et conséquences négatives de cet accord pour la Suisse devaient se vérifier, la Suisse devra examiner les moyens de résilier cet accord.
  • Il est hors de question de légaliser l'illégalité. L'assemblée des délégués de l'UDC Suisse s'oppose aux tentatives de légaliser le statut des étrangers séjournant illégalement en Suisse. Toutes les actions politiques visant à légaliser lesdits "sans-papiers" (accès à la formation professionnelle, à l'assurance-maladie, etc.) sont à rejeter. Les éventuels projets de lois adoptés par les parlements devront être combattus si nécessaire par des référendums. De même toutes les actions entreprises actuellement par des autorités contre la législation sur les étrangers doivent être systématiquement poursuivies pénalement. L'UDC exige la possibilité pour les citoyens de payer leurs prélévements publics obligatoires sur un compte bloqué aussi longtemps que cette situation illégale perdure.
  • L'assemblée des délégués de l'UDC soutient pleinement l'initiative UDC sur le renvoi des étrangers criminels et rejette le contreprojet inapte qui lui a été opposé par le Conseil des Etats.

Assemblée des délégués de l'UDC Suisse du 1er mai 2010 à Näfels (GL)


10:30 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook