15/04/2011

Le Grand-Conseil gifle les élus municipaux

Une fois encore, dans ce Grand-Conseil,  les partis aux pouvoirs, de la gauche à la droite, ont ridiculisés les élus municipaux en refusant de suivre leur demande dans le cadre, cette fois, des communaux d'Ambilly.

Les lettres de Magistrats communaux (Conseillers Administratifs) appuyées par des résolutions du Législatif (Le Conseil Municipal) ne valent non seulement rien mais subissent les quolibets de l'affirmation de ne pas saisir les intérêts supérieurs cantonaux.

UDCSuiSorte.jpg

Je vois même une message subliminal  dans cette décisions des partis au pouvoirs, celui de vous habituer à ce que les décisions importantes vous concernant ne soient plus prises par les gens que vous connaissez mais par des oligarques de Strasbourg ou Bruxelles. L'Union Démocratique du Centre s'opposera toujours à cette manière de vous faire perdre votre autorité et responsabilité.

C'est à croire que les Magistrats communaux que vous allez élire ce dimanche 17 avril n'ont pas grande utilité vu qu'ils ne comprennent pas les intérêts supérieurs !

Pour le cas des communaux d'Ambilly, les élus des communes concernées ne font que de demander à l'Etat d'INCLURE dans le projet et de les réaliser en parallèle, les routes et accès car tout le réseau de circulation est déjà saturé. Sans ces réalisations routières nouvelles, l'apport de population généré par ce projet rendra la circulation impossible.

 

Pourvoir se déplacer sans trop d'encombre est aussi une condition d'une bonne qualité de vie.

Ces femmes et hommes politiques des communes sont ceux qui comprennent, expriment défendent votre proximité et votre qualité de vie locale. Je dois relever le courage politique, face aux remarques acerbes non voilées de son groupe, le parti Libéral, de Madame la Députée et Conseillère administrative de Chêne-Bourg qui a fait un vibrant plaidoyer pour que l'on soutienne les Autorités communales concernées. Elle était bien seule...

Enfin seule avec les deux partis qui ont accepté ces demandes et qui, depuis le début de cette législature, communiquent à l'interne, soutiennent les décisions communales et sont persuadés que le cadre de vie, l'harmonie les options de développement, doivent, pour être acceptées, recevoir l'aval de ceux qui en bénéficieront ou en subiront les conséquences, les partis MCG et UDC.

Ce nouveau cas n'est que la réalité de ce que nous tentons d'instaurer car cela a été perdu, la relation entre le citoyen et l'élu pour décider. Nos adversaires, par désinformation, crient au populisme.

A l'UDC, nous parlons, exprimons, valorisons, appliquons les vertus de notre démocratie directe.

Indécis, ceux qui ne fons plus confiance aux politiques et préfèrent l'abstention, prenez en compte ce qui s'est passé hier soir au Grand-Conseil.

Dimanche, allez votez pour ceux qui réellement vous soutiennent et vous écoutent. En ville de Genève, comme dans les communes où des candidats se présentent :

Votez pour le, les candidats de la liste UDC.

Eux, feront ce qu'ils vous ont dit car cela est ce qu'ils pensent.

 

13:12 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Les commentaires sont fermés.