01/10/2013

« Abstention, piège à cons » !

Le titre est une version retournée du célèbre slogan » de Jean-Paul Sartre qui, en 1973 déjà, avait lancé le slogan :  « Élections, piège à cons ».

abstentionnistes.jpg

 

S’abstenir, c’est ne pas s’exprimer, mais c’est aussi dès lors favoriser les minorités agissantes… et donc favoriser ceux pour qui vous n’auriez pas voulu vous exprimer !

C’est là que s’abstenir est un piège à cons.

 

S’abstenir, c’est non seulement ne pas s’exprimer, mais c’est en plus aider ceux qui obtiennent au bout du compte le plus de voix par le vote de leurs militants.

C’est vraiment un piège à cons !

Certains militent pour que les abstentions, les votes blancs et/ou les votes nuls soient pris en compte dans les calculs.

 Le problème est cependant qu’on ne peut jamais vraiment interpréter le sens de ces (non-) « votes ».

Une abstention peut par exemple résulter d’un désintérêt total pour la vie politique ou au contraire correspondre à un choix politique actif en voulant montrer son désaccord.

Comment dès lors considérer de la même manière ces deux significations différentes, voire opposées ?

Bref, qu’on le veuille ou non, la meilleure manière de faire est sans doute d’aller voter.

Dans l’élection pour le Conseil d’Etat, au premier tour, voter pour les « petits candidats » permet d’exprimer d’une certaine manière son mécontentement sans favoriser les « grands candidats » tout en exprimant une certaine direction.

Évidemment, au second tour, c’est différent !

Finalement, que chacun fasse comme il sent devoir le faire tout en étant conscient que les « non-choix » sont en matière d’élection bien plus dangereux que les « choix exprimés»…

 

Voici mon choix : 

UDC_GE_GRAND_CONSEIL_ELECTROCHOC_LISTE_6_F4_NET.jpg

6683_UDC_GE_AFF_CONS_ETAT_SUJET_CHOC_LISTE_5_F4_NET.jpg

Et le lien pour obtenir toutes les informations sur notre programme.

 

 

 

 

 

 


 

 

09:45 Publié dans Genève, Humeur, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Les commentaires sont fermés.