25/10/2010

Le gouvernement norvégien assume et décide, notre Conseil Fédéral tergiverse !

Pas de mosquée saoudienne en Norvège, tant qu'il n'y a pas de liberté religieuse en Arabie Saoudite.

Encore une nouvelle que l'on ne trouve pas dans nos quotidiens...

La Norvège ne fait pas partie de l'Union européenne. A croire que c'est le sésame qui permet à ce gouvernement d'imposer et de faire respecter les us et coutumes de nos démocraties occidentales.

http://www.vg.no/nyheter/innenriks/artikkel.php?artid=100...

et ci-dessous sa traduction :


NorvègeMosquée.png

Le gouvernement saoudien et de riches donateurs privés d'Arabie Saoudite veulent financer des mosquées en Norvège à hauteur de dizaines de millions [d'Euros]. Légalement, ils en ont le droit. Conformément à la loi norvégienne il est permis aux pays étrangers de soutenir financièrement les communautés religieuses, mais vu l'importance de ces sommes, le gouvernement doit approuver le financement.

Or, le ministère des Affaires étrangères vient non seulement de refuser d'approuver ce financement, mais il a également répondu au Centre islamique Tawfiiq, qu'il serait "paradoxal et contre nature d'accepter le financement venant d'un pays qui n'accepte pas la liberté religieuse."

Le ministre norvégien des Affaires étrangères Jonas Gahr Støre a déclaré au journal VG:  "Nous aurions pu simplement dire non, le ministère n'approuve pas, mais nous avons profité de l'occasion pour ajouter que l'approbation serait paradoxale tant que vouloir établir une communauté chrétienne en Arabie saoudite sera considéré comme un crime. "

le Secrétaire d'État Espen Barth Eide est justement en visite en Arabie saoudite et se saisir de la question.

"Je constate que beaucoup de mes collègues européens ont le même problème, et la Norvège portera la question devant le Conseil de l'Europe", explique Støre.

Le journal : "Cela signifie-t-il une possibilité de restreindre le financement religieux ?"

Jonas Gahr Støre: "C'est une question que le parlement et le gouvernement devront aborder."

La réponse du ministère était adressée au centre islamique Tawfiiq, mais le ministre Jonas Gahr Støre affirme que la Alnor faith society, qui veut aussi construire une mosquée dans la ville de Tromsø,  financée par un homme d'affaires saoudien, va recevoir une réponse similaire.

La dernière semaine le journal Nordlys a écrit une série deux articles sur la fondation Alnor, dont les titres étaient "Un leader musulman de Tromsø lié à un réseau terroriste" et " Les fondamentalistes islamiques d'Arabie saoudite sponsorisent la mosquée à Tromsø".

Le journal: : "Est-ce le courant saoudien de l'islam, le wahhabisme, qui est controversé en Norvège ?"

M Støre répond qu'il ne juge pas quels sont les courants ou les écoles de l'islam qui doivent s'établir en Norvège. "Nous avons la liberté de religion. Il s'agit de questionner les lois dans le pays d'où vient l'argent ."



ègev

10:30 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

Bravo. Les femmes et hommes politiques norvégiens ne sont pas des lâches, des pleutres, des incompétents comme en Helvétie.

Écrit par : Raslebol | 25/10/2010

Les commentaires sont fermés.