07/12/2010

Le programme politique 2011-2015 de l'UDC est adopté

Martin Baltisser, secrétaire général UDC Suisse

Les délégués de l'UDC Suisse ont approuvé samedi dernier le programme politique 2011-2015 du parti. Avec ses 25 chapitres et ses 84 pages il s'agit sans doute d'une des versions les plus complètes de l'histoire de l'UDC. Les partis cantonaux et les délégués ont déposé au total 156 amendements dans le cadre de la procédure de consultation. Ces propositions ont été traitées le weekend dernier par le Comité central et l'assemblée des délégués. D'autres ont été développées directement lors de l'assemblée de samedi. Parmi les compléments ajoutés au programme il faut citer en particulier la résiliation de l'accord de Schengen et une application rigoureuse des lois concernant les sans-papiers.

Réuni vendredi, donc la veille de l'assemblée des délégués, le Comité central a réglé la majorité des amendements déposés pour le programme du parti. De nombreuses propositions rédactionnelles, mais aussi matérielles ont été acceptées. Des divergences ne restaient que sur trois points que l'assemblée des délégués a été appelée à trancher. Elles concernaient l'éventuelle intégration de régions étrangères comme nouveaux cantons suisses, l'adoption d'un "Small Business Act" à l'américaine pour soutenir les PME et l'achèvement du tunnel du Loetschberg (2e tunnel). Alors que l'assemblée des délégués a clairement rejeté les deux premières propositions, la troisième a été soutenue par une majorité, donc introduite dans le programme.

Schengen et les sans-papiers

Seules quatre propositions supplémentaires ont été développées et traitées durant l'assemblée des délégués. Les compléments suivants ont été ajoutés au programme:

compte tenu du bilan négatif de l'accord de Schengen, l'UDC travaillera à la sortie de la Suisse de l'espace Schengen.

l'Etat ne doit ni concurrencer, ni entraver l'économie privée.

l'UDC exige la stricte application de la législation sur les étrangers aux personnes en séjour illégal et notamment auxdits sans-papiers.

l'UDC rejette les monopoles et les cartels qui restreignent la liberté de la presse.

Au vote final, les délégués ont approuvé à l'unanimité le nouveau programme politique du parti. Ce texte subira maintenant une révision rédactionnelle avant d'être traduit également en anglais (conformément à une proposition adoptée au congrès de programme) en plus des versions allemande, française et italienne. La version imprimée définitive sera disponible dès la mi-janvier 2011.

Engagement pour la Suisse

Avec son nouveau programme politique l'UDC s'engage une fois de plus résolument pour la Suisse et ses particularités. L'UDC se bat pour la liberté et l'indépendance du pays, tout comme pour la famille et la pérennité de nos institutions sociales. Sa position de fond est parfaitement résumée par la première exigence figurant au programme: "L'UDC s'engage pour un avenir sûr dans la liberté et la prospérité, pour notre belle Suisse, pour un pays dans lequel il fait bon vivre".

 

Tenu en plein air, le congrès de programme de l'UDC du 4 décembre 2010 entrera aussi dans l'histoire du parti comme un témoignage vigoureux pour la liberté d'opinion et de réunion. L'UDC ayant été jugée indésirable à Lausanne et aucun local couvert adéquat n'ayant pu être trouvé à court terme dans le canton de Vaud, il a fallu rassembler tout le monde sur un champ à Coinsins. Quelque 800 délégués et hôtes n'ont pas hésité malgré un froid glacial à manifester personnellement leur engagement. Ce congrès de programme constituait donc aussi un départ spectaculaire vers les élections fédérales 2011.

 

08:30 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

03/12/2010

Liberté d'expression "chérie" !

Adepte sans réserve de la liberté d'expression et de la laïcité, suis-je pris au piège et acculé à demander la censure pour un chanteur de rap, dont la violence dépasse de beaucoup le talent, et qui fait un scoop sur "YouTube" en proférant des menaces de mort à l'encontre d'un homme, élu au Conseil National de notre pays ?

http://www.20min.ch/ro/news/suisse/story/Un-Neuch-telois-...

Je revendique, au contraire, le droit de m'exprimer, de rendre coup pour coup, de rassembler tous les honnêtes habitants de notre pays, et dans les mots "honnêtes habitants", j'inclus toutes les personnes soucieuses et désireuses de vivre en paix et en harmonie avec notre civilisation d'origine judéo chrétienne, notre société démocratique et laïque imposant de respecter les lois conçues, votées par les citoyens.

 

NiqueFrance.jpg

Quand je vois, dans un pays voisin ce genre de page de couverture d'un soi-disant livre

Je me demande si cela est la finalité incontournable du "multiculturalisme"?

 

Quelques conscients du grave danger de annihilation de notre société par phagocytage ont porté ceci devant la justice :

 

Sur plainte de l'AGRIF devant le tribunal de Toulouse, Madame Houria Bouteldja, présidente de l'association dénommée « Indigènes de la République », a été mise en examen pour avoir proféré une injure raciale à l'égard des Français.

Il s'agissait de l'emploi très méprisant et péjoratif du terme « souchiens » (ou sous-chiens). Traduction: Français de souche.

Le juge d'instruction de Toulouse a fait signifier sa mise en examen à Madame Bouteldja par son collègue compétent territorialement, c'est-à-dire celui de son lieu de domicile.
Elle sera très probablement jugée par le tribunal correctionnel de Toulouse.

Par ailleurs, la procédure contre le livre « Nique la France » édité par l'association de Madame Bouteldja dans la même veine de haine anti-française est en cours.

Controns, dénonçons, poursuivons toute cette "cinquième colonne" déstabilisatrice et pour le concret, dans notre pays, vous n'avez plus qu'une seule formation politique qui vous défent :

 

LesSuissesVotentUDC.jpg

 

 

13:24 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (6) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

27/11/2010

Expulsion des criminels étrangers, Hésitez-vous encore ?

 

Braquage à Thônex. Explosifs,  armes de guerre, est-ce normal ?

votez%20ainsi%202.jpg

 

Encore une attaque violente de la pègre étrangère.

 

Un auteur, qui brutalise une femme pour lui voler sa voiture. Il est blessé et arrêté.

 

Que va t'on en faire ?

 

Je me réjouis de suivre la polémique qui va naître dans le sens : Etait-il réellement nécessaire de blesser par balle cet agresseur ?

 

Et d'autres qui crieront, à la "bavure policière", comme d'habitude.

 

N'hésitez pas, jusqu'à demain dimanche midi, au local de vote de votre quartier, vous pouvez encore voter pour l'initiative demandant l'expulsion des criminels étrangers.

 

Cette initiative est pour la sécurité, la tranquilité de tous et de nos rues. Ce sont les habitants de la Suisse qui bénéficieront des effets, pas l'UDC...

 

Allez voter. C'est un geste de citoyen responsable. Pensez à vos parents, vos enfants, vos proches.

 

18:13 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (7) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

26/11/2010

L'antisionisme patent et grégaire des socialistes va t'il nous amener un désastre ?

En règle générale,  on attend de la politique et de ses serviteurs qu'ils nous conditionnent un avenir meilleur tout en nous assurant un quotidien confortable. Transcription des mots célèbres de Napoléon à ses généraux :  "Il faut voir loin mais commander court".

Jérusalem.JPG

Cet exercice est certes louable mais il y manque une composante essentielle : les leçons du passé et les enseignements historiques des bonnes et mauvaises politiques décidées par les acteurs de l'époque examinée.

 

Le Liban est l'exemple tragique où, dans un passé récent, l'antisionisme soutenu par le socialisme a permis que ce pays d'origine chrétienne passe sous domination intégriste musulmane.

C'est Monsieur Michel Garroté, Journaliste essayiste catholique. Dipl. Sciences po. de l'Université de Genève, qui développe ce thème dans un article paru hier.

 

Trois idées fortes y sont développées :

"La cause palestinienne, telle que définie par l'OLP, avait, à l'époque, transformé ce pays d'origine araméenne et chrétienne en bunker palestinien, en forteresse arabo-musulmane. Les médias parlaient, en ce temps là, de palestino progressistes (les bons) et de chrétiens phalangistes (les mauvais)."

"Les paroles de Béchir Gemayel avant qu'il ne soit assassiné par le camp dit palestino progressiste. Béchir Gemayel, je cite en substance, déclara un jour que si le Liban chrétien disparaissait, l'Europe disparaîtrait, elle aussi, quelques décennies après la disparition du Liban."

"Aujourd'hui, en 2010, le Liban est un califat chiite iranien, dans lequel les chrétiens libanais peuvent, certes, faire du business avec l'ensemble du monde musulman, mais à condition de considérer que l'ennemi numéro un de leur pays, c'est Israël."


Les décisions, les propos, l'attitude générale du parti socialiste, pro musulmane, ne va t'elle pas, dans les prochaines années, nous conduire à la perte de notre identité démocratique et laïque et nous transformer, comme les habitants chrétiens du Liban que je plains, en un "califat turco bosno européen" ?

Je vous invite, en annexe, à lire l'article de Monsieur Michel Garotté.

 

 

Lire la suite

09:54 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (21) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

25/11/2010

Nouvelle interdiction en vue pour la soupe au cochon

Saviez-vous que“La distribution de nourriture contenant du porc n’est pas, en soi, attentatoire. En revanche, le faire sur la voie publique l’est” ?

 

Ri7anti_18_decembrejpeg.jpg

A l'approche de l'hiver, la bien-pensance a eu une nouvelle idée pour "aider" les plus démunis : elle envisage une fois de plus d'interdire la distribution d'une soupe populaire contenant du porc. Il s'agit de la fameuse "soupe au cochon" de l'association SDF.

L'association a eu beau dire et répéter qu'elle servait tous les démunis qui se présentaient, c'est le simple fait qu'il y ait du cochon qui a été considéré comme discriminatoire par des petits délateurs (en l'occurrence : le Parisien et le Post), relayés par des autorités : la Mairie de Paris a écrit au Préfet pour la faire interdire, et la Préfecture semble prête à le faire,

 

Ne riez pas, cela se passe également à Genève.

Depuis quelques années, des mots d'ordres rigoureux émanant d'exécutifs municipaux passent pour que notre traditionnelle "soupe de l'Escalade" ne contienne plus de porc pour son élaboration (plaques de lard, saucisson).

 

Oui, nous en sommes là...

 

 

 

 

 

 

Alors, comme le prétendent le 20 minutes et le journal "Vigousse" dénoncer et se battre contre ceci est une "basse mouvance identitaire", propre à l'UDC et son Conseiller National Oskar Freisinger,

 

http://www.20min.ch/ro/news/suisse/story/13221662

Je vous laisse juge de votre déduction et vous propose l'invitation ci-dessous.

Ri7_18decembrejpeg.jpg

 

09:47 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (9) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

24/11/2010

Politiquement correct, islam : menaces globales sur la liberté d’expression

"Bienvenue en Europe, où la différence entre l'incitation à la haine et la liberté d'expression est dictée par le politiquement correct et la peur de l'islam."

 

femmesvoileesislameurop.jpg

Ce commentaire ne provient pas d'un représentant d'un "Bloc Identitaire". Il est tiré d'un reportage très documenté de la chaîne de télévision CBN.

 

Le Conseiller National UDC, Oskar Freysinger,  dont la presse romande tente de le discréditer pour son soutien à des associations dites, identitaires, ne fait que transmettre et développer cette atteinte à la liberté d'expression et d'autres désagréments que nos sociétés démocratiques occidentales subissent selon une courbe ascendante.

 

Prenez quelques minutes pour regarder ce reportage. Il est sous-titré en français.

 

 

http://www.enquete-debat.fr/archives/politiquement-correct-islam-et-menaces-globales-sur-la-liberte-dexpression

Mais n'oubliez pas d'inclure, dans votre appréciation et opinion, les persécutions et attentats mortels que subissent, au quotidien, les populations autochtones chrétiennes, dans les pays musulmans, alors que, selon l'histoire, elles étaient résidentes et chrétiennes avant l'apparition de l'Islam. Leur exode est déjà commencé !

Est-ce également le noir présage qui nous est destiné : européens, suisses, laïques, démocrates, bouddhistes, etc.


 

14:27 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

23/11/2010

Ce n'est pas ma "tasse de thé", mais quand même...

A la demande des pays musulmans, l'ONU ne condamne plus les exécutions d'homosexuels...

ONU.jpg

Les pays [musulmans] arabes et africains ont réussi mardi à obtenir que l'Assemblée générale des Nations supprime d'un texte de résolution condamnant les exécutions sommaires et extrajudiciaires, l'article spécifique qui concerne les mises à mort dues à l'orientation sexuelle.

Un amendement écrit, soumis par le Groupe des États d'Afrique et l'Organisation de la Conférence islamique (OCI), et visant à supprimer la notion de « discrimination, notamment fondée sur les préférences sexuelles », a été retenu à l'issue d'un vote séparé et de nombreuses prises de position des États sur la question.

Les délégations occidentales ont exprimé leur déception lors du vote de la commission des droits de l'homme pour la suppression de l'article.

La Finlande, la France, la Suisse, en particulier, ont regretté que la discrimination fondée sur la préférence sexuelle ne soit pas explicitement mentionnée cette année. Elles ont rappelé que de nombreuses personnes continuaient d'être victimes de meurtres et de violences en raison de leur orientation sexuelle.

De leur côté, les défenseurs de l'amendement ont avancé qu'il n'existait pas d'accord international sur cette notion et qu'il serait opportun d'en traiter à l'occasion d'une réunion intergouvernementale.


 

 

15:17 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

22/11/2010

Les Verts, DANGER à éviter !

Ce parti organise la destruction de nos valeurs, de notre culture, de notre société helvétique par son utopisme multiculturel.

 

4vérités.jpg

Les représentants de ce parti ne cessent, ces jours, le dernier étant un prétendant au Conseil Administratif de la ville de Genève, d'invectiver sans retenue l'Union Démocratique du Centre.

La vindicte actuelle se concentre sur l'initiative pour le renvoi des criminels étrangers, laquelle, comme chacun le sait a été rédigée et portée au succès par l'UDC.

Argumenter contre l'initiative ressort de la liberté d'expression politique. Mais les basses polémiques pérorées avec la dialectique "bobos soixante-huitards" du "politiquement correct  Grün" doivent être revues à l'éclairage de la situation actuelle en Europe de même que  les théories "fumeuses" avancées qui ont, pour le moins quarante ans de retard,

L'énorme proportion de criminels étrangers sévissant dans notre pays découle  du choix du parti Vert de promouvoir, soutenir sans réserve l'abolition des frontières de notre pays et l'accueil sans aucune modération d'ethnies dont les modes de vie, us et coutume non seulement bouleversent mais submergent, en leur faveur, la société helvétique et genevoise.

Madame la Chancelière Merkel a été la première à admettre que le multiculturalisme créé par l'immigration amenait plus de soucis et problèmes que de réussites. C'est un échec majeur.

Le week-end dernier, le Premier Ministre britannique, Monsieur Cameron persistait avec ces propos :

"Le Premier ministre britannique David Cameron estime que le niveau d'immigration au Royaume-Uni est devenu « inacceptable » et qu'il doit être réduit. Après des années d'angélisme, les gouvernants européens prennent enfin la mesure des enjeux de l'immigration massive de populations non européennes."

Egalement, début de ce mois de novembre, le Premier Ministre belge, Monsieur Yves Leterme, dans un discours, soutenant Madame Meckel disait en substance :

"Le Premier ministre belge Yves Leterme a apporté son soutien à la chancelière allemande Angela Merkel après ses propos sur « l'échec total » du multiculturalisme. Partout en Europe, les politiques se veulent plus « exigeants » avec les nouveaux migrants qui doivent accepter les valeurs de leur pays d'accueil."

C'est ce multiculturalisme et le refus d'une assimilation des différentes vagues d'immigration aux cultures européennes qui ont généré les ghettos qui fleurissent aux quatre coins du continent.

Comment demander aux enfants d'immigrés de respecter les coutumes d'un pays qu'ils ne connaissent pas et ne reconnaissent pas comme les leur. A partir de là, il n'y a plus de vivre ensemble qui tienne.

Regardons sans complaisance la réalité, les faits, les désagréments. La crise n'est pas, et de loin, la seule responsable de cette situation de plus en plus explosive.

Ayons le courage, avant qu'il ne soit trop tard, de décider et de mettre en œuvre les solutions qui existent mais qui, il est vrai, ne sont ni angéliques ni politiquement correct et donc ne sont pas dans la conception du parti des Verts !


 

22:21 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

21/11/2010

La presse suisse ment pour discréditer Oskar Freysinger !

mariannelibre-3-028e1.jpg

Le politiquement correct médiatique s'autorise le mensonge, le discrédit pour désinformer les lecteurs.

En programmant, le 18 décembre prochain, sur Paris, des Assises internationales laïques, contre l'islamisation de l'Europe, l'information  rendue publique, les associations organisatrices s'attendaient à un tir de barrage de la part de certains médias, et de toute la bien-pensance, avec un angle d'attaque fort primaire : "L'extrême droite à Paris".

Un des invités de marques sera le Conseiller National UDC Oskar Freysinger, très médiatisé depuis la votation contre les minarets (un an déjà), une partie de la presse  a commencé le travail de sape.

Un premier article, particulièrement crapuleux, du journal 20 minutes, fait d'Oskar Freysinger l'hôte de l'extrême droite française, rien de moins.

http://www.20min.ch/ro/news/monde/story/Oskar-Freysinger-...

Un deuxième, du journal "Le Temps", parle des "inquiétantes fréquentations" du Conseiller National. On sent chez ces journalistes, ridiculisés par le vote des citoyens, fin novembre dernier, une volonté de revanche contre celui qui a fortement contribué, par la qualité de ses interventions, à convaincre les électeurs de voter contre de nouveaux minarets.

On se rappelle que la bien-pensance avait fait venir de France Caroline Fourest pour convaincre les Suisses que ce n'était pas bien de s'opposer aux minarets quand on avait déjà des clochers d'église, et que, dès le lendemain du scrutin, Cohn-Bendit, furieux, avait exigé que le vote soit annulé, et que les Suisses, comme tous les peuples européens qui votent "Non à l'Europe", revotent jusqu'à ce que mort s'en suive.

Oskar Freysinger et ses inquiétantes fréquentations européennes

L'objectif de ces deux articles est clair : dissuader Oskar de venir à Paris, le 18 décembre, et faire pression sur son parti, l'Union Démocratique du Centre (UDC) pour tenter d'opposer sa respectabilité aux "inquiétantes fréquentations" de son très médiatique représentant.

Ce qui fait problème c'est que ce meeting puisse avoir un certain retentissement "chez le peuple d'en bas", celui qui vote si mal, celui qui ne suit plus ses élites, et que ces idées puissent gagner du terrain, au risque de voir les Européens poursuivre dans la voie indiquée par Wilders en Hollande : chercher la liberté et de nouveaux leaders capables de la leur proposer.

Alors les conclusions à tirer des tentatives d'intimidation médiatiques sont simples : conformément à la charia, critiquer l'islam devient, dans nos pays démocratiques traditionnellement attachés à la liberté d'expression un blasphème et le blasphème lui-même un délit, comme le souhaite l'Organisation de la Conférence Islamique.

Mais nous aurons le plaisir de reparler de la limitation de la liberté d'expression par le politiquement correct, notamment avec la décision peu glorieuse d'édiles vaudois d'empêcher l'Assemblée Générale suisse des Délégués UDC, é Lausanne, le 4 décembre prochain.

 

19:15 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (9) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

20/11/2010

Comme il vaut mieux parfois une poignée de chiffres plutôt que de longs discours.

votez%20ainsi%202.jpg

ALLEMAGNE
« Près de la moitié des actes violents des moins de 21 ans sont commis par des personnes issues de l'immigration.
Nous ne pouvons pas nous taire ».
Angela Merkel, chancelière allemande

NORVEGE
100% des viols qui ont donné lieu à une plainte en 2008 à Oslo l'ont été par des immigrés « non-occidentaux », en majorité kurdes et africains.
« Ils viennent de pays qui ont un regard sur la femme totalement différent de celui qui règne en Norvège.
Ces viols s'accompagnent d'une violence très importante. (statistiques de la police.)

SUISSE

Plus de 60% sont des détenus sont des étrangers, en grande majorité musulmans (statistiques fédérales suisses)

France

60 à 70% des détenus sont de religion musulmane (source Washington Post)

Espagne
70% des détenus sont musulmans (« Département des Affaires islamiques de Dubai »)

Italie
« les faits sont incontestables, nous avons aujourd'hui en Italie plus de 55 000 détenus parmi lesquels
plus de 20 000 étrangers.
65 % d'entre eux sont mis en examens mais seuls 35 % sont condamnés.
Il faut donc accroître la mise en oeuvre des mesures d'expulsion pour les étrangers condamnés à des peines inférieures à deux ans» (Syndicat autonome de la police pénitentiaire)

 

23:06 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

19/11/2010

Pour une justice dissuasive

votez%20ainsi%202.jpg

Beaucoup trop souvent, nous sommes témoins d'actes de barbarie, de violence gratuite et de délinquance. Ces faits sont quasiment quotidiens, à tel point qu'une certaine banalisation se développe.

 

Ce qui est particulièrement grave, c'est l'énorme proportion d'étrangers impliqués dans ces délits et crimes. Je ne peux plus admettre cette triste actualité qui démontre une fois de plus le laxisme et la complaisance de notre système judiciaire à l'égard de cette criminalité étrangère.

 

La faiblesse des sanctions infligées entame la crédibilité de nos tribunaux et la valeur dissuasive du Code pénal. En conséquence, nous devons prendre les mesures adéquates pour juguler cette progression inquiétante de la violence et retrouver une qualité de vie.

 

Voilà pourquoi, je voterai OUI à l'initiative pour le renvoi des criminels étrangers et NON à son contre-projet, qui va dans la direction diamétralement opposée à la volonté des initiants.

 

09:36 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (4) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

18/11/2010

Le prix de la liberté, c'est la vigilance éternelle (Thomas Jefferson)

Oska Freysinger hôte de l'extrême droite française...

C'est le titre "sensationnel" d'un article du 20 minutes de ce jour :

http://www.20min.ch/ro/news/romandie/story/Oskar-Freysing...

Tellement facile de "salir" un Conseiller National UDC qui ose regarder en face les problèmes générés par les "inconscients du multiculturalisme" exposer son analyse et la défendre publiquement. N'est-ce pas, d'ailleurs, le rôle de tout élu politique ?

Bien heureusement il n'est pas le seul. Pour ceux qui ont envie de sortir du "politiquement correct" je vous propose, en annexe la lecture de deux articles qui n'ont pas été rédigés par l'extrême droite française.

 

halal-une-exigence.jpg Si les Musulmans ne veulent pas s'adapter aux Français, vous devrez vous adapter aux Musulmans - par Jean-Patrick Grumberg

Au delà du titre provocateur mais hélas réaliste, cet article n'est pas polémique, il évite les pièges démagogues et rejette tout propos xénophobe. J'aborde la description de l'islamisation de la France, car lorsqu'elle est évoquée, c'est soit pour la condamner, soit pour vanter ses bienfaits, mais jamais pour la regarder en face....

"Le costard, la valise ou le cercueil – par Jean-Patrick Grumberg

 

C'est en 2007 que Daniel Pipes dressait la liste des trois choix qui attendent l'Europe face à l'Islam (1) et que je décris ainsi. Le costard, c'est à dire l'intégration harmonieuse ; la valise, c'est l'expulsion des musulmans ; et le cercueil, pour les européens, c'est la prise du pouvoir par l'Islam.

Dans son article, Daniel Pipes passait en revue les trois scénarios, pour tenter d'en déceler le plus probable. C'était en 2007, et 2011 approche. État des lieux..."

 

Lire la suite

13:05 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (6) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

16/11/2010

Limiter la liberté d’expression, c’est comme mettre un impôt sur l’air.

besancentvoilee-18.jpg

Bien des interrogations, contrées par les réponses du "politiquement correct" se gaussant d'avoir museler la liberté d'expression, persistent et leurs sagacités amènent l'ampleur de bien des mouvements, dans nos civilisations judéos chrétiennes et occidentales, que la naïveté bien pensante nomme populistes.

Ce message, pour ceux qui voudront bien le lire dans son intégralité, n'a pour objectif que de vous interpeller, moins sur la forme que sur le fond, sur des textes utilisant sans restriction la liberté d'expression. Ceci semble envoyer leurs auteurs devant des tribunaux.

Donc, à mes risques et périls, mais pour la liberté d'expression, je vous les soumets.

Pour commencer une citation

Le relativisme culturel c'est quand : « aimez vos ennemis, priez pour ceux qui vous persécutent (évangile) » et : « tuez les infidèles partout où vous les trouverez (coran) », c'est bonnet blanc, blanc bonnet.

Le relativisme culturel c'est quand on compare l'excision des filles à la première communion.

 

Puis ces textes :

L'objectif de ces procès fustigeant la liberté d'expression est de réduire au silence toute opposition. De montrer que vous serez, vous aussi, traité comme un criminel si vous osez exprimer une opinion négative sur la religion la plus arriérée, la plus violente et la plus intolérante de la planète.

 

L'Europe d'aujourd'hui est pour le monde entier l'exemple éclatant de comment "l'on pisse dans sa propre eau potable".

Partout sur ce continent, des lois sont votées pour étouffer la liberté d'expression, et les gens sont traînés devant la justice pour avoir exprimé leur opinion.

En Autriche, bientôt, Elisabeth Sabaditsch-Wolff passera au tribunal : elle est accusée d'avoir dénigré une religion, une accusation toute droit sortie de l'Inquisition. Son crime ? Avoir pointé du doigt les passages du Coran qui autorisent un homme à battre sa femme. Elle encourt pour cela une peine de trois ans de prison.

Voilà la nouvelle justice, style Eurabia.

Pendant ce temps, des politiciens hollandais s'inquiètent de la réputation de leur pays dans le monde car le Parti de la Liberté (Wilders) est aujourd'hui impliqué dans le gouvernement. lls ont tort de s'inquiéter. La réputation de leur pays ne pourrait être plus mauvaise qu'elle l'est maintenant, et ce grâce à eux.

Grâce aussi à une loi scélérate qui autorise à traîner l'homme politique le plus populaire du pays devant la justice pour avoir dit la vérité, et y être jugé par une commission de juges clairement partisans qui n'ont même pas été capables de tenir correctement leur rôle dans ce procès médiatique truqué, car ils n'ont eu ni la sagesse, ni la rigueur nécessaire pour garder secrète leur partialité.

Au moment même où le monde entier avait les yeux tournés vers la justice hollandaise, les juges véreux d'Amsterdam se sont montrés à la hauteur : il ont donné une telle démonstration d'incompétence et de partialité que le procès a dû être stoppé.

Plus soucieux d'idéologie que de justice, ils se sont révélés incapables de présider ne serait-ce qu'un concours du plus beau bébé. L'un d'entre eux à même eu le culot d'accuser Wilders de saper la justice ! Ils n'ont guère besoin de lui pour cela : ils le font très bien eux-mêmes. Ils sapent non seulement le système judiciaire hollandais, mais les fondations mêmes de la civilisation occidentale.

Le ministère public souhaite abandonner les poursuites, car il n'y a pas d'infraction caractérisée. Mais les juges veulent continuer, et faire un nouveau procès, car ils sont bien décidés à faire tomber Wilders.

L'objectif visé dans cette affaire, de même qu'en Autriche, n'a jamais été de faire un procès équitable. L'objectif est de réduire au silence toute opposition, en faisant des "exemples". De montrer que vous serez, vous aussi, traité comme un criminel de droit commun si vous osez exprimer une opinion négative sur la religion la plus arriérée, la plus violente et la plus intolérante de la planète.

Voilà où nous en sommes en Europe aujourd'hui, comme au beau temps de l'Union Soviétique. Je suis surpris qu'ils n'aient pas encore essayé d'interner Wilders en hôpital psychiatrique. Ca viendra peut-être.

Pour rendre les choses encore pires, bien pires, il faut composer non seulement avec des juges véreux et des législateurs veules, mais aussi avec des journalistes paresseux et sectaires, qui tordent les mots pour mieux masquer la vérité, et accusent quiconque se lève pour défendre les valeurs occidentales d'extrême-droitisme, de fascisme, d'incitation à la haine, de racisme (c'est le sens du mot extrême-droite).

La vérité, c'est qu'en Europe aujourd'hui, la gauche est bel et bien devenue la nouvelle extrême-droite.

Cela se manifeste très crûment, en Grande-Bretagne, par cet étrange assortiment de gens qui se haïssent eux-mêmes, d'anti-démocrates, de relativistes, d'étudiants boutonneux, d'islamistes, d'antisémites et de fascistes d'extrême-gauche, qui composent l'organisation ironiquement dénommée "Unis contre le fascisme".

Son mode d'action principal est d'attaquer violemment les manifestations pacifiques avec lesquelles ils sont en désaccord, comme le feraient des casseurs et des gros bras nazis Ils craignent la liberté d'expression, car ils savent qu'ils défendent l'indéfendable. "Unis contre le fascisme", mais pas contre le fascisme religieux... Cela pourrait offenser les fascistes. Il ne faut pas y songer !

Ne vous inquiétez pas... Inutile de vous sentir coupable (comme si c'était possible) Nous le faisons à votre place, et nous payons, avec intérêts...

Et tout ça se passe partout en Europe.

Quiconque organise une manifestation pacifique pour défendre la démocratie ou les valeurs européennes doit s'attendre à être physiquement agressé par des bandes de bigots et de tarés belliqueux, qui doivent leur propre liberté à d'autres qui la défendent, et dont le maigre horizon se limite à la censure de contestations légitimes. Quelle avancée !

Ces gens ne sont bien sûr en rien "anti-fascistes". Ils sont contre la liberté, contre la libre pensée, contre la libre parole anti toute liberté, sauf bien sur celle de recevoir des subsides de l'état. Les gauchistes et les islamistes partagent ce profond désir d'être reconnu par une société qu'ils font semblant de mépriser.

Et ils sont unis dans l'hypocrisie, l'intolérance, l'ignorance, la stupidité, et la haine. Le multiculturalisme en Europe est mort, et bien mort. comme l'ont montrées toutes les élections récentes.

Même les hommes politiques l'admettent aujourd'hui.

Certains s'accrochent encore à cette illusion, comme les Soviets s'accrochaient au communisme. Mais c'est terminé. Ces procès médiatiques et ces violentes attaques de manifs sont les symptômes de son agonie.

Ce sont les actes désespérés de gens aux abois, prêts à tout, et totalement égarés.

Criminaliser les opinions revient à admettre ouvertement que le législateur a perdu le contrôle. Il a créé une situation qu'il ne peut plus gérer. C'est ce qui arrive quand jamais on ne demande leur opinion aux gens, ou quand cette opinion est ignorée quand ils l'expriment.

Désormais, on ne peut plus l'ignorer, et cette opinion ne sera pas ignorée. Quoi qu'il arrive lors de ces deux procès, ce n'est que le début.

En Europe, le génie est sorti de la bouteille, et aucun fasciste de la diversité multiculturelle ne pourra l'y remettre. Des milliers de gens donnent déjà de la voix et se font entendre, pour s'opposer à l'incessante islamisation de la société.

Et ils seront bientôt des millions : des gens qui en ont assez du politiquement correct, qui en ont assez qu'on leur dise ce qu'ils ont le droit de dire ou de penser, et qu'on leur ordonne de respecter une religion qui ne respecte absolument personne.

Ces gens découvrent, lorsqu'ils s'expriment, qu'ils ne sont pas seuls, et qu'ils ne sont en rien des fascistes, des agitateurs haineux, ou des racistes, malgré ce que ne cesse de répéter une presse lâche et malhonnête. Comme beaucoup de ces gens, moi, je m'oppose à l'islam.

Pour la simple raison que l'islam s'oppose à moi, et à tout ce je crois juste. Et je me fiche de ce qu'éprouvent les musulmans, ou n'importe qui d'autre. Et personne ne devrait me dire que j'ai à m'en soucier.

Je pense que le traitement infect des femmes dans l'islam est un crime contre l'humanité, et rien de moins. Il est totalement immoral. Il n 'y a pas de zone intermédiaire. Il est injustifiable, impardonnable, et empoisonne la terre entière. Il n'est pas différent, ou à relativiser. Il est arriéré et inhumain. Rien ne peut l'excuser, et rien ne peut excuser qu'on le défende.

Voila ce que je pense, et je le pense très, très fortement. Vous pouvez ne pas être d'accord. C'est votre droit. Comme j'ai le droit de le dire. Et j'INSISTE sur ce droit à le dire aussi ouvertement, aussi souvent, et aussi fort que je le veux.

Et tous ceux qui se sentent offensés peuvent continuer à l'être  et aller se faire foutre, avec tout le respect que je leur dois. Tout particulièrement en République islamique d'Autriche.

Limiter la liberté d'expression, c'est comme mettre un impôt sur l'air. Personne n'en a le droit, qui qu'ils soient, ou qui qu'ils pensent être, quel que soit le badge à la mode qu'ils portent, et quel que soit le livre sacré qu'ils tiennent dans leurs mains malpropres.

Qu'ils passent toutes les lois qu'ils veulent ! Ils peuvent en faire des guirlandes, ou les agiter comme autant d'étendards du haut des minarets de chaque mosquée. Nous résisterons à ces lois, et nous les renverserons. Car ce sont des lois de lâches, d'amadoueurs, dont les mensonges multiculturels frelatés ne seront bientôt plus qu'une embarrassante souillure de l'histoire.

 

 

 

 

 

10:41 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

15/11/2010

Berne : un monument célébrant le vote contre les minarets ?

SuisseDrapIntégré.gif

La conception occidentale des droits humains est incompatible avec la charia, ou loi islamique.

En Suisse, on ne peut, d'une part, soutenir que les droits humains inscrits dans nos chartes sont universels et, d'autre part, accommoder l'islamisme au nom du multiculturalisme,  car ce faisant, on renonce à l'universalité, ce qui ruine tout le système.

Autant alors dénoncer la Déclaration universelle des droits de l'homme, un texte "islamophobe" car occidental et laïque.

Le multiculturalisme, le vrai, c'est la civilisation occidentale. Il appartient à chacun de nous de lutter pour la préserver car seule une lame de fond populaire a des chances d'endiguer l'avancée des islamistes.

Et l'un des aspects de cette "lame de fond populaire" est le refus de construire des minarets. La défense de notre société démocratique et laïque doit se poursuivre.

Le Comité d'action "Stop minaret" a déposé une demande de permis de construire à la mairie de Langenthal, pour ériger un monument célébrant la loi sur l'interdiction des minarets en Suisse.

La sculpture devrait avoir sept mètres de haut et serait placée au milieu d'un rond-point de la ville. Une spirale de fer, recouverte de blanc à l'extérieur et de noir à l'intérieur, surmontée d'un croissant de lune dont la pointe est brisée par une flamme.

D'après le porte parole de "Stop minaret" Daniel Zingg, le croissant représenterait la domination mondiale de l'islam.

Fait divers  !  Et bien non, samedi passé, une agence de presse kowaitienne a fait le communiqué suivant :

 

Le Conseil central islamique Suisse Shura, a condamné samedi le projet. Le porte-parole du Conseil, Qassim Illi, a déclaré à l'Agence de presse Koweïtienne (KUNA) que "cette annonce, un an à peine après l'approbation par les électeurs suisse de l'interdiction de construire des minarets, est une provocation claire pour les sentiments de la minorité musulmane dans le pays et un symbole de la marginalisation et de l'agressivité."

Il a également noté que l'idée "porte aussi les signes d'un triomphalisme intolérant et met en danger les efforts visant à l'acceptation mutuelle et la compréhension entre les religions qui pourraient subir une autre défaite.

Dans le même temps il a souligné que le Conseil central islamique Suisse Shura est convaincu que beaucoup de Suisses, ainsi que de nombreux pays du monde, voient que l'interdiction de construire des minarets est une erreur, qui doit être réparée.

Le projet du Comité d'action "Stop minaret" met de l'huile sur le feu avec ce monument célébrant le résultat du vote et sa réalisation devrait être évité par tous les moyens disponibles, a-t-il dit.

http://www.kuna.net.kw/NewsAgenciesPublicSite/ArticleDeta...

 

 

10:07 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

12/11/2010

L’effort d’intégration incombe aux étrangers

Hier, la liberté d'expression c'était le droit de dire tout ce qu'on pensait sans restriction.

Aujourd'hui, la liberté d'expression c'est oser dire ce qu'on pense à ses risques et périls.

Demain, la liberté d'expression ce sera de ne dire que du bien de ceux qui voudront la détruire, et ne dire que du mal de ceux qui voudront la préserver.

 

votez%20ainsi%202.jpg

Le contre-projet à l'initiative sur le renvoi contraint par la voie constitutionnelle la Confédération, les cantons et les communes à prendre et, surtout, à payer d'onéreuses mesures en faveur de l'intégration.

 

Ce texte mélange donc l'expulsion d'étrangers criminels et l'intégration, ce qui est complètement absurde et contraire au principe de l'unité de la matière. L'intégration des étrangers devient une tâche publique ancrée dans la Constitution. Or, l'effort de s'intégrer doit partir avant tout des étrangers. Sans la volonté des étrangers de s'intégrer, les mesures d'intégration les plus chères sont inutiles. Et si des étrangers tombent dans la délinquance, ils pourront prétendre que c'est la faute à l'Etat suisse qui ne les a pas suffisamment intégrés.

 

De ce point de vue, cet article sur l'intégration offre donc de la matière supplémentaire à des recours contre des expulsions de criminels. L'idée qui se cache derrière cet article sur l'intégration est claire: on ne veut pas expulser les étrangers criminels, mais les intégrer aux frais de l'Etat. Et lorsqu'ils auront vécu suffisamment longtemps en Suisse, ils pourront même être naturalisés.

 

La situation est donc évidente pour moi le 28 novembre prochain: NON au contre-projet hypocrite et OUI à l'initiative rigoureuse sur le renvoi!

 

11:16 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (15) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook