03/03/2012

Certains enseignants croient-ils encore en leur mission ?

 

OUiEcole.jpg

 

 

Dans le cadre de la campagne contre le mercredi matin, il est pour le moins inquiétant de voir certains enseignants promouvoir la culture des loisirs, présentant l'école comme le bagne. Comme il est piquant de les entendre dire que le mercredi matin sert à corriger les copies ou à préparer les cours. Dans les autres cantons, où l'on a école le mercredi matin, les enseignants trouvent également le temps de corriger les copies ou préparer les leçons à venir.

 

Il n'est pas inutile de rappeler que depuis la suppression du samedi matin, il y a une quinzaine d'années, les élèves - tout comme leurs enseignants - travaillent moins ! Et cela s'en ressent sur le niveau de l'enseignement. Il est donc temps de redresser la barre, n'en déplaise à certains partisans du mercredi matin chômé.

 



10:29 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (6) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

Ainsi donc vous voulez plus d'Etat. Intéressant.

Écrit par : Johann | 03/03/2012

Cher Monsieur,

Comme on dit, le trop est l'ennemi du bien. Il y a des réformes à faire dans l'enseignement, certes, mais aligner l'horaire des enfants de 8 ans sur celui des enfants de 14-15 ans est un non sens. D'autre part, vous induisez vos lecteurs en erreur (à moins que voue ne soyez vous-même mal informé) en parlant du samedi matin.
L'horaire scolaire d'alors a été réparti sur 4 jours au lieu de 4 jours et demi, le déficit d'enseignement ne vient donc pas de la perte du samedi matin.
Ensuite, les études sur les rythmes scolaires montre que 32 périodes pour des enfants de 8 ans, quelle que soit la répartition, est une mauvaise option.
Enfin, même si d'autres cantons ont effectivement école le mercredi matin, l'ensemble de leur horaire annuel n'atteint pas celui de Genève, sauf le Valais, où les élèves ont cours de religion.

Vérifiez vos sources honnêtement, comme je l'ai fait (je ne savais que pensez au début de cette polémique) et vous verrez que Monsieur C.Beer a fait beaucoup de désinformation, allant jusqu'à dénigrer les enseignants qui ne défendent que les élèves, puisque eux-même ne verront pas leur horaire augmenter.

S'il doit y avoir augmentation horaire pour ceux qui commencent l'anglais, une solution doit être trouvée, mais aligner l'horaire des primaires sur celui du Cycle d'Orientation est un non sens.

Les enfants de 8 ans ont droit au respect de leurs aptitudes et rythme scolaire.

Écrit par : Lulu Berlue | 03/03/2012

PS: ajouter 4 périodes aux degrés 5 à 8 P alors que l'introduction de 2 périodes d'anglais ne concerne que les 11-12 ans c'est comme (copié sur un autre blog) "se plâtrer tout le corps pour un pouce cassé" J'ai bien aimé l'expression....

Écrit par : Lulu Berlue | 03/03/2012

Arguments douteux qui reflètent plus un parti pris anti-fonctionnaire qu'une saine réflexion sur le sujet.

Écrit par : Mère-Grand | 03/03/2012

Cher Monsieur,

Vous avez peut-être rencontré des enseignants indignes. Cela existe! Mais où voyez-vous que les enseignants comparent l'école à un bagne?
Mais, même avec les bonnes choses, il faut avoir le sens de la mesure. Savoir doser en tenant compte des destinataires qui sont, dans le cas présents, des enfants de 8 à 12 ans avec des besoins spécifiques à respecter.
En navigation, on "redresse la barre" lorsque l'on fait fausse route. Là, cette réforme ne prévoit ni de changer de cap ni d'améliorer les programmes et l'encadrement des élèves, mais juste de charger un peu plus la barque déjà (en nombre d'heures d'enseignement) bien pleine! Les horaires suisses au primaire (qui en nombre d'heures ne diffèrent pas tant) sont parmi la plus chargés d'Europe.

Par ailleurs, vous vous trompez, les écoliers genevois ne travaillent pas moins que les autres écoliers suisses (même un peu plus!!!). Ils vont 6 heures par jour à l'école (4 X par semaine) lorsque les autres vont le plus souvent 5 heures (4X par semaine) et compensent leur horaire avec le mercredi matin. Comparez... (et c'est sans compter les jours de vacances supplémentaires!).

Quant aux résultats des genevois, là aussi on a manipulé les données. Les résultats ä Genève, du moins si on se base sur les tests PISA, sont surprenants (cf: Rapport PISA Résultats régionaux et cantonaux). Genève, avec ses 47% d'élèves migrants, se hisse au niveau national. Et, lorsque l'on sait que la Suisse se classe bien au-dessus de la moyenne de l'OCDE, on peut être fier de notre école. Ne trouvez-vous pas.
Mais vou pouvez en savoir plus en allant à :

http://micheleroullet.blog.tdg.ch/archive/2012/02/23/non-a-l-ecole-le-mercredi-matin.html

Écrit par : Michèle Roullet | 03/03/2012

Mettez le mot désignant n'importe quelle profession ou même vocation à la place de "enseignants" et vous verrez qu'il est possible de répondre "oui" si l'on prend cette phrase au pied de la lettre. Pourtant vous aviez certainement l'intention de lui donner un sens précis.

Écrit par : Mère-Grand | 04/03/2012

Les commentaires sont fermés.