07/12/2010

Le programme politique 2011-2015 de l'UDC est adopté

Martin Baltisser, secrétaire général UDC Suisse

Les délégués de l'UDC Suisse ont approuvé samedi dernier le programme politique 2011-2015 du parti. Avec ses 25 chapitres et ses 84 pages il s'agit sans doute d'une des versions les plus complètes de l'histoire de l'UDC. Les partis cantonaux et les délégués ont déposé au total 156 amendements dans le cadre de la procédure de consultation. Ces propositions ont été traitées le weekend dernier par le Comité central et l'assemblée des délégués. D'autres ont été développées directement lors de l'assemblée de samedi. Parmi les compléments ajoutés au programme il faut citer en particulier la résiliation de l'accord de Schengen et une application rigoureuse des lois concernant les sans-papiers.

Réuni vendredi, donc la veille de l'assemblée des délégués, le Comité central a réglé la majorité des amendements déposés pour le programme du parti. De nombreuses propositions rédactionnelles, mais aussi matérielles ont été acceptées. Des divergences ne restaient que sur trois points que l'assemblée des délégués a été appelée à trancher. Elles concernaient l'éventuelle intégration de régions étrangères comme nouveaux cantons suisses, l'adoption d'un "Small Business Act" à l'américaine pour soutenir les PME et l'achèvement du tunnel du Loetschberg (2e tunnel). Alors que l'assemblée des délégués a clairement rejeté les deux premières propositions, la troisième a été soutenue par une majorité, donc introduite dans le programme.

Schengen et les sans-papiers

Seules quatre propositions supplémentaires ont été développées et traitées durant l'assemblée des délégués. Les compléments suivants ont été ajoutés au programme:

compte tenu du bilan négatif de l'accord de Schengen, l'UDC travaillera à la sortie de la Suisse de l'espace Schengen.

l'Etat ne doit ni concurrencer, ni entraver l'économie privée.

l'UDC exige la stricte application de la législation sur les étrangers aux personnes en séjour illégal et notamment auxdits sans-papiers.

l'UDC rejette les monopoles et les cartels qui restreignent la liberté de la presse.

Au vote final, les délégués ont approuvé à l'unanimité le nouveau programme politique du parti. Ce texte subira maintenant une révision rédactionnelle avant d'être traduit également en anglais (conformément à une proposition adoptée au congrès de programme) en plus des versions allemande, française et italienne. La version imprimée définitive sera disponible dès la mi-janvier 2011.

Engagement pour la Suisse

Avec son nouveau programme politique l'UDC s'engage une fois de plus résolument pour la Suisse et ses particularités. L'UDC se bat pour la liberté et l'indépendance du pays, tout comme pour la famille et la pérennité de nos institutions sociales. Sa position de fond est parfaitement résumée par la première exigence figurant au programme: "L'UDC s'engage pour un avenir sûr dans la liberté et la prospérité, pour notre belle Suisse, pour un pays dans lequel il fait bon vivre".

 

Tenu en plein air, le congrès de programme de l'UDC du 4 décembre 2010 entrera aussi dans l'histoire du parti comme un témoignage vigoureux pour la liberté d'opinion et de réunion. L'UDC ayant été jugée indésirable à Lausanne et aucun local couvert adéquat n'ayant pu être trouvé à court terme dans le canton de Vaud, il a fallu rassembler tout le monde sur un champ à Coinsins. Quelque 800 délégués et hôtes n'ont pas hésité malgré un froid glacial à manifester personnellement leur engagement. Ce congrès de programme constituait donc aussi un départ spectaculaire vers les élections fédérales 2011.

 

08:30 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Les commentaires sont fermés.