18/04/2011

« La Passion » de l’UDC.

Ces réflexions ne sont, vous l'aurez compris que pour notre UDC genevoise.

En ce début de « semaine sainte », de La Passion, le laïque s'autorise de tracer quelques parallèles plagiats découlant des hasards du calendrier.

Gethsemane.jpg

Douloureuse dernière semaine électorale jalonnée  d'espoirs, d'offres généreuses, de suppliques, de trahison, de désertion, de flagellation.

Notre saint homme de la Cité a sincèrement crû que les fiançailles avec une fille de « Jérusalem »  serviraient la cause noble et populaire qu'il défend.

Comparaissant devant le Sanhédrin médiatique à l'issue des premiers résultats du scrutin, il dû subir l'opprobre, la trahison du « Judas » PLR plaidant l'ineptie de ces « fiançailles » et leur rupture pour incompatibilités rédhibitoires. Le « Judas »PLR fit ensuite allégeance au « Grand Prêtre » PDC lequel, sentencieux comme à son habitude, le tança et lui intima de choisir, dorénavant, le prétendant, dans la bonne Tribu, seule garante de l'Entente conviviale.

Flagellation finale, plus de fiancée, plus d'Arche et une urne pratiquement désertée par la famille et les familiers de la « Fiancée ».

Les rustres paysannes et paysans UDC de nos campagnes, immergés dans les populations rurales, éloignés de « Jérusalem » et de « ses Prêtres » mais imprégnés du pragmatisme terrien, ont boudés le dogme de la bien pensante Entende pour s'acoquiner  électoralement avec des « Mécréants » dont on ne sait bien à quels Dieux ils se vouent.

Pourtant, surprise, ils furent chaleureusement accueillis, soutenus, aidés et le fruit de cette collaboration passagère fût une urne généreuse, remplie de bulletins à leur gloire, qui ne donna certes pas la victoire vu la Loi Inique d'Exception de ce genre de scrutin qui permet d'effacer la performance des officiants aux profits des Clergés des deux religions dominantes, mais la satisfaction du « Juste » face aux artifices de la rouerie légale.

Devons nous conclure que le « Cercle des Elus » de la Cité, son « Entente » ne peuvent s'avilir avec les masses « populistes » trop incultes pour mériter ne serait ce qu'une attention bienveillante ?

Et si l'agnosticisme politique, une  autre déclinaison de nos valeurs primordiales, nous conduisait à ne plus craindre de nous écarter de ce clergé droitiste si imperméable aux demandes populaires exprimées,  fortes dans cette volonté de garder notre Patrie indépendante et neutre, rétablir un contrôle maîtrisé de nos frontières, payer une dîme supportable, peut-être, alors, que nos fidèles reviendraient, avec des proches, entendre notre message pour mieux nous soutenir !

 

22:13 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

Victimes, martyrs, lâches, prêtres, juges, bourreaux, flagellants, autoflagellants... des humains qui trompent plus eux-mêmes que les autres.

A chacun son boulot, que diable! Aux humains de reconnaître leurs erreurs et à qui se rit et se moque des canailles de reconnaître les siens.

Écrit par : Jean-Paul Guisan | 18/04/2011

Les commentaires sont fermés.