17/02/2014

Syrie: « La Radio RTS trompait le public »

Je remercie "Les Observateurs" du courage rédactionnel de cet article (cliquez ici)

Le manichéisme de faire croire qu'il y a de bons résistants et un vilain dictateur est un mensonge.

C'est l'islamisme sunnite conquérant, soutenu par les monarchies du golfe, lesquelles veulent soumettre ce pays pour des raisons géopolitiques et, incontournable pour le salafisme, éradiquer les autres religions  qui sont les causes de ces massacres sans merci.

guerre-syrie.jpeg

Pour sauver "leur peau" les Syriens alaouites, les chiites, les chrétiens orientaux ou plutôt ce qu'il en reste vu les massacres subits et passés sous silence par "la bonne presse", n'ont d'autre recours que celui de rester sous la bannière de Bachar el-Assad.

Cette intolérance religieuse n’a qu’une issue : la mort des infidèles.

Il est hallucinant, en ce début du XXIème siècle de lire, sur internet ce genre de texte :

«Les chiites sont pires que les juifs. Les juifs, eux, ont au moins un livre [sacré]. Mais les chiites, on ne sait pas quelle est leur religion. En Syrie, ils tuent nos frères sunnites et détruisent nos mosquées. Ils sont prêts à tuer [les sunnites] jusqu'au Golfe. Ce sont des infidèles, ce ne sont pas des musulmans, ce n'est pas vrai que le Coran est leur livre. Ce sont des menteurs. Ils disent une chose et en font une autre.»

Les choses semblent avoir vraiment basculé depuis la bataille de Qoussair., mai /juin 2013. L'implication assumée du Hezbollah dans cette victoire écrasante pour Assad a été vécue comme une provocation par les Sunnites.

« La ville stratégique de Qoussair était aux mains des rebelles depuis plus d'un an quand l'armée de Bachar et le Hezbollah appuyée par des forces iraniennes ont réussi à la reprendre.

Les rebelles en manque de munitions n'ont pas résisté à une nuit d'intenses bombardements et les armes saoudiennes envoyées à la rescousse n'y ont rien pu faire. Depuis, le discours des Sunnites extrémistes se radicalisent encore davantage et tire clairement vers une haine confessionnelle sans limite.

Ainsi, transmis via les chaînes du satellite depuis le Qatar, les prêches populaires de l'imam sunnite Youssuf al-Qaradaoui, très suivies dans le monde musulman. Star du paysage audiovisuel musulman jusqu'en Indonésie, diffusé sur al-Jazeera, le prédicateur d'origine égyptienne a appelé «tout musulman ayant reçu un entraînement militaire à se rendre disponible» pour soutenir la rébellion syrienne. Qualifiant le Hezbollah, «parti de Dieu» en arabe, de «Hizb al-Shaytan», soit «parti du Diable», il a ajouté:

   «Le chef du parti de Satan est venu pour combattre les sunnites. Maintenant nous savons ce que veulent les Iraniens. Ils veulent poursuivre les massacres pour tuer les sunnites (...) Comment 100 millions de chiites à travers le monde peuvent-ils vaincre 1,7 milliard de sunnites. C'est seulement parce que les musulmans sunnites sont faibles.»

 

Il sera difficile de continuer de cacher le rôle obscur des Etats-Unis dans ce conflit préférant, pour ses intérêts économiques, pétroliers, soutenir les monarchies sunnites du golfe dans leurs conquêtes…

Guerre farouche instrumentalisée sur fond d’intérêts pétroliers importants, ce qui a amené la Russie à défendre les loyalistes à Bachar…

Comment voulez-vous, avec la dense opacité voulue d’une désinformation occidentale, qu’un médiateur arrive à une solution de ce conflit dans la dernière réunion de Genève ?

 


 


14:17 Publié dans Genève, Humeur, Politique | Lien permanent | Commentaires (4) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

Et dire que des gens pareils vivent parmi nous ...

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 17/02/2014

Pour mieux comprendre fallait regarder ce soir le documentaire sur LCP "30 ans de guerre." J'attends la suite....

Les Chiites et les Sunnites se disputent Mahomet depuis la nuits des temps.

Écrit par : Patoucha | 17/02/2014

Merci pour cette information, qui ne m'étonne qu'à demi.

Écrit par : Mère-Grand | 17/02/2014

Vous avez attendu jusqu'au 19 février 2014 pour faire ce constat ?

Écrit par : Corto | 19/02/2014

Les commentaires sont fermés.