18/03/2011

Les piliers du système perdent les pédales devant la progression de …

Vendredi et les annoncent fracassantes de nos Majors Bobards continuent...

Quelles alliances ?  Avec qui ?  Pour quoi ?

Nos voisins habitant l'hexagone semblent être dans la même panade et je ne peux m'empêcher le plagia  sur cet excellent article lu ce jour :

 

Ri7MLP-les-rend-fous1.jpg

Les piliers du système perdent les pédales devant la progression de Marine Le Pen

Les dirigeants politiques qui accaparent le pouvoir depuis 30 ans, les journalistes bien-pensants qui monopolisent les antennes et nous assènent le même discours, les associations dites antiracistes, et même les organisations syndicales perdent complètement les pédales. Ils nous font penser à ces nantis d’un système qui, à la veille de toute révolution, prennent peur, comprenant que cela va bientôt être la fin de leurs privilèges, que le peuple va leur demander des comptes, et qu’il va peut-être leur falloir courir vite s’ils veulent échapper à sa colère.

Comment comprendre autrement cet extraordinaire spectacle que nous offre « l’establishment » depuis que les sondages montrent une progression constante de Marine Le Pen et l’extraordinaire panique suscitée par deux sondages mettant la présidente du FN en tête des intentions de vote ?

Cela donne l’impression d’un navire qui prend l’eau, voire du naufrage du Titanic.

Et la gauche de la gauche, que dit-elle ? Un must…

Besancenot, quant à lui, a trouvé les explications, et surtout les remèdes pour contrer la montée de Marine Le Pen : donner la liberté de circulation, mais aussi d’installation, à tous les réfugiés tunisiens, libyens ou autres qui le souhaitent ! Et, histoire de ne pas se laisser déborder par le premier crétin gauchiste venu, le facteur de Neuilly en rajoute : avec égalité des droits, autrement dit le droit de vote, et l’accès à tous les systèmes solidaires, sans avoir jamais cotisé ! Il n’est pas beau l’antifascisme de NPA ? Le peuple vote de plus en plus pour Marine, eh bien nous allons changer le peuple, et rendre minoritaires ces salauds de Français, sur leur propre territoire ! Rarement la finalité des gauchistes de NPA aura été exprimée avec autant de franchise, merci Olivier !

- Mélenchon, lui, continue de qualifier la présidente du Front national de « fasciste » – ce qui risque de lui valoir un procès – et d’appeler les électeurs à « virer les fachos de nos quartiers » Pourtant, lors du débat contre Marine Le Pen, il disait que ceux qu’il appelle les fascistes n’étaient que dans les beaux quartiers, et que les ouvriers vomissaient le FN, faut savoir ! Bref, à écouter le président de Parti de Gauche, la montée de Marine Le Pen signifierait que la France serait au bord d’un Quatrième Reich ! Toujours aussi lucide, le camarade Jean-Luc, lui qui pense qu’en France, il n’y a aucun problème avec l’islam, et que l’immigration, en 2011, est toujours un enrichissement pour notre pays, même quand elle se fait en période de chômage de masse, et sans intégration !

 

Lisez l'intégralité de l'article ici

13:41 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

17/03/2011

Les bobards d’or 2011.

Nous devrions également créer cette distinction dans notre chère République et Canton de Genève.

 

bobard2.jpg

Que n’avons-nous pas lus, entendus, vus, cette semaine dans les grandes manœuvres de prétendues alliances des partis politiques en vue d’obtenir le « Graal », une place dans les exécutifs communaux.

 

 

Les électrices et électeurs se rendent ils compte de cette désinformation du « totalitarisme doux », de ces mensonges du « politiquement correct », ce système où les clichés mensongers sont répétés à l’infini et finissent pas s’imposer ?

 

Ma tendance naturelle au politiquement incorrect m’incite à donner le premier prix au parti PDC et le deuxième au parti Radical, version Maudet.

 

Car vous l’avez compris, en mars 2011 simplement énumérer les faits de la criminalité et de ses auteurs, dénoncer une solidarité sociale excluant de plus en plus ceux qui la financent, intervenir en faveur de nos entreprises, donc de l’emploi, face à une concurrence étrangère favorisée par les ouvertures de la mondialisation… vous êtes catalogué de « Fasciste dangereux et irresponsable ».

 

Mais, bien entendu, ce sera l’électeur qui décidera.

 

Pour illustrer ce que beaucoup nomment un bobard médiatique, je vous propose l’exemple suivant :

 

RTL - Joseph Macé Scaron :
Cuistrerie mensongère sur les référendums suisses

Lors de l’émission « On refait le monde » du 29 novembre 2010, Joseph Macé-Scaron, directeur adjoint de Marianne, condamne le référendum suisse sur le renvoi des étrangers criminels. Il affirme de manière péremptoire : « Le référendum a été institué en Suisse pour des avancées démocratiques ; pas pour être posé sur des questions de société; c’est une perversion de ce qu’a été le référendum en Suisse. »
Le vocabulaire est prétentieux et frise l’anachronisme (on ne parlait pas d’ « avancées démocratiques » en Suisse au XIXe siècle) mais, derrière la cuistrerie, un gros mensonge se cache : car le référendum en Suisse donne au peuple les mêmes pouvoirs législatifs qu’au Parlement, y compris donc sur les sujets de société. Et il y a eu des référendums sur les sujets de société  dès l’origine.
Joseph Macé-Scaron ramène donc sa science de manière mensongère.

 

Relevé sur le site des bobards d’Or

 

12:34 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook