18/03/2011

Les piliers du système perdent les pédales devant la progression de …

Vendredi et les annoncent fracassantes de nos Majors Bobards continuent...

Quelles alliances ?  Avec qui ?  Pour quoi ?

Nos voisins habitant l'hexagone semblent être dans la même panade et je ne peux m'empêcher le plagia  sur cet excellent article lu ce jour :

 

Ri7MLP-les-rend-fous1.jpg

Les piliers du système perdent les pédales devant la progression de Marine Le Pen

Les dirigeants politiques qui accaparent le pouvoir depuis 30 ans, les journalistes bien-pensants qui monopolisent les antennes et nous assènent le même discours, les associations dites antiracistes, et même les organisations syndicales perdent complètement les pédales. Ils nous font penser à ces nantis d’un système qui, à la veille de toute révolution, prennent peur, comprenant que cela va bientôt être la fin de leurs privilèges, que le peuple va leur demander des comptes, et qu’il va peut-être leur falloir courir vite s’ils veulent échapper à sa colère.

Comment comprendre autrement cet extraordinaire spectacle que nous offre « l’establishment » depuis que les sondages montrent une progression constante de Marine Le Pen et l’extraordinaire panique suscitée par deux sondages mettant la présidente du FN en tête des intentions de vote ?

Cela donne l’impression d’un navire qui prend l’eau, voire du naufrage du Titanic.

Et la gauche de la gauche, que dit-elle ? Un must…

Besancenot, quant à lui, a trouvé les explications, et surtout les remèdes pour contrer la montée de Marine Le Pen : donner la liberté de circulation, mais aussi d’installation, à tous les réfugiés tunisiens, libyens ou autres qui le souhaitent ! Et, histoire de ne pas se laisser déborder par le premier crétin gauchiste venu, le facteur de Neuilly en rajoute : avec égalité des droits, autrement dit le droit de vote, et l’accès à tous les systèmes solidaires, sans avoir jamais cotisé ! Il n’est pas beau l’antifascisme de NPA ? Le peuple vote de plus en plus pour Marine, eh bien nous allons changer le peuple, et rendre minoritaires ces salauds de Français, sur leur propre territoire ! Rarement la finalité des gauchistes de NPA aura été exprimée avec autant de franchise, merci Olivier !

- Mélenchon, lui, continue de qualifier la présidente du Front national de « fasciste » – ce qui risque de lui valoir un procès – et d’appeler les électeurs à « virer les fachos de nos quartiers » Pourtant, lors du débat contre Marine Le Pen, il disait que ceux qu’il appelle les fascistes n’étaient que dans les beaux quartiers, et que les ouvriers vomissaient le FN, faut savoir ! Bref, à écouter le président de Parti de Gauche, la montée de Marine Le Pen signifierait que la France serait au bord d’un Quatrième Reich ! Toujours aussi lucide, le camarade Jean-Luc, lui qui pense qu’en France, il n’y a aucun problème avec l’islam, et que l’immigration, en 2011, est toujours un enrichissement pour notre pays, même quand elle se fait en période de chômage de masse, et sans intégration !

 

Lisez l'intégralité de l'article ici

13:41 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

Hello ^^

Une chose qui me sidère à chaque élections, c'est le chœur unanime et "douloureusement surpris" par la sanction des urnes,entonné par certains partis avec au choix et selon l'époque:

L'émergence fulgurante de Vigilance.......les succès de l'UDC, puis now, la montée en flèche du MCG...

Le chœur des pleureuse, donc, qui entonne la sempiternelle complainte de l'âme innocente et sincère qui n'avait simplement pas pensé (Il est vrai qu'un élu n'est pas là pour penser..^_^)que la population était mécontente - qu'il y avait des problèmes urgents à régler etc...

Ce chœur unanime des camps écornés, qui, tenant les rênes du pouvoir de molles mains, s'appliquant à prendre le plus de distance avec le vulgar pecus, se lamente du fait que le même lui tourne le dos.

Les lamentations vite suivies d'insultes diverses (Fachos, Xénos, nazis, etc...) adressées au "camp maudit" d'empêcheurs de jouir en paix du Pouvoir Absolu de Droit Divin!

Alors que...

Vox populi, vox Dei!

Et Genève 2040, ça ne nous interpelle pas, là, tout de suite.(déjà qu'on aimerait y arriver, à 2040!)

La mondialisation, c'est joli sur papier, mais....et nous?

Tout le monde il est beau et gentil....mais mémé aimerait pouvoir sortir sans se faire arracher son p'tit sac.

Le commerce équitable, ok! Le shit, ça en fait partie?

La neige en hiver, super!

Et dans les narines?

Les subventions, génial!
Aussi pour des associations soutenant des personnes hors-la-loi ou des lieux de toxico-tourisme?

Des places d'apprentissage, c'est urgent, il en manque!

En demander après les avoir offertes aux enfants de clandestins, ça vous parle?

Des rues piétonnes, ah oui!

Bon, mais comment on y accède?

Et notre voiture, on la stationne à Gaillard ou à Nyon??

L'inventaire à la Prévert peut être long...

Vraiment, "ils" n'avaient RIEN remarqué?
Z'avaient pas VU les problèmes?
En autant de décennies?

Bonne soirée

Écrit par : Mireille Luiset | 18/03/2011

".... il n’y a aucun problème avec l’islam, et que l’immigration, en 2011, est toujours un enrichissement pour notre pays,...."

Un autre son de cloche de la Norvège:

Norvège : “je ne laisserai pas mes enfants grandir dans un tel environnement”, Patrick Åserud fuit Oslo
Posted: 24 Mar 2011 06:52 AM PDT
Article paru dans le journal norvégien à grand tirage Aftenposten.

Il est bien décidé. Après une vie de tolérance des différences à Oslo, ces dernières années Patrick Åserud a été effrayé au point de partir. Cet été, il va s’installer hors de la ville avec sa femme et sa fille qui est à la maternelle.

Il quitte une localité qu’il croit être sur le point de craquer à cause de l’intégration qui a échoué.

Histoires dérangeantes

« C’est dur d’être norvégien “de souche” à Groruddalen (vallée de Grorud, en periphérie Est d’Oslo). À cause des gros problèmes de langue, ainsi qu’une pression pour s’adapter à des normes, un mode de vie et une manière totalement étrangers à nous, occidentaux. » dit Åserud.

« Il existe des écoles maternelles où presque aucun enfant n’a des parents qui parlent le norvégien, et des écoles où les enfants sont menacés par des coups quand ils apportent du salami dans leurs sandwichs. »
« Les filles sont victimes d’intimidations parce qu’elles sont blondes, et doivent teindre leurs cheveux en noir pour s’adapter. Il n’est pas acceptable d’être gay à l’école, ni athée et certainement pas d’être Juif. Les trois dernières années en particulier ont été effrayantes, de voir et d’entendre ce qui se passe » explique Åserud.

Une majorité de parents d’élèves ont besoin d’un interprète

Il a dit qu’à son travail au centre de garderie, où il est éducateur depuis 15 ans, il remarque une diminution du nombre de Norvégiens au profit des minorités ethniques.
« Pour 10 parents sur 18, nous avons besoin d’un interprète. Quel genre d’avenir pouvez-vous vraiment offrir [aux enfants] dans ces conditions et comment créer un bon environnement de travail ? » demande Åserud pour la forme.

Des milliers ont quitté la vallée

Il a l’impression que c’est lui et sa famille qui doivent s’intégrer, telle une minorité dans leur propre pays.
« J’ai été positif et optimiste par le passé. Mais les limites sont atteintes quand on a une majorité qui ne parle pas norvégien. Nous sommes nombreux à ressentir cela fortement, quelle que soit la couleur de notre peau. Une famille indienne n’a pas plus envie que moi de vivre comme des musulmans parce qu’ils sont bruns de peau. »

- «Beaucoup de gens vont probablement penser que vous êtes trop sensible ou déphasé par rapport à la nouvelle Norvège? »

- «Si c’est le cas, il y a beaucoup de personnes qui sont trop sensibles comme moi. Le fait est que les gens déménagent d’ici. Ils le font en raison d’expériences concrètes qu’ils ont vécues » répond Åserud.

Les chiffres des statistiques norvègiennes le confirment. Il y a maintenant 3000 Norvégiens d’origine de moins à Groruddalen qu’il y a seulement deux ans. Le dépeuplement se produit plus rapidement qu’avant, mais sur une longue période les chiffres parlent clairement: Groruddalen a perdu 20.000 Norvégiens “de souche” au cours des 15 dernières années, malgré la croissance démographique. La part de norvégiens “de souche” a baissé de 82 à 56 pour cent en 15 ans.

Craintes que ça devienne Malmo (en Suède)

Et cette année Åserud fera partie des statistiques. Il emmène sa famille à Hamar.
- « Nous ne connaissons personne là-bas, mais nous n’avons pas les moyens pour une maison à Høybråten, Røa ou d’autres endroits où on ne se sent pas étranger » explique Åserud.

Pas de recette pour inverser la situation.

- « C’est difficile à dire. Je crains que cela devienne comme Rosengård (banlieue de Malmö). Il y a des tirs dans la rue en moyenne une fois par semaine. Je veux le meilleur pour ma ville, mais je ne pense que je puisse porter tout le poids de l’intégration sur mes épaules », a déclaré Åserud.

Source : Aftenposten via Tundra Tabloids Traduction Bivouac-id.

Écrit par : Patoucha | 25/03/2011

Les commentaires sont fermés.