27/03/2012

Criminalité en augmentation, dérives conceptuelles de nos valeurs, à qui la faute ?

La démonstration se fait à nouveau que l'ensemble des médias oriente exclusivement  leurs publications pour le scoop sensationnel, même s'il est un outrage au bon sens.

La région de Toulouse vient de vivre des jours dramatiques, d'angoisse, de faits non coutumiers à notre mode de pensée.

Un fanatique criminel, endoctriné au delà du concevable par des prêcheurs de la haine implacable à l'encontre des populations judéo-chrétiennes  et de nos sociétés démocratiques et laïques a massacré, en plusieurs actes odieux, des victimes innocentes.

Rutli.jpg

 

 

Face à la légitime peur de la population, et avec des moyens appropriés les forces de l'ordre l'ont localisé, assiégé pour qu'il se rende.

 

Non, il voulait continuer à mépriser le monde occidental, a ouvert le feu sur les forces de l'ordre et a blessé plusieurs agents.

 

Après plus de trente heures de retranchement, il décide une sortie en force ouvrant le feu sur les forces de l'ordre. Dans cette action, il est abattu.

 

Quelques jours ont passé, les familles tentent de supporter le deuil face à l'inacceptable.

 

Mais ce deuil ces souffrances, ces morts n'intéressent plus le tirage, le scoop, le lucre du profit.

 

Aujourd'hui retournement de la situation, ce tueur devient une victime !

 

Après les sempiternelles récriminations : c'est la faute à la police ;

 

Son père vivant en Algérie dépose plainte contre la France pour avoir tué son fils !

 

Lisez l'article, c'est à pleurer.  (Clic)

 

Ne pensez vous pas que ce sont ces dérives incompréhensibles qui encouragent et favorisent d'autres actes ignobles ?

Où situez-vous la dissuasion si nos médias, quelques jours après l'horreur, soutiennent pratiquement les criminels.

Cette mansuétude inconsciente n'est elle pas aussi la cause de notre criminalité locale galopante ?

Ces dérives sont issues de vos choix politiques.

Comme on dit :  « A vous de voir »

 

 

 

09:57 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

Vous avez raison. Censurons la presse et limitons de manière drastique la liberté d'expression. Mettons en place un comité de censure auquel participeront des citoyens désigné par le parti le plus fort.

Le problème est ainsi résolu et le citoyen bien informé !!!

Bravo, cher ami patriote.

Écrit par : Galileo | 27/03/2012

Monsieur "Galileo*

Vous affirmez "censure" et j'explique l'effet vénéneux d'articles dits "d'information" propageant le contraire de ce qui était affirmé quelques jours plus tôt.
A vous lire, les victimes n'ont que le devoir de mourir et d'obtenir quelques cérémonies d'obsèques.
Quant aux assassins implacables d'enfants, "la compassion" et "l'acquis des droits de l'homme" ne doivent faire l'objet d'aucune réserve ou critique !
C'est par la faute de gens comme vous que notre société devient un enfer.

Écrit par : Le Plébéien | 27/03/2012

Je ne crois pas que la mansuétude soit aussi inconsciente qu'il n'y paraît. Celles et ceux qui la pratiquent suivent au contraire une logique implacable et parfaitement consciente. Je ne crois pas que, quelles que soient les circonstances, on puisse, ne serait-ce qu'une seconde, fournir la moindre excuse à quelqu'un comme le meurtrier dont il est question. Je ne vois effectivement pas comment on pourrait empêcher les "journalistes" de nous raconter bêtise sur bêtise à longueur de journée. La seule chose que l'on puisse faire est de dénoncer, encore et toujours sans se lasser. On finira par en convaincre quelques uns. Ce sera toujours ça de gagné.

Écrit par : Christobal | 28/03/2012

Les commentaires sont fermés.