17/07/2012

Le 16 juillet 1212 , déjà 800 ans !

Le temps des vacances vous permet de musarder en campagne et de revisiter l'histoire de notre cher continent.

 

Les époques se succèdent mais à y regarder de plus près les problèmes des populations autochtones sont restés les mêmes. Seuls les moyens politiques de les résoudre partiellement et momentanément ont changé.

 

Donc, en ce 16 juillet 1212 l'actualité a gravé dans les livres d'histoires ce fait de guerre :

 

Le roi d'Aragon triomphe à Las Navas de Tolosa

La narration de cette  bataille, revue avec nos appréciations du XXIème siècle, à un parfum de politiquement incorrect...

Le 16 juillet 1212, à Las Navas de Tolosa, une puissante armée féodale affronte les troupes berbères de la dynastie des Almohades, qui a refait un demi-siècle plus tôt l'unité de l'Espagne musulmane, al-Andalous.

 

LasNavasdeTolosa.jpg

 

 

Une croisade inédite

Les chrétiens sont guidés par les trois principaux rois espagnols : Pierre II d'Aragnon, Sanche VII de Navarre et Alphonse VIII de Castille. Ils sont renforcés par des croisés venus du nord des Pyrénées à l'appel du pape Innocent III.

Similaire à celles qui ont guidé les chevaliers vers Jérusalem, cette croisade débouche sur la défaite totale des Almohades.

C'est une étape décisive dans la longue «Reconquista» qui, de Charlemagne à Isabelle de Castille, a permis aux souverains catholiques d'Espagne de chasser les musulmans de la péninsule ibérique.

Le roi Pierre II, qui a prêté hommage de vassalité au pape Innocent III en se faisant couronner à Rome en 1204, devient par sa victoire le héros de la chrétienté. Il n'en meurt pas moins l'année suivante à Muret en combattant Simon de Montfort, lui-même au service du pape.

En Espagne, portés par leur victoire, Jacques 1er d'Aragon, successeur de Pierre II, s'empare des Baléares et reprend Valence ; Ferdinand III de Castille entre en 1236 à Cordoue, la prestigieuse capitale de l'ancien califat, et en 1248 à Séville.

 

mini1250.jpg

Cette carte montre l'Europe au milieu du Moyen Âge. On la désignait alors sous le nom de chrétienté. Elle était assiégée à l'est par les Mongols, au sud par les Arabes. Du chaos féodal commençaient à émerger les grands États modernes et les autres (la Suisse).

 

14:04 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

Merci beaucoup pour ce rappel historique !
800 ans après, l'Europe est totalement envahie par les Arabes, à part quelques pays de l'Est, ancien bloc communiste, qui ne propose pas, comme la France, des allocations familiales aussi généreuses.

Mais où vas-t-on ?
Je souhaite un sursaut de nationalisme dans notre bonne vieille Europe !

Écrit par : Victor Winteregg | 17/07/2012

Les commentaires sont fermés.