21/01/2013

Transfuges et déclarations politiques !

C’est l’ambiance  de la politique genevoise ces dernières semaines…

Mais en ce 21 janvier, soixante-troisième anniversaire de son décès, j’aimerais honorer la mémoire d’un « transfuge » célèbre, écrivain britannique, dont deux ouvrages étaient dans mon programme d’étude (à l’époque) et qui a laissé une empreinte indélébile dans nos mémoires :

1984.jpg

Monsieur George Orwell

Né le 25 juin 1903 à Motihari (Indes britanniques) – décédé le21 janvier 1950 à Londres (Angleterre).

 

Après des études au collège d'Eton, où il découvre le communisme, il s'engage comme sergent en Birmanie puis vit de petits boulots à Paris et Londres.

 

Il rejoint  en Espagne les communistes dissidents du POUM. Il prend alors conscience de la nature totalitaire du communisme à une époque où les intellectuels de son espèce préféraient en chanter les louanges.

Il publie en 1945 un petit roman parodique  : Animal Farm (la Ferme des Animaux).

Il s'agit d'une allégorie satirique du communisme qui raconte la prise de pouvoir des animaux dans une ferme. Il décrit, suite à l'instigation des cochons, la manière dont ces derniers s'arrogent un pouvoir dictatorial au nom des grands principes :

«TOUS LES ANIMAUX SONT EGAUX

MAIS CERTAINS ANIMAUX SONT PLUS

EGAUX QUE D'AUTRES»

En 1949, son dernier roman, 1984, décrit une société totalitaire sous le regard d'un chef omniprésent, «Big Brother» (Grand Frère) en lequel chacun reconnaît Staline.

L'autorité s'exerce par le contrôle de la langue officielle, la novlangue. Elle se caractérise par l'appauvrissement du vocabulaire et l'inversion des mots, à l'image de ce que l'auteur a observé dans les sociétés communistes : «La guerre c'est la paix. La liberté c'est l'esclavage. L'ignorance c'est la force».

George Orwell meurt en 1950 de la tuberculose.

Comme chacun peut le constater, la NOVLANGUE n’est pas une langue morte !

Le politiquement correct l’a même considérablement  enrichie…

11:17 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Les commentaires sont fermés.