23/01/2014

La désinformation orchestrée contre l’initiative UDC

"Le système actuel fonctionne bien. Il n'y a aucune raison de le modifier."

courage.jpg

Faux! Le système d'immigration actuel remettra en question tôt ou tard le modèle à succès suisse.

Une immigration incontrôlée prenant chaque année l'ampleur de la population de la ville de Lucerne (solde migratoire net) provoque des problèmes énormes qui s'aggravent continuellement: augmentation du chômage (taux de chômage de 8,5% chez les étrangers), trains bondés, routes bouchées, hausse des loyers et du prix des terrains, perte de précieuses terres cultivables, pression sur les salaires, criminalité étrangère, changement de culture au niveau des directions des entreprises et proportions excessives et onéreuses d'étrangers dans l'aide sociale et d'autres institutions sociales.

La Suisse ne peut aujourd'hui pas décider qui peut entrer dans le pays et pour combien de temps. Cette situation pose des problèmes même lorsque l'économie marche bien. A la prochaine crise économique, nous ressentirons massivement les conséquences de cette politique d'immigration démesurée.

 

Mentionnons la réponse du professeur George Sheldon à la question de la "Neue Luzerner Zeitung" (23.05.2011): Existe-t-il un meilleur système que la libre circulation des personnes?

Oui, un système à points comme celui pratiqué au Canada est certainement meilleur. Les candidats à l'immigration obtiennent des points en fonction de leur formation, de leurs connaissances linguistiques, de leur situation professionnelle ou encore de leur capacité de s'adapter. Un tel système pourrait être géré de manière plus objective et plus efficace que la libre circulation des personnes…"

stimmzettel-f.jpg

 

Un petit regard sur cet article très édifiant (clic)

13:15 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Les commentaires sont fermés.