15/09/2011

Election à la Cour des Comptes : L’information que l’on oublie de publier !

Les contribuables genevois condamnés à verser 4,3 millions aux acquittés du procès BCGE.

Merci  à qui ?

Merci juge Devaud !

C'est au juge Devaud que l'on doit l'instruction qui a conduit au procès raté de la BCGE. Pour avoir instruit en tous sens, sans fixer de priorités stratégiques, l'actuel candidat communiste à la Cour des comptes est à la racine du procès raté le plus cher de Suisse dans une affaire de Banque cantonale. Les 4,3 millions d'indemnités que les contribuables genevois viennent d'être condamnés à verser à des personnes poursuivies à tort ne sont que la pointe d'un iceberg encore inconnu d'argent public jeté par les fenêtres du Palais de justice dans cette affaire.

Et la gauche en redemande !

C'est sans doute pour enquêter sur ce fiasco phénoménal que la gauche présente un spécialiste à la Cour des comptes. Avec un argument 100% partisan « faire barrage à l'UDC », torpillant au passage le caractère prétendument « impartial» de la candidature.

 

NidegerCC.jpg

 

Ceux qui hésitent, qui pensent s'abstenir, osez prendre une décision.

 

Les Magistrats élus à la Cour des Comptes ont pour mission de s'assurer que l'Etat dépense efficacement et judicieusement les deniers publiques donc de s'assurer qu'ils ne sont pas dilapidés !

 

Vous hésitez encore ?  Un seul candidat répond à cette mission:

11:26 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (5) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

Merci pour l'information.
Donc le juge Daniel Devaud est coupable de nos dettes qui s'accumulent !

Écrit par : Victor Winteregg | 15/09/2011

Bravo pour votre travail Monsieur le Juge d'Instruction...

Écrit par : Ivan Skyvol | 15/09/2011

Trop tard ! J'ai déjà donné ma voix au juge Devaud.

Écrit par : Michel Sommer | 15/09/2011

Vos informations me correspondent pas à la réalité, pourquoi dire des choses inexactes, par plaisir certainement

Écrit par : Huber | 16/09/2011

Vous connaissez mal le dossier, Monsieur Huber.

Sans doute, appartenez vous à cette catégorie de personnes qui pratique, par opportunité, la transformation, manipulation, édulcoration, vidant une information de son contenu.

C'est votre manière d'abuser le bon peuple en affirmant que la relation objective des faits n'a aucune valeur face à la "vérité" maquillée que vous proclamez.

Écrit par : Le Plébéien | 16/09/2011

Les commentaires sont fermés.