08/09/2010

Les occidentaux dépourvus de défense face à l’islamisation

Affirmation péremptoire, provocatrice, défaitiste ?

L'analyse de l'auteur du texte mérite toute notre attention car bien des évidences y sont relatées et commentées.

Bien évidemment, le lecteur est seul juge !

 


Les Occidentaux ne sont vraiment devenus des contemporains et rien que des contemporains quand ils se sont affranchis des traditions, obligations et mode de vie qui avaient rythmé le temps de leur civilisation : départ des campagnes, abandon de toute activité agricole, détachement des liens familiaux, négligence des règles de savoir-vivre et de civilité, abandon des rites religieux.

Ce mouvement s'est accompli de façon progressive de la fin du XVIIIe siècle à la fin du XXe siècle. Les Occidentaux se sont mis à vivre dans un éternel présent avec comme seul horizon individuel la satisfaction de leurs désirs, bien soutenus par la publicité, le marketing et la société de consommation.

Voilà que depuis une dizaine d'années, en pleine Europe, apparaît un retour du temps, une dé-contemporanéité. Elle est véhiculée par l'islam qu'il est inutile d'appeler radical.

L'islam est, en soi, une vision radicale de l'humanité. S'appuyant sur la marginalité des populations musulmanes en Europe et sur un refus de plus en plus grand de celles-ci de s'intégrer dans les sociétés européennes, l'islam donne à ces populations un nouvel horizon qui dépasse le présent, par le biais du ramadan. Cette obligation religieuse forte, contraignante pour l'activité, la santé et même l'hygiène, est suivie par un nombre croissant de personnes. Elle fait même l'objet d'une nouvelle pression sociale, comme en témoignent les incidents de l'été.

Suivre le ramadan ne signifie pas ne pas vouloir les biens matériels que propose la modernité (on parierait que même une partie des caïds, trafiquants et autres racailles suivent scrupuleusement le ramadan), mais bien plus radicalement le refus de la société contemporaine elle-même et de son absence de perspective historique. En pratiquant le ramadan, les musulmans reprennent leur histoire et s'engagent à en renouveler la chaîne. Ils constituent ainsi un noyau d'altérité radicale qui sera demain en mesure de bouleverser la société et d'en prendre les commandes.

Pourquoi ? Parce que les non musulmans n'auront rien à leur opposer, que leurs chaînes (dans les deux sens) de télévision, leur matérialisme repus et leur multiculturalisme béat. Il est d'ailleurs symptomatique de voir et d'entendre l'absence de critiques des médias et des intellectuels envers le ramadan. Les héritiers des contestataires des obligations chrétiennes ne trouvent rien à redire aux obligations musulmanes, pourtant bien plus sévères.

 

 

12:59 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (4) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

"...de la fin du XVIIIe siècle..."

Voyons, voyons, la fin du 18e siècle, keskissipasse?
Ah oui, les "Lumières", la Révolution française, le début de la fin des monarchies européennes, les prémisses de la révolution industrielle, l'abandon des privilèges de naissance ou de robe, bref, la "victoire" des valeurs de la bourgeoisie sur celles de l'aristocratie...

Bon sang, mais c'est bien sûr, maintenant que vous le dites, le fondement de la décadence occidentale c'est l'avènement de la démocratie, est-ce bête!

Écrit par : Randolph Carter | 08/09/2010

L'Islam dans les pays musulmans dicte ses règles à sa population et gare à celui qui ne s'y plie pas (voir les kabyles arrêtés pour non respect du jeun du Ramadan). Alorsvque l'Europe a quasiment abandonné le carême, le Ramadan prend le relai et devient la norme, on doit le faire et se plier au règles contraignantes peu compatibles avec la vie contemporaine.

Écrit par : Suissitude | 08/09/2010

Pas si nouveau que ça comme business familial, 3 générations et des centaines de millions !

Centre Islamique à Genève, Association, CH-660-0116966-3
* Ramadan Arwa, d'Egypte, à Genève, membre*, signature individuelle
* Ramadan Aymen, de Genève, à Carouge, membre* président, signature individuelle
* Ramadan Bilal, de Genève, à Meyrin, membre*, signature individuelle
* Ramadan Hani, de Genève, à Genève, membre* directeur général, signature individuelle
* Ramadan Tariq, de Genève, à Vernier, membre*, signature individuelle
* Ramadan Wafa, d'Egypte, à Genève, membre*, signature individuelle
* Ramadan Yasser, de Genève, à Genève, membre*, signature individuelle application image
F & M Trading Investment & Financing SA, en liquidation à Chêne-Bougeries, Société anonyme, CH-660-0052993-1
* Ramadan Jordan Tania, d'Orsières, à Genève, adm. secrétaire, signature collective à 2 application image
Fondation d'intérêt public communal pour le logement à Confignon à Confignon, Entreprise droit public, CH-660-0069004-3
* Gaspoz Ramadan Bernadette, de Genève, à Confignon, membre* secrétaire, signature collective à 2

FONDATION SAÏD RAMADAN à Genève, Fondation, CH-660-1470001-6
* Ramadan Aymen, de Genève, à Carouge (GE), membre* président, signature collective à 2
* Ramadan Hani, de Genève, à Genève, membre*, signature collective à 2
* Ramadan Yasser, de Vernier, à Genève, membre* vice-président, signature collective à 2
* Ramadan Wafa, d'Egypte, à Genève, membre*, sans signature

Bien pratique, Genève et ses banques pour allah et ses frères !

Écrit par : Corto | 15/09/2010

Mouvement islamiques impliqués dans des trafics de drogues ayant des comptes en Suisse !

Muwafaq Foundation, Vulgar Betrayal, Operation Greenquest, Osama bin Laden, Saudi Arabia, Quranic Literacy Institute, Palestinian Islamic Jihad, Muslim World League, SAAR Foundation, Muslim Brotherhood, Ptech Inc., InfoCom Corporation, Al-Qaeda, Al Taqwa Bank, 9/11 Commission, BMI Inc., Al Barakaat, Central Intelligence Agency, Douglas Farah, Holy Land Foundation for Relief and Development, International Islamic Relief Organization, Global Relief Foundation, Hamas

Écrit par : Corto | 15/09/2010

Les commentaires sont fermés.