16/08/2010

Sécurité à Genève, le profit l'emporte sur l'efficacité.

Sécurité à Genève, avons-nous une direction, des chefs, des stragèges compétents ?

Est-ce la couleur Libérale de la nouvelle Magistrate qui l'incite à une action de "profit" visant à "tondre" les citoyens pour laisser de côté leur vraie sécurité, celle qui devrait nous permettre de ne plus craindre les vols les agressions, les cambriolages, etc.

Ce mois d'août, que d'attaques graves subies. Les principales :

  • Six hommes tentent une hold-up à mains armées sur la Poste de Plan-les Ouates.
  • Les escrocs du bonneteau ont pignon sur rue car, selon nos autorités, la loi ne nous permet pas d'intervenir à leur encontre !
  • Cinq gardiens blessés lors d'une tentative d'évasion à Champ Dollon. Le Conseil d'Etat n'a pas encore daigné nous donner, pour le moins, un bulletin de santé des gardiens de prison blessés !
  • La saga des "Roms" entre Vernier, Nyon, etc continue à faire les "unes" des médias.
  • et tous les autres délits importants subis au quotidien.

Face a toute cette criminalité qui inquiète, traumatise les victimes, vous empoisonne la vie, quelle a été la seule annonce de réaction du Conseil d'Etat :

Le radar qui voit tout surveillera Genève

CIRCULATION | Le radar d'ultime génération entrera en service à Genève en septembre, au quai Général-Guisan. Capable de suivre 22 voitures, l'engin promet de rapporter gros, ce qui suscite des craintes. Le nouvel espion ne sera pas utilisé à son plein potentiel. Du moins, pas pour l'heure...

 

Le message de la Conseillère d'Etat est clair : L'ennemi public numéro 1 reste L'AUTOMOBILISTE.

La lutte contre ce grand  criminel permet aussi d'augmenter le profit (il est dit que l'engin promet de rapporter gros.) car c'est bien connu, lui, il paie rubis sur l'ongle.

Mais si vous pensez que l'automobiliste n'est pas la bonne cible pour juguler la criminalité, regardez le vidéoclip ci-dessous

lien du clip : http://www.youtube.com/watch?v=atGifqVdcUY&feature=pl...

Ce clip parle des aspects de la prochaine votation fédérale sur le renvoi des criminels étrangers.

Toujours à méditer avant de choisir votre réponse à cette consultation populaire.

 

15:43 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (8) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

Genève ..
Ville gouvernée par des INCAPABLES.
Ville dans quelques années rattachée à la France donc à l'UNION EUROPÉENNE
Ville en passe de détroner Marseille, Lyon, Paris et sa banlieue, Barcelonne etc
dans l'augmentation de la délinquance.
Ville au top niveau du chomage (c'est normal on y licencie les autochtones au profit des frontaliers)
Ville qui fait la part belle aux délinquants soit disant "inexpulsables"
Ville qui entretien via l'HOSPICE GENERAL des feignants, des drogués et les étrangers dans le "besoin" ainsi que les NEM (non entrée en matière)
En résumé : quittons le navire avant que tout ne dégénère trop.
En complément : le modérateur de la TG aux ordres du pouvoir et qui va censurer ce commentaire.

Écrit par : ChrisPike | 16/08/2010

Bravo à vous deux pour la pertinence de vos commentaires..
je n'en pense pas moins et il est temps d'agir avant
que ce soit trop tard

Écrit par : ok | 16/08/2010

@ChrisPike

Rassurez-vous, le Plébéien ne censure pas!
Car contrairement à ce que certains veulent laisser croire, ce sont les Blogueurs eux-même, le plus souvent, qui "zappent" des vérités qui les dérangent.

Quant à la problématique des expulsions, (mes chiffres ne sont pas du jour, mais je ne pense pas qu'il aient beaucoup changés) ce qui me choque, c'est qu'à Genève, seulement 2% des décisions d'expulsions sont appliquées - contre 72% à Zürich.

Nos policiers sont les bras qui arrêtent les délinquants, les têtes qui mènent les enquêtes - mais c'est à l'échelon suivant que cela bloque.

Trop facile de traire toujours la même vache - de criminaliser les automobilistes (hmmm...les fumeurs aussi ^^).

Franchement, un délinquant, même à pied, me dérange plus qu'un conducteur de cercueil roulant. ;)

Le "délinquant politique" qui n'a pas su décider de l'expulsion d'un activiste terroriste, avec pour conséquences le gel de procédures de réadmissions et autres accords internationaux, celui-ci, vraiment mérite le nom de délinquant, non?(Car sa décision porte atteinte tant à la sécurité du territoire qu'à la population, ainsi qu'à la paix internationale)

Bonne soirée

Écrit par : Mireille Luiset | 16/08/2010

@ Mireille Luiset
Encore des remarques pertinentes. Le GROS problème actuel :

Le canton de Genève s'est transformé en RIPOUBLIQUE SARKOSYENNE. Le moment est venu d'élire des candidats aux "responsabilités" non pas selon la couleur politique, mais par leurs COMPÉTENCES.

Peut être faudrait-il procéder à une échange de conseillers d'état en invitant des suisses alémaniques. Les genevois départ auprès de la République Naboléonniene ils deviendront ainsi les maitres du je m'en foutiste, du blabla inutile, du bling bling envers les citoyens qui on eu le malheur de les élire.

Écrit par : ChrisPike | 16/08/2010

Déterminer les véritables priorités en matière de sécurité, telle est pour moi la priorité que devrait mettre en oeuvre un magistrat en charge d'un département de la sécurité.

Souvent, ce ne sont pas les moyens qui manquent, mais les idées et surtout des choix prioritaires qui ne sont pas suffisamment privilégiés avec toute la franchise nécessaire, la même que l'on retrouve toujours en campagne électorale, mais si rarement après.

Walter Schlechten

Écrit par : Minet | 16/08/2010

@ChrisPike , @ Mireille Luiset
Bien dit.
Mettre le doigt sur le probléme est important, encore faut-il que les lois soient appliquées.
Visiblement, il est plus simple de taper sur un automobiliste que sur un criminel ou un délinquant.
Car dès qu'un élu ose exiger la fermeté, aussitôt s'élévent des voix irresponsables pour hurler à l'atteinte aux droits de l'homme.

Les priorités sont connues.
L'électorat attend des ACTES maintenant!

Écrit par : Jean Meier | 16/08/2010

Merci Walter de votre commentaire.
Il me semble que bien des "idées", bonnes stratégies, sont présentées avec leurs modalités d'application...
Mais c'est à ce moment que le "politiquement correct"intervient, annihile et certainement réprimande ce qui ne lui convient pas.
N'ayant pas de "pouvoir exécutif" une partie de ma mission est de dénoncer ces déviances.

Écrit par : Le Plébéien | 17/08/2010

@Plébéien

Prenez-le, ce pouvoir exécutif, par un "putsch" s'il le faut!
Car électoralement, du fait d'alliances "contre nature", les ripoux occupent l'avant-scène et bloquent les décisions démocratiques du Peuple Souverain, qui vote des lois et les voit oubliées à peine les élections passées.

Écrit par : Patriote | 18/08/2010

Les commentaires sont fermés.