28/06/2010

Information ou intoxication ?

Servir l'information devrait être la règle. Un évènement politique est couvert. Très bien, on relate les débats tenus, tous les débats puis l'on fait les commentaires, mêmes si ils sont peu favorables.

Mais desservir l'information est le fait de tronquer une partie des débats tenus. Séquencer par un montage malhonnête les prises de paroles dans le but unique de fabriquer une information visant à conforter le message orienté que veut diffuser au public le rédacteur.

Cela se nomme intoxication sous le couvert angélique de la censure maquillée en politiquement correct.

Ceci ont été les attitudes de la TSA et en partie de la TSR en relatant l'Assemblée des délégués UDC tenue samedi passé à Délémont.

Dénonçons avec force ces manipulations de l'opinion publique.

Ci-dessous, le communiqué rectificatif de l'UDC suisse.

Lire la suite

12:37 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (7) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

18/06/2010

Les droits de l'homme ne devraient s'appliquer qu'aux hommes droits !

Le titre de ce blog est la conclusion d'une lettre ouverte rédigée par une mère portugaise dont le fils a été assasiné.

Est-il excessif ou exprime t'il simplement l'interprétation ressentie par la population face à une extension perverse de ces "droits de l'homme" par les protagonistes angéliques du "politiquement correct" ?

Que les phrases de cette missive soient exactes, amplifiées, manipulées, selon l'opinion de son lecteur, elles n'en démontrent pas moins l'existence ressenties d'une différence intolérable de traitement entre les criminels et les victimes.

La question peut être posée :

La mansuétude actuelle est elle destinée à faciliter la "réinsertion" des criminels ou sert elle de psychotérapie pour une certaine classe dirigeante en permanence angoissée pour ces "pauvres délinquants" soi disant exclus de notre société ?

Cette mère ayant perdu son fils nous rappelle que c'est l'immense majorité des honnêtes gens travailleurs qui souffrent et non les criminels qui usent et abusent de droits dont le bon sens demanderait qu'ils en soient privés.

Lire la suite

10:50 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

17/06/2010

Eternel recommencement ?

Est-ce l'histoire qui est un éternel recommencement ou plutôt le genre humain qui ère dans une éternelle bêtise ?

Il n'y a pas de réponse absolue car chacun, selon ses critères de référence formulera ses affirmations !

Et pourtant, les soucis de la vie en commun, l'organisation de notre quotidien et de notre société, le mélange des cultures et civilisations ont, au cours des âges, été les préoccupations principales des dirigents politiques.

"L'absence de communauté nationale est facteur de guerre civile, tant que les citoyens ne partagent pas les mêmes valeurs de civilisation."

C'est Aristote, Philosophe grec du IV siècle avant J.C. qui le disait...

Cela ne vous laisse t'il pas songeur ?

Ci-dessous, vous pouvez lire la fin de son propos .

Lire la suite

11:54 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

09/06/2010

Accord UBS. Parole à l'UDC

Le communiqué officiel de la position de ceux qui sont au Conseil National.

Trop souvent, les commentaires médiatiques dénaturent l'esprit des enjeux défendus.

 

Les conditions permettant d'accepter l'accord UBS ne sont toujours pas remplies.


Pour le groupe parlementaire UDC, il est évident qu'il ne renoncera à rejeter l'accord d'assistance administrative avec les Etats-Unis qu'à deux conditions: premièrement, le Parlement n'accepte pas de nouveaux impôts grevant les entreprises; deuxièmement, le Parlement empêche que le Conseil fédéral puisse une nouvelle fois agir en violation de la loi comme avec l'accord UBS. La seconde condition est désormais remplie puisque le Conseil national a adopté une motion dans ce sens. En revanche, la première condition n'est pas satisfaite depuis l'acceptation surprenante au Conseil des Etats de deux motions exigeant un nouvel impôt sur les entreprises. Par conséquent, l'UDC a refusé aujourd'hui le traité d'Etat au Conseil national. Il appartient maintenant aux autres partis de veiller à ce que la Grande Chambre puisse se prononcer encore durant cette session sur les deux motions du Conseil des Etats avant de reprendre l'examen du traité. Si la situation actuelle persiste, donc si un nouvel impôt sur les entreprises reste en préparation, l'UDC continuera de rejeter l'accord UBS.

14:02 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

08/06/2010

Quand une étude officielle contredit ce que le "politiquement correct" veut vous faire croire !

Selon une étude conduite par les autorités allemandes, plus les jeunes musulmans deviennent pieux, plus ils sont susceptibles d'être violents. Selon l'étude, ce phénomène n'est pas lié à l'islam en soi, mais à la façon dont il est enseigné.

La propension à commettre des délits violents chez les jeunes immigrés musulmans d'Allemagne augmente avec leur degré de piété, selon une étude conjointe du ministère de l'Intérieur allemand et l'Institut de recherche sur la criminologie de Basse-Saxe (le KFN).

À titre de comparaison, c'est l'inverse qui est vrai pour les immigrés chrétiens, a montré l'étude. La propension chez les jeunes catholiques et protestants à commettre des délits violents tels que des vols à main armée, des coups et blessures, diminue avec leur ferveur religieuse.

L'étude explique cette opposition par l'image très différente de la masculinité. La religiosité musulmane promeut l'acceptation d'un comportement macho, explique Christian Pfeiffer, directeur du KFN et auteur de cette étude.

Selon ce dernier, les jeunes immigrés musulmans sont souvent exposés dans leur religion et dans leurs foyers à une vision des choses plus conservatrice, et revendiquent leur droit à un certain nombre de privilèges masculins.

[...]. Le ministre allemand de l'intérieur, Thomas de Maiziere, a demandé à ce que les résultats de l'étude soient mis à l'ordre du jour de la prochaine conférence sur l'islam.

Le KFN a conduit des entretiens avec 45 000 jeunes de 14 à 16 ans dans 61 villes d'Allemagne entre 2007 et 2008. 10 000 d'entre eux avaient des origines immigrées.

Tous commentaires de ma part seraient superflus.

Mais le blog est ouvert si vous désirez vous exprimer.

http://www.dw-world.de/dw/article/0,,5655554,00.html

 

11:30 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

07/06/2010

Oui, dans ces pays ils peuvent le faire !

Ce dimanche, l'actualité internationale de France 24 proposait ce titre :

Les Égyptiens mariés à des Israéliennes menacés d'être déchus de leur nationalité

"La Haute cour administrative égyptienne a confirmé un jugement dépossédant de leur nationalité les Égyptiens mariés à des Israéliennes d'origine juive. La cour a affirmé qu'il s'agissait d'une question de "sécurité nationale".

Les lignes qui suivent sont édifiantes :

La Haute cour administrative a confirmé samedi un jugement dépossédant de leur nationalité les Egyptiens mariés à une Israélienne, dans un dossier qui illustre la sensibilité du sujet en Egypte malgré la paix signée avec Israël il y a plus de trente ans.

Le juge Mohammed al-Husseini a jugé que le ministère de l'Intérieur devait demander au gouvernement de prendre les mesures nécessaires pour déchoir de leur nationalité les Egyptiens mariés à une Israélienne ainsi que leurs enfants.

L'arrêt de la Haute cour n'est pas susceptible d'appel.

Le juge a indiqué que la décision ne s'appliquait pas aux Egyptiens mariés à des Arabes israéliennes.

"Le cas d'hommes (égyptiens) mariés à des Arabes israéliennes est différent de celui de ceux mariés à des Israéliennes d'origine juive car (les Arabes israéliens) vivent sous occupation israélienne", a dit M. Husseini devant la Cour.

"La décision de la Cour tient compte de la sécurité nationale de l'Egypte", a-t-il souligné.

L'an dernier, un tribunal de première instance avait demandé au ministère de l'Intérieur d'examiner le cas d'un Egyptien marié à une Israélienne, et de leurs enfants, afin de "prendre les dispositions nécessaires pour les déchoir de leur nationalité".

Les ministères égyptiens de l'Intérieur et des Affaires étrangères avaient fait appel de ce jugement, arguant du fait que ce genre de décision relevait du Parlement.

Me Nabil al-Wahsh, l'avocat qui a porté l'affaire devant le tribunal, avait fait valoir que "la loi sur la nationalité égyptienne met en garde contre tout mariage avec une personne considérée comme sioniste".

Il ne faut pas permettre la naissance d'une génération "qui ne soit pas loyale à l'Egypte et au monde arabe", a-t-il déclaré. Les enfants de ces mariages mixtes "ne doivent pas être autorisés à faire leur service militaire", selon lui.

Il a également affirmé que les autorités égyptiennes avaient refusé de fournir le nombre exact d'Egyptiens mariés à des Israéliennes, estimant leur nombre pour sa part aux alentours de 30.000. "La majorité sont mariés à des Israéliennes considérées comme sionistes, et seulement 10% ont épousé une Arabe israélienne", a-t-il ajouté.

"La décision de la Cour profite à l'Egypte, une nation de leadership, d'histoire et de civilisation", a poursuivi Me Wahsh estimant que "c'est pour la protection de l'Egypte et de la jeunesse égyptienne ainsi que sa sécurité nationale".

 

Imaginez le tollé général et la pluie de condamnations de l'ONU, de l'OCI, de la Ligue Arabe, de la ligue des droits de l'Homme et que sais-je encore, si la Suisse et son Tribunal Fédéral  confirmait un tel jugement contre les arabes musulmans.

Mais il s'agit d'un pays majoritairement musulman et je doute que le notre "politiquement correct" permette une condamnation rigoureuse de l'Egypte...

Et "nos militants" si éclairés des Droits de l'Homme, vont-ils donner le la voix ? J'en doute également.

Restez lucides pour que notre démocratie occidentale et laïque puisse perdurer !

http://www.france24.com/fr/20100605-egypte-mariage-israel...

11:35 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

05/06/2010

Impôts ! De Mazarin à nos jours.

A l'époque de Louis XIV, le Cardinal Mazarin avait déjà déterminé la catégorie de population que l'on pouvait, sans crainte, ponctionner d'impôts démesurés et de nouvelles taxes à l'avenant des circonstances.

Très édifiant cet extrait du "Diables rouge" relatant une conversation entre le Ministre Colbert et le Cardinal Mazarin :


Colbert : Pour trouver de l'argent, il arrive un moment où tripoter ne suffit plus. J'aimerais que Monsieur le Surintendant m'explique comment on s'y prend pour dépenser encore quand on est déjà endetté jusqu'au cou.

Mazarin : Quand on est un simple mortel, bien sûr, et qu'on est couvert de dettes, on va en prison. Mais l'Etat, L'Etat, lui, c'est différent. On ne peut pas jeter l'Etat en prison. Alors, il continue, il creuse la dette ! Tous les Etats font ça.


Colbert : Ah oui ? Vous croyez ? Cependant, il nous faut de l'argent. Et comment en trouver quand on a déjà créé tous les impôts imaginables ?


Mazarin : On en crée d'autres.


Colbert : Nous ne pouvons pas taxer les pauvres plus qu'ils ne le sont déjà.


Mazarin : Oui, c'est impossible.


Colbert : Alors, les riches ?


Mazarin : Les riches, non plus. Ils ne dépenseraient plus. Un riche qui dépense fait vivre des centaines de pauvres.


Colbert : Alors, comment fait-on ?


Mazarin : Colbert, tu raisonnes comme un fromage (comme un pot de chambre sous le derrière d'un malade) ! Il y a quantité de gens qui sont entre les deux, ni pauvres, ni riches. Des gens qui travaillent, rêvant d'être riches et redoutant d'être pauvres ! C'est ceux-là que nous devons taxer, encore plus, toujours plus ! Ceux là ! Plus tu leur prends, plus ils travaillent pour compenser. C'est un réservoir inépuisable.

Ceci est bien le début de cette détestable habitude d'imposer outre mesure, cette brave classe moyenne, qui a de la peine à réaliser qu'elle est la tirelire sans fond des exécutifs partant du socialisme, en passant (surtout) par les Verts sans oublier les Radicaux-Libéraux...

 

11:16 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

03/06/2010

Jeunes UDC. Ont-ils le tort d'avoir raison ?

Les jeunes UDC Genève, par la voix de leur Président, et, surtout, dans la ligne des propositions audacieuses qui ont souvent été le fait de la Jeunesse UDC  suisse, ont le courage de lancer une pétition sur un "sujet sensible" :  limiter, par le nombre, l'accueil des requérants d'asile dans notre canton...

Oui, nos jeunes UDC osent dire à la population que la répartition fédérale des requérants d'asile prétérite Genève par le fait que nous en hébergeons 15 % de plus que la moyenne suisse.

Ces chiffres sont justes, l'analyse correcte, la demande adressée à l'instance responsable, la Confédération bref, tout est  responsable, démocratique, dans le processus de nos institutions.

Seulement....  Ils ont le tort d'avoir raison !

On ne dénonce pas les "vaches sacrées"  de la réserve non naturelle du paysage politique suisse !

Vous savez, ce nouveau travers contemporain qu'est le "politiquement correct" , cette forme de persécution larvée poussant les  individus à l'autocensure. Attitude très largement pratiquée par la classe des biens pensants relayée, il faut le dire, par beaucoup de médias.

Alors les invectives, quolibets, dénigrement, etc., fusent.

Car quand on a le tort  d'avoir raison, on ne vous critique pas, Monsieur,  on vous démolit.

 

Lire la suite

16:25 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook