22/12/2010

Nous ne sommes pas une colonie de l’UE

C'est le titre de l'article consacré un Conseiller national UDC par swissinfo

http://www.swissinfo.ch/fre/politique_suisse/Nous_ne_somm...

L'UE décide de nous imposer ses dictats car nous dérangeons ces gens par notre indépendance nationale, valeur que cet « ogre » à mis au rencart. Dans l'UE, 60 % des décisions sont prises à Bruxelles. Vous imaginez ce qu'il reste aux Parlements nationaux.

Démocrite.jpg

Pour bien des politiciens, notre volonté de ne pas adhérer à l'UE devait être notre perte. Vous souvenez vous de ces déclarations :

Flash-back. En 2004, Peter Bodenmann, ancien Conseiller national socialiste et partisan inconditionnel d'une adhésion à l'UE qu'il est encore à l'heure actuelle, a fait le constat suivant:

„La Suisse stagne. L'Irlande, qui fut jadis une région déshéritée, nous a dépassés sur le plan économique." (Blick, 6.10.04) et : „Le pouvoir d'achat des Irlandais est déjà supérieur à celui des Suisses. Le cavalier seul de la Suisse est un flop et le restera." (Blick, 29.12.04).

Irlande : un exemple à ne pas suivre. L'Irlande qui est membre de l'UE est confrontée à une profonde crise, qui touche cruellement les jeunes. Trois Irlandais sur dix âgés de moins de trente ans sont actuellement sans emploi. Nombreux sont ceux qui, par la force des choses, doivent chercher un emploi à l'étranger.

Fort heureusement, la Suisse  est restée un « flop » pour l'UE. Bien que la réalité montre à quel point cela est faux, la classe politique n'a pas changé d'avis et prépare en catimini une adhésion à l'UE.

 

Et l'actualité ne cesse de nous donner raison. Une nouvelle  de ce jour :

« Vers 10h05, la monnaie unique européenne, qui souffre toujours des incertitudes liées à la crise de la dette dans la zone euro, s'échangeait contre 1,2494 franc.

A 10h25, l'euro remontait très légèrement pour valoir 1,2515 franc. Il n'a cessé de battre des records ces derniers jours en raison des problèmes rencontrés par certains pays de la zone euro. La monnaie helvétique joue dans ce climat d'incertitude générale son traditionnel rôle de valeur refuge. »

http://www.20min.ch/ro/news/economie/story/L-euro-tombe-s...

 

Qui va donc être la réelle bouée de sauvetage ?  L'UE ou notre belle Suisse ?

 

 

15:36 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (4) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

ce cher Pestalozzi pourrait peut-être répondre à cette question,qui sait?
bien à vous et joyeuses fêtes de fin d'année!

Écrit par : lovsmeralda | 22/12/2010

Le malheur de l'Euro ne fera pas le bonheur de la Suisse, sachant que nos
exportations vers la "zone euro" représentent plus de la moitié du total des biens exportés. Plus l'euro baissera par rapport au franc suisse, plus nos produits seront chers en regard de ceux de la concurrence étrangère.

Alors même si cette chute de la parité "Euro / Franc suisse" flatte l'égo helvétique, il n'y a vraiment pas de quoi s'en réjouir.

Als Schlusswort :
Schadenfreude ist eine böse Meinung !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 22/12/2010

Décidément vous pratiquez allègrement l'amalgame et l'à peu près.

L'actuelle déconfiture Irlandaise n'est aucunement liée à sa participation à l'euro, mais bien plutôt à une politique économique essentiellement axée sur la banque, la finance et une taxation réduite.

D'autre part, Union Européenne et Euro ne sont pas la même chose puisque la moitié des membres de l'UE ne fait pas partie du groupe Euro.

Quant à la valeur du CHF face au USD et à L'Euro, le coup de bâton en retour risque d'être bien plus sévère pour l'économie suisse que les quelques gains apparents actuels.

Écrit par : Azrael | 23/12/2010

Monsieur l'"Ange de la mort" (Azraël)

Votre commentaire et le mien sont certainement subjectifs vu qu'ils cherchent une réponse à venir.

Mais la réflexion de départ est fondamentalement différente.

L'UDC exprime les constats scabreux actuels de l'UE et je m'y réfère.

Sorti de votre critique, pouvez-vous démontrer le constat que l'Union Européenne est plus profitable à ses adhérents que celui de la Suisse pour ses habitants ?

Pas des phrases, des faits.

Merci.

Écrit par : Le Plébéien | 23/12/2010

Les commentaires sont fermés.