03/01/2011

Bonne et heureuse année…… 1432 !

Depuis le 6 décembre au soir, le monde islamique est entré dans sa 1432e année.

bonneanne2011.gif

Une année de plus, un petit pas vers, peut-être un jour, la sortie de l'obscurantisme. Gardons espoir qu'à ce rythme, d'ici cinq ou six siècles peut-être, le monde islamique finira par embrasser des valeurs de paix, d'amour et de tolérance.

Soyons fous, et rêvons qu'un jour, les musulmans oseront rouvrir les portes de l'interprétation de leur religion. Rêvons que l'islam qui naîtra de cette refondation refusera enfin la lapidation, l'amputation, la flagellation, et l'énucléation ; verra en la femme l'égale de l'homme ; interdira à l'époux de frapper son épouse lorsqu'il craint sa désobéissance ; ne condamnera plus à mort homosexuels et apostats ; permettra aux chrétiens, juifs, polythéistes et athées de vivre selon leur croyance (ou leur absence de croyance) et de ne plus avoir à choisir entre la conversion, la mort ou une citoyenneté de seconde zone (la dhimma) ; n'appellera plus au djihad contre les infidèles jusqu'à ce « que la religion soit entièrement à Allah » ; n'exhortera plus les musulmans à exterminer les Juifs au jour du jugement dernier. Rêvons que de système de société à part entière, l'islam deviendra une foi personnelle qui ne débordera plus de la sphère privée.

Quant au reste de l'humanité, souhaitons-lui, pour ces cinq ou six siècles d'attente à venir, de résister aux assauts chaque jour plus pressants de l'obscurantisme islamique et de ses idiots utiles. Souhaitons-lui en somme de ne pas laisser ces forces rétrogrades le ramener tout droit en 1432. L'Europe occidentale connaissant toutefois un bouleversement démographique sans précédent dans l'histoire de l'humanité, qui se traduira, si on en croit les démographes, par l'émergence d'une population majoritairement musulmane dans un certain nombre de pays au cours de la seconde moitié de ce siècle, ce dernier souhait risque fort, nous concernant, de n'être déjà plus qu'un vœu pieux. Raison de plus, peut-être, pour nous de savourer 2011 à pleines dents.

 

Oui, pour les esprits chagrins, il s'agit d'un "copié, collé" lu sur un site d'information laïque dont les écrits mériteraient une plus large diffusion. Souffrez que je m'y emploie...

 

09:33 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (5) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

Risquons ici de commenter les propos d'un Junker qui traîte la Suisse d'une
- tâche - au milieu de l'Europe! Puisque les journaux censurent à mort depuis quelques temps! La presse, les politiques même combat, il faut faire taire ce peuple UDC qui dit la vérité, cela d'autant qu'elle se révèle au jour le jour!
Ne serait-ce que les dégâts de Schengen.....et les propos "osés" de certain imam parfaitement établit en nos lieux depuis longtemps.

Mais ils se prennent pour qui ces européens? ce n'est pas parce qu'ils ont fait des erreurs monstrueuses, qu'ils sont en train de -couler- leurs peuples qu'ils peuvent se permettre de faire diversion et de partir en guerre contre celui qui a donné le bon exemple.....et qui le prouve chaque jour en 2010 et sûrement encore en 2011!

M. Blocher ne représente pas que lui, il est le Courageux qui se met en avant pour apporter le point de vue de quelques centaines de miliers de Suisse à cette europe nauséabonde. Il semble que la tâche allemande d'une certaine époque ait répandu son huile à l'échelle du continent! Le principe semble le même: on veut s'approprier l'espace et le territoire ainsi que les biens de celui que l'on convoite dans son esprit démagogique et de grandeur arrogante!

Et en plus Junker quand ça l'arrange il fait les yeux doux à la Suisse (secret bancaire) et dès que cela ne lui est plus nécessaire, tire dans les pattes de cette Suisse qui vraiment dérange l'UE, mais surtout lui met en évidence ses gestions désastreuses et ses mauvais choix de gouvernance!

Merci M. Blocher aujourd'hui bien plus qu'hier, et surtout demain, nous avons encore grandement besoin de vous!

Mes excuses à l'auteur du blog pour ne pas être tout-à-fait dans son sujet, mais comme l'espace de liberté d'expression pour l'UDC se rétrécit de plus en plus.......Avant de faire appel au TF.....!

Écrit par : Corélande | 03/01/2011

Bonjour et bonne année, Qu'auriez-vous écrit si, au XVIe siècle, des blogs musulmans eussent été en mesure de dénoncer l'intolérance religieuse en pays chrétiens et les excès de l'inquisition? La Laïcité, me semblait-il, se réfère à l'esprit des lumières lequel a propagé la tolérance comme vertu civique, non?
Cela dit, vous indiquez que votre post est en fait un copié-collé d'un site d'information laïque, lequel? Pourquoi n'en donnez-vous pas l'adresse ou mieux ne mettez-vous pas en œuvre la technique des liens hypertextes? Pour en savoir plus à ce sujet, suivez les instructions suivantes: http://webzine.blog.tdg.ch/archive/2008/07/16/creer-des-liens-hypertextes.html

Écrit par : JF Mabut | 03/01/2011

"Qu'auriez-vous écrit si, au XVIe siècle, des blogs musulmans eussent été en mesure de dénoncer l'intolérance religieuse en pays chrétiens et les excès de l'inquisition?"

Merci pour cette aide au progrès.

Écrit par : Alain Jean-Mairet | 03/01/2011

....et au XXIème siècle, début 2011, la censure s'est organisée et est en place par divers moyens: Des pseudos censurés rien que sur le nom. Des messages répétitifs sur des vieux sujets de blogs, en anglais ça fait mieux et moins voyants.
Bravo! Les journalistes sont les complices des politiques qui veulent instaurer le nouvel ordre mondial et cela passe par le baillonnement de tous ceux qui s'interrogent et le font savoir. Dès lors qu'ils argument justement, c'est le modèle russe de la guerre froide qui apparait, ici sous nos latitudes qui aurait cru cela en 1989?

Qu'est-ce que la France, les States, l'ONU foutent en Côte-d'Ivoire et pourquoi insistent-ils tellement pour mettre à la tête du pays.....un musulman?

Écrit par : Corélande | 03/01/2011

Bonjour M. Mabut.

Sans vouloir vous offenser, au XVIème siècle, la laïcité n'était pas encore une philosophie politique explicitée. Terme, laïcité, à ne pas confondre avec athée ou agnostique.

C'est au cours du XVIIIème siècle, que le concept de laïcité trouve ses racines dans les écrits des philosophes des Lumières comme Denis Diderot, Voltaire, John Locke, les pères fondateurs des États-Unis tels James Madison, Thomas Jefferson, et Thomas Paine, en France à travers les lois de Jules Ferry, ainsi que dans les écrits de libres penseurs modernes, agnostiques et athées, tels que Bertrand Russell, Robert Ingersoll, Albert Einstein, et Sam Harris.

La notion moderne de laïcité, qui n'est plus hiérarchique, apparaît quand la théorie politique puis l'État deviennent capables d'une pensée autonome sur la question religieuse.

Dans un premier temps, les philosophes des Lumières, comme Voltaire, se sont mis à parler de prêtres ou de missionnaires laïques pour désigner la vocation morale hors du clergé et des doctrines religieuses.

Les termes « laïcité », « laïciser », « laïcisation », ne sont attestés qu'à partir de la chute du Second Empire, en 1870 : le terme « laïcité » est contemporain de la Commune de Paris qui vote en 1871 un décret de séparation de l'Église et de l'État. Ils sont liés, sous la Troisième République, à la mise en place progressive d'un enseignement non religieux mais institué par l'État.

Le substantif « la laïque », sans autre précision, désignait familièrement l'école républicaine. La laïcité sécularise alors la puissance publique et renvoie l'activité religieuse à la sphère privée.

Est désormais laïque (au sens de Laos « la population indivise ») « ce qui concerne tout le peuple, indépendamment des diverses croyances ou convictions qui le divisent».

Cette définition contemporaine se rapproche de celle qu'avait retenue Ferdinand Buisson dans son Nouveau dictionnaire de pédagogie :

« Les laïques, c'est le peuple, c'est la masse non mise à part, c'est tout le monde, les clercs exceptés, et l'esprit laïque, c'est l'ensemble des aspirations du peuple, du laos, c'est l'esprit démocratique et populaire. »

Écrit par : Le Plébéien | 03/01/2011

Les commentaires sont fermés.