04/11/2010

Une fois de plus, les Jeunes UDC valaisans sont réalistes et visionnaires !

Les lecteurs de l'édition "papier" du 20 Minutes de ce jeudi ont certainement remarqué, en page 7, ce titre "accrocheur" :

"La charge des Jeunes UDC contre un islam barbare".

(le lien électronique : http://www.20min.ch/ro/news/suisse/story/21193682)

Résistance de jeunes chrétiens faisant suite au massacre de dimanche passé dans une église de Bagdad.

Deux réactions majeures à cette annonce sont relevées dans l'article.

La première issue du "politiquement correct" : selon un pasteur, le Président des Jeunes UDC ignore la réalité du terrain...

La deuxième émanant de l'ancien Porte-parole de la Fondation culturelle islamique et de la Mosquée de Genève, et actuel directeur de la Fondation de l'entre-connaissance, à Genève  http://www.fec-geneve.ch/organigramme.php que le style de nos Jeunes UDC agace et un commentaire qui est de "la poudre au yeux" à destination de ceux qui ne veulent ou ont peur de regarder en face la réalité.

(pour mieux cerner les vrais visages de cet homme, la lecture de cette lettre ouverte que Me Charles Poncet avait rédigée à son sujet est intéressante :

http://www.praetor.ch/fr/cv/poncet/lettres/ouardiri.htm)

 

Mais revenons au titre de ce blog : réalistes et visonnaires !

N'en déplaise à beaucoup, ces deux qualificatifs sont d'actualité.

Réallistes quant à la situaltion, en pays musulmans, des communautés chrétiennes d'orient.

Visionnaires quant à ce qu'il va émerger sous peu dans notre pays : un parti islamiste.

Si j'en juge par les propos que tiennent les fondateurs d'un tel parti en France : le Parti des Indigènes de la République, nous avons beaucoup de soucis à nous faire sur les orientations à venir de notre démocratie laïque et notre mode de vie.

Je vous laisse apprécier :

Nous allons changer ce pays nous-mêmes, de l'intérieur et rien ne nous arrêtera.

partidesindigènes.jpg

Non pas comme le prétendent nos ennemis parce que nous serions anti-blancs ou parce que nous voulons coloniser ce pays, mais parce que nous n'en n'avons pas d'autres. Et que nous l'avons fait ce pays, nos parents, nous. Pas par un colonialisme sanguinaire sur le modèle du monde blanc depuis 1492 en envahissant et meurtrissant le reste du monde, non pas par des massacres, la déportation et la mise en esclavage de ses habitants.

Nous disons aux impérialistes français "nous sommes ici parce que vous étiez là bas et d'ailleurs vous y êtes encore". Nous n'avons pas choisi d'être ici alors maintenant nous allons rester et vous devrez bien vous en accommoder. Que l'on nous laisse nous définir comme bon nous semble, nous et nos descendants car nous sommes une force. Terminé SOS racisme, NPNS, et autres Malek Boutih ou Fadela, ces créatures étranges sorties du labo de Julien Dray, l'homme du P.S. qui voulait boxer Tariq Ramadan. Fini ces « Maghrébins laïques » et « musulmans républicains », à la sauce des demi soldes Rachid Kaci et autres Abderahamane Dahmane, les conseillers très spéciaux de Sarko et de l'UMP ! [...]

 

Quant à ceux qui pensent qu'on devrait avoir le courage de se dire arabe ou noir, un peu d'honnêteté serait la bienvenue ! le PIR a l'habitude de dire ce qu'il pense sans détours. Ceux qui nous connaissent savent que nous avons toujours été là pour dénoncer le communautarisme blanc ou le sionisme de Finkielkraut et consorts, de déclarer notre soutien à Hamas ou à Hezbollah y compris par des conférences à la Sorbonne, de demander l'amnistie pour les emprisonnés de la révolte des quartiers populaires en 2005, d'être solidaires publiquement de Tariq Ramadan vilipendé et ostracisé, de dénoncer la condamnation injuste de Kemi Seba quand nous estimions qu'il était frappé par une mesure raciste (alors que pourtant nous ne sommes pas du tout d'accord avec lui). Présents aussi quand il fallait dénoncer la loi sur les signes religieux à l'école. Grâce à Dieu. Et nous attendons de ceux qui sont sur le bord du chemin et qui nous regardent sans rien faire qu'ils éprouvent au moins quelque honte" ( Merci B.Brecht). Et d'être touchés pourquoi pas par la grâce divine.

Que Dieu aide tous les résistants.

Salamet !

Youssef Boussoumah, PIR Paris

 

 

19:51 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

Tollé général contre l'exécution de Sakineh Mohammadi Ashtiani!

Un concert de voix indignées s'est élevé de nombreux pays pour dénoncer l'exécution par lapidation de Sakineh.

Ce jugement fut prononcé en terre islamique, et selon les lois de la Charia et en un Etat Souverain, à l'encontre d'une femme musulmane.

Bien sûr, la lapidation est atroce (contrairement à ce qu'affirme Hani Ramadan), imaginer un visage éclaté sous des jets de pierres, le sang qui coule, la longue agonie sous la torture...

Aucun Humain Occidental ne peut, sans frémir d'horreur, imaginer la scène, accepter ce type de châtiment...

Aucun?

Vraiment?

Ce sont pourtant ces mêmes voix indignées qui, sous prétexte de tolérance, respect de croyances et multiculturalisme, ouvrent la porte des sociétés occidentales aux lois de la Charia - donc à la possibilité de châtiment semblable à l'encontre d'un être humain en Terres occidentales!

Paradoxe?

Angélisme?
Ignorance?

schizophrénie?

Volonté délibérée de destruction des sociétés?

À vous de trouver la/les réponses

Écrit par : Mireille Luiset | 06/11/2010

Les commentaires sont fermés.