18/04/2012

Eligibilité des étrangers, leçon égyptienne…

Heureusement, le ridicule ne tue pas...

Socilisme.jpg

Chacun, avec une opinion différente, a suivi les débats et la décision tombée en dernière lecture de ne pas graver dans le marbre de la Constitution l'éligibilité des résidents étrangers dans nos communes genevoises.

 

La gauche et assimilée s'est surpassée en critiques acerbes j'en passe et des meilleures.

 

Le cocasse est de se rappeler les déclarations dithyrambiques de notre gauche sur les merveilleux effets des « révolutions arabes » du printemps 2011 :

 

« Enfin la démocratie, la vraie, la seule car la dernière en date, s'installe dans ces pays. »

 

Dont acte et, pour ce fait d'éligibilité refusée aux étrangers uniquement, si vous ne l'avez déjà lu, savourez cette information venue d'Egypte :

 

La commission électorale égyptienne a confirmé mardi sa décision d'exclure dix candidats à la présidentielle de mai, écartant définitivement les islamistes Khairat al-Chater et Hazem Abou Ismaïl.

 

 

Le plus piquant est la motivation du refus de la candidature de Hazem Abou Ismail :

 

Le salafiste Hazem Salah Abou Ismaïl est, lui, écarté en raison de la double nationalité égypto-américaine dont aurait bénéficié sa mère, décédée en 2010. Il a vainement démenti cette information, en dénonçant un  «complot».

(ats/afp)

 

(Lien pour l'article)

 

OUI, vous avez bien lu, c'est à cause de sa mère décédée qui ELLE avait une double nationalité...  Voilà une « gauche » que j'apprécie...

 

Au fait, le 17 juin, pour l'élection complémentaire au Conseil d'Etat, pensez à voter pour le candidat soutenu par l'UDC...

 

16:28 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Les commentaires sont fermés.