15/06/2012

Dimanche un nouveau Conseiller d’Etat (Epicène)

 

Pour les indécis...

 

Les socialistes, très émerveillés des avancées sociales du Québec,  en cas de victoire, mettront en œuvre le programme ci-dessous :

 

05_100_jahre_ch_grafik-32100884.jpg

Fabulation  QUÉBÉCOISE

 

La fourmi travaille dur tout l'été ...

dans la canicule; elle construit sa maison et prépare

ses provisions pour l'hiver.

 

La cigale pense que la fourmi est stupide;

elle rit, danse et joue tout l'été.

 

Une fois l'hiver arrivé,

la fourmi est au chaud et bien nourrie.

 

La cigale grelottante de froid organise

une conférence de presse et demande

pourquoi la fourmi a le droit d'être au chaud

et bien nourrie tandis que les autres

moins chanceux - comme elle - ont froid et faim.

 

TVA organise des émissions en direct

qui montrent la cigale grelottante de froid

et passent des extraits vidéo de la fourmi

bien au chaud dans sa maison confortable

avec une table pleine de provisions. Pierre

Bruneau s'indigne au TVA 17 heures.

 

Les Québécois sont frappés d'apprendre que dans un pays si riche,

on laisse souffrir cette pauvre cigale tandis

que d'autres vivent dans l'abondance.

 

Les associations contre la pauvreté manifestent

devant la maison de la fourmi.

 

L'hélicoptère TVA survole le nid de la fourmi.

Les journalistes de LCN organisent

des interviews demandant pourquoi la fourmi est

devenue riche sur le dos de la cigale et interpellent le

gouvernement pour augmenter les impôts de la fourmi afin

qu'elle paie sa juste part.

En réponse aux sondages,

le gouvernement rédige une loi sur l'égalité

économique et une loi (rétroactive à l'été) ..

d'anti-discrimination.

 

Les impôts de la fourmi sont augmentés

et la fourmi reçoit aussi une amende

pour ne pas avoir embauché la cigale comme aide.

La maison de la fourmi est préemptée

par les autorités car la fourmi n'a pas assez d'argent

pour payer son amende et ses impôts. Les chefs syndicaux

s'en réjouissent et Claudette Carbonneau fait une conférence

de presse.

 

La fourmi n'a d'autre choix que de quitter

le Québec pour s'installer avec succès en Alberta.

 

TVA fait un nouveau reportage sur la cigale

maintenant engraissée. Elle est en train de finir les dernières

provisions de la fourmi bien que le printemps soit encore loin.

Pierre Bruneau ne manque pas de signaler que c'est grâce à la

vigilance du groupe Québécor qu'une telle

injustice envers la cigale a été réparée.

 

Julie Snyder est émue aux larmes. Et Pierre-Karl aussi.

 

Céline en fait même une chanson, René à ses côtés.

 

L'ancienne maison de la fourmi, devenue logement

social pour la cigale, se détériore car cette dernière

n'a rien fait pour l'entretenir.

 

Des reproches sont faits au gouvernement

pour le manque de moyens.

 

Une commission enquête est mise en place,

ce qui coûtera 10 millions.

 

La cigale meurt d'une overdose;

 

TVA, LCN et le Journal de Montréal commentent sur l'échec du

gouvernement à redresser sérieusement le problème des

inégalités sociales.

 

La maison est squattée par un gang coquerelles

immigrées, le gouvernement se félicite de la diversité

multiculturelle du Québec.

 

Les coquerelles organisent un trafic de marijuana

et terrorisent la communauté....

 

C'est comme ça que ça se passe dans notre Beau Québec !

C'est ce qu'on appellerait un SOUS-DÉVELOPPEMENT DURABLE...

 

SoutienStauffer.jpg

Les fables de Monsieur de Lafontaine ont et présentent toujours des caricatures si réalistes que...

 

Sans hésitation, la liste UDC N° 13 est celle à utiliser !

17:37 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

Merci, Patrick, pour cette "fable"(?) si tristement réaliste.
Et si nous parlions de l'égalité d'accès aux soins médicaux, solidarité etc... selon les principes de la LaMal?

En quelques questions, par exemple.

QUI opte pour les franchises les plus élevées? (par crainte de poursuites sciant toute chance en cas de demande d'emploi, logement etc...)

QUI n'a pas accès aux soins médicaux de base et/ou préventifs car une fois payé la prime LaMal, n'a pas les moyens de payer les factures?

QUI opte pour la malbouffe parce que, une fois payé les primes d'assurances, il reste peu pour les fruits et légumes?

QUI , parce que le principe de "solidarité" oblige des personnes par affiliations d'office..., se retrouve endetté pour respecter une loi schizophrène et anticonstitutionnelle?

QUI se prive de soins dentaires (car, pour avoir droit a une assurance complémentaire, il faut en 1er lieu faire une "remise à niveau" de sa dentition et du fait d'un budget rogné par le montant de primes pour une assurance dont on ne peut bénéficier puisque nous avons opté pour la franchise maximale, il ne reste rien pour le dentiste)?
Etc.

Dans les réponses, nous trouvons:

Les familles monoparentales
Les personnes à faibles revenus
Les jeunes (en formation/n'ayant pas encore trouvé un travail bien rémunéré, en temporaire...)
Les personnes sans formation ou occupant des emplois temporaires, en extra etc...)
Les pères divorcés qui n'ont pas osé/pu contester une contribution d'entretien excessive pour leur(s) enfant(s) et/ou ex-épouse et dont les revenus se retrouvent réduit au minimum.
Les femmes en retour sur le marché de l'emploi ou autre cas de bas salaire..
etc...
Les petits indépendants au revenus irréguliers et bas
Autres...

Et aussi/surtout; QUI ne sait pas faire le compte des dépenses causées par l'application de cette loi ?

Dépenses liées aux conséquences du manque de prévention
Subsides n'aidant pas vraiment les bénéficiaires(lesdits subsides n'ont en tout cas pas suivi l'explosion du montant des primes...)
Payement par le SCAM des primes arriérées
Sur-médication en milieu hospitalier ou assimilé (EMS etc...)car aucun contrôle n'est effectué par les assurances quant à la justification de certaines médication ne visant qu'à alléger la charge de travail du personnel soignant (ceci malgré des rapports accablants tant des HUG que du CHUV...)
Surcharge bureaucratique pour gérer les "cas à problèmes", les ayant droit aux subsides etc.

Alors qu'en supprimant l'obligation d'assurer.
En supprimant des subsides ridicules.
En instaurant une prise en charge des frais médicaux (hors services sociaux) basée sur le même calcul qu'en ce qui concerne les subsides, l'accès aux soins serait garanti pour les plus fragiles.

D'où économie pour l'Etat!

Bref; il est possible de se souvenir des fables de Monsieur de Lafontaine en bien des situations.

Amitiés

Écrit par : Mireille Luiset | 17/06/2012

Les commentaires sont fermés.