11/11/2010

La Ville de Genève se moque des Genevois

votez%20ainsi%202.jpg
En condamnant sottement et arbitrairement l'initiative UDC pour l'expulsion des criminels étrangers, l'Exécutif de la Ville de Genève cherche à masquer la part de responsabilité qu'il porte dans la genèse de ce texte. Il n'est que de parcourir la rue de la Confédération pour constater que, quotidiennement,  l'Etat de droit est publiquement bafoué, à chaque carrefour de rues par la présence d'escrocs venus d'ailleurs exercer leurs talents criminels au vol, au trafic de drogues, au jeu du bonneteau et autres escroqueries. Les forces de l'ordre municipales et cantonales sont invisibles ou, dans le meilleur des cas, inefficaces. D'une manière générale, l'autorité ne fait pas preuve d'autorité et n'applique pas la loi démocratiquement voulue par le plus grand nombre d'entre nous. Des citoyens se mobilisent dans les rues de Genève pour dénoncer ces délinquants et essayer de les empêcher d'exercer leurs activités coupables, puisque la force publique ne répond pas présent. A l'échelon national, la lutte s'organise  également pour que cessent ces pratiques couvertes par la passivité des autorités en charge d'assurer la sécurité des citoyens, la prévention et la répression des délinquants et des criminels de tous crins . Puisque les autorités n'entendent pas le peuple dont elles se moquent d'ailleurs éperdument (sauf en période électorale), il était et il reste du devoir des citoyens de prendre les choses en main. C'est ce qui a été fait, démocratiquement, à travers le dépôt de l'initiative sur le renvoi, qui est un appel au secours auquel le Conseil administratif a scandaleusement choisi d'opposer une arrogante fin de non recevoir.

Le bon peuple de Genève saura s'en souvenir, non seulement le 28 novembre 2010, mais aussi les 13 mars et 17 avril 2011, dates des élections communales.


Jacques PAGAN
UDC section Ville de Genève
(079 201 89

10:42 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (28) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

10/11/2010

La Liberté d'Expression, seule garante de notre honneur, doit faucher l'obscurantisme.

Le politiquement correct,  c'est la peur d'offenser transformée en règle de vie.

Le politiquement correct est une disposition de l'esprit qui permet de tout accepter sauf son propre jugement.

Le politiquement correct c'est quand on dit joyeux Ramadan en s'excusant pour l'arbre de Noël.

Les islamistes voilent leurs femmes, Le politiquement correct voile le bon sens.

Le politiquement correct est à la liberté d'expression ce que la burqa est au bikini.

Le politiquement correct  c'est retourner sa langue dix fois dans la bouche avant de ne rien dire.

 

Et ce silence du politiquement correct permet les tueries.

Hier, mardi 9 novembre 2010, Bagdad, nouvelles tueries. Le nettoyage religieux antichrétiens se poursuit. 6 morts, 33 blessés.

La liberté d'expression ne concerne pas que les textes. Pour ceux qui ont le cœur accroché, quelques images non choisies et non retouchées du massacre de chrétiens dans la Cathédrale de Bagdad dimanche dernier :

http://atlasshrugs2000.typepad.com/atlas_shrugs/2010/11/s...

 

En lien avec ces massacres, j'offre à votre lecture, le texte d'un citoyen conscient et courageux :

Un Pape digne irait de ce pas rejoindre ses fidèles en perdition. Un geste pareil redonnerait du baume au cœur aux malheureux sur leur île déserte.

Des citoyens de seconde zone délaissés par la bienpensance, la meute des organismes à la mords moi le nœud dont l’unique tâche est la lutte contre une “islamophobie” dont une qualité est certaine : elle ne tue personne…

Détail qui semble perdre toute consistance une fois passé au crible des idéologues ou des lâches. Les victimes réelles ne pèsent pas bézef sur la balance. Car, l’unique gravité dans ce monde à l’écart des règles universelles du bon sens et de la logique, c’est la force des bourreaux, l’intimidation des prosélytes, avec la peur qu’elles engendrent et les réactions aberrantes qu’elles suscitent.

Tandis qu’en parallèle se développe un réel affront à l’humanité entière! Combien d’exactions, de massacres, de morts innocents au nom de l’lslam ?!
Quiconque, mis au défi, ne pourra établir le contraire. Les bourreaux eux-mêmes le crient haut et fort!

Et il se trouve toujours quelque illustre connard spécialiste en que dalle, donneur de leçons aux accents morgues qui verse une larme sur les plateaux. Parmi ces idiots, ces crapules de la pensée, drapés dans leurs avantageux idéaux qui s’offusquent d’une montée épouvantable de “l’islamophobie”. Tout en faisant l’économie d’une quelconque argumentation.

A croire que ces lâches ordures dédaigneuses se démarquent pour échapper à la fureur des fidèles de la religion de “paix” et de “tolérance”…

Peut être, est-ce un calcul à court terme qu’ils finiront par regretter! Quelques retournements de vestes sont ainsi à prévoir. Malgré cette pirouette vestimentaire, leurs manches seront-elles assez grandes et leurs poches assez profondes pour faire disparaître plusieurs décennies de sarcasmes et d’humiliations ?


Ils devraient commencer à y réfléchir. Après, il sera trop tard. Parce que notre patience a des limites.

 

18:48 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

08/11/2010

Jusqu'où peut aller la propagande du Conseil fédéral ?

Communication de l'UDC suisse :

votez%20ainsi%202.jpg

Martin Baltisser, secrétaire général UDC Suisse

 

Il est clair que les représentants de comités de votation mènent une lutte acharnée lors d'une campagne. On tente de révéler les points faibles de l'argumentation des opposants et on envoie quelques pointes de temps en temps. Or, des magistrats servent de plus en plus souvent de porte-drapeaux de l'un ou l'autre bord. C'est ce qui se passe actuellement dans la campagne relative à l'initiative sur le renvoi, où les partisans du contre-projet misent tout sur la ministre fédérale de la justice et une directrice cantonale de la justice. La limite entre information objective et propagande d'Etat est alors fort ténue, comme l'illustrent des exemples d'actualité.

 

Le Conseil fédéral veut manifestement désormais attribuer à ceux qui se font l'écho de la volonté du peuple des « notes » pour le texte de leur initiative. La semaine dernière, la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga a fait savoir qu'elle n'avait encore jamais vu d'initiative formulée de manière aussi « bâclée » que l'initiative sur le renvoi. De telles déclarations n'ont pas grand-chose à voir avec l'examen objectif d'une demande du peuple mais sont plutôt révélatrices du peu de cas que certains conseillers fédéraux font actuellement des droits populaires. L'impertinent qui ose déposer une initiative est pratiquement disqualifié d'office, traité de « trublion ».

 

Validité reconnue depuis longtemps
La nouvelle ministre de la justice se laisse également aller, dans le cadre de la campagne de votation autour de l'initiative sur le renvoi, à d'autres déclarations insoutenables sous la forme dans laquelle elles ont été émises et inacceptables de la bouche d'une conseillère fédérale. Dans l'émission « Arena » de la télévision suisse-alémanique, elle a affirmé haut et fort que l'initiative conduirait à expulser même des personnes qui risquent la torture. Si c'était vrai, l'initiative violerait des règles impératives du droit international public et le Parlement aurait dû la déclarer nulle. Mme Sommaruga n'est pas sans le savoir. La question de la conformité de l'initiative avec les règles impératives du droit international public a été définitivement réglée en procédure parlementaire. En se basant sur la pratique en vigueur, les experts, le Conseil fédéral et le Parlement ont abouti à la conclusion univoque que le texte de l'initiative sur le renvoi est conforme au droit international public. Les affirmations des initiants, qui avaient dès le départ toujours signalé cet état de fait indubitable, n'y jouent en fin de compte aucun rôle. La conformité aux règles impératives du droit international public ressort directement du texte et de la pratique actuelle. Pourquoi la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga affirme-t-elle sciemment le contraire ?

 

Crimes graves en ligne de mire
Non moins inadmissible est la déclaration de la conseillère fédérale selon laquelle une personne qui remplirait une fois incorrectement une ligne sur un formulaire AVS serait immédiatement renvoyée. L'initiative sur le renvoi prévoit qu'un étranger criminel perd son droit de séjour s'il a « perçu abusivement des prestations des assurances sociales ou de l'aide sociale ». De tels agissements équivalent dans de nombreux cas à une escroquerie : une personne trompe les autorités afin d'obtenir des prestations financières indues. Selon la doctrine de droit pénal, l'escroquerie est une atteinte aux intérêts pécuniaires d'autrui, réalisée dans une intention d'enrichissement illégitime en induisant astucieusement la victime en erreur. C'est exactement de cela qu'il s'agit en règle générale, en cas d'obtention abusive de prestations sociales. La fraude aux prestations sociales est un problème majeur pour notre système social, donc tout sauf une peccadille. Le cas cité par la conseillère fédérale ne donnerait même pas lieu à l'ouverture d'une procédure, encore moins à un renvoi. Mme Sommaruga sait aussi parfaitement qu'ici également, le Parlement fixera les conditions précises et déterminera quels actes correspondant à une obtention abusive de prestations sociales seront sanctionnés par un renvoi. Une chose est toutefois déjà claire : le contre-projet à l'initiative sur le renvoi ne permettra jamais de renvoyer un étranger pour fraude aux prestations sociales. La Conférence suisse des institutions d'action sociale (CSIAS) a en effet dû admettre la semaine dernière ne connaître aucun cas dans lequel l'obtention abusive de prestations sociales serait passible d'une peine privative de liberté d'au moins 18 mois, telle que l'exige le contre-projet. En clair : le contre-projet ne produit aucun effet dans ce domaine.

 

Une autre affirmation de la conseillère fédérale a fait dresser les oreilles à Arena : l'initiative prévoirait prétendument qu'une infraction à la loi sur les stupéfiants entraînerait un renvoi. Cette déclaration est elle aussi absolument fausse. Ce qui est vrai, est que les personnes condamnées pour trafic de drogue seront renvoyées. Là encore, le législateur devra définir plus précisément les conditions exactes. Il est évident que toute infraction à la loi sur les stupéfiants ne conduit pas à un renvoi. On est en droit d'attendre de la part de la ministre de la justice qu'elle le sache.

 

Bilan : La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga a quitté à plusieurs reprises le sentier de l'information objective au cours de l'émission de télévision Arena , après avoir elle-même appelé à l'« objectivité » et au « respect ». Dans les semaines à venir, elle ferait bien de mettre en pratique ce qu'elle prêche.

 

22:43 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

06/11/2010


Fondation d’un Comité des migrants pour l'initiative sur le renvoi

Le Comité des migrants pour l'initiative sur le renvoi s'est présenté aujourd'hui aux médias lors d'une manifestation à Lucerne. L'orateur invité, le conseiller national Adrian Amstutz, s'est prononcé sur le thème "Etrangers bien intégrés et initiative sur le renvoi". Soumis au souverain le 28 novembre prochain, l'initiative sur le renvoi est une évidence pour les migrants en Suisse. Celles et ceux qui abusent de l'hospitalité suisse en violant les règles et en devenant criminels doivent quitter le pays.

 

votez%20ainsi%202.jpg

Nombre de citoyennes et de citoyens ne se sentent plus en sécurité en Suisse. Non seulement des personnes âgées et des femmes n'osent plus sortir seuls le soir dans la rue, mais les jeunes aussi craignent les harcèlements et les bagarres qui sont devenus chose courante.

Près de la moitié des délits commis en Suisse sont le fait d'étrangers. La part des délinquants étrangers atteint 59% pour les homicides intentionnels et même 62% pour les viols. Il y a également une disproportion d'étrangers dans les affaires d'abus sociaux. Cette situation n'est plus acceptable pour le Comité des migrants.

Les migrants exigent que les étrangers, qui violent gravement les lois suisses, donc qui tombent dans la criminalité et abusent grossièrement de l'hospitalité de leur pays d'accueil, ne puissent pas rester en Suisse. Ils sont bien placés pour savoir qu'aucun pays au monde ne tolère de pareils comportements.

Les étrangères et les étrangers vivant en Suisse sont eux aussi les victimes de crimes et des violences. Ils n'acceptent plus de devoir se justifier à cause de la criminalité de quelques malfaiteurs étrangers et d'en subir le contrecoup. De nombreux étrangers souhaitent ardemment que la Suisse durcisse d'une manière générale son attitude à l'égard des criminels.

L'expulsion des criminels étrangers dangereux est un pas dans cette direction.

Les membres du Comité des migrants pour l'initiative sur le renvoi sont persuadés que tant les Suisses que les étrangers profiteraient de l'acceptation de cette initiative qui contribuerait à rétablir la sécurité en Suisse.

Lucerne, 5 novembre 2010

Adhérez aujourd'hui encore au Comité des migrants pour l'initiative sur le renvoi:

Comité des migrants pour l'initiative sur le renvoi 
Yvette Estermann, conseillère nationale
Bergstrasse 50 A
6010 Kriens



 

17:55 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

05/11/2010

L’initiative pour le renvoi des étrangers criminels soulève des objections. Sont-elles fondées ?

votez%20ainsi%202.jpg

Certaines personnes bien pensantes critiquent l'initiative pour le renvoi des étrangers criminels du fait que cette initiative créerait une discrimination envers les étrangers, compte tenu du fait qu'ils seraient doublement punis.

Toutefois, le principe de la double peine n'est pas très juste ici. En effet, après leur peine de prison, ils devront quitter notre pays pour une période de 5 à 15 ans. Mais, s'ils avaient eu un peu de jugeote, ils auraient quitté notre pays dès leur méfait commis, et n'auraient ainsi très certainement pas été inquiétés dans leur patrie.

Les citoyens helvétiques n'ont pas cette possibilité de fuite en cas de crime commis. Il n'y a donc aucune raison de faire croire à une double peine.

Une autre objection soulevée par les adversaires de l'initiative pour le renvoi est que les renvois forcés coûtent très chers au pays, et ainsi grèvent notre budget. Toutefois, cette objection est facile à balayer. En cas de récidive de la part du criminel, les frais de justice et ensuite les frais d'emprisonnement seront certainement bien plus élevés que le coût du renvoi. De plus, combien coûte un viol ? Par la mesure du renvoi, on élimine ainsi le risque que le criminel ne récidive.

Finalement, on nous bassine que la loi actuelle permet déjà le renvoi. Mais c'est bien là qu'est le problème, la loi le permet, mais ne l'oblige pas. Toutes ces objections ayant été enlevées, je vous demande de faire comme moi le 28 novembre et de soutenir l'initiative pour le renvoi, de refuser le contre-projet et de préférer l'initiative au contre-projet en cas de double acceptation.

 

17:46 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (6) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

04/11/2010

Une fois de plus, les Jeunes UDC valaisans sont réalistes et visionnaires !

Les lecteurs de l'édition "papier" du 20 Minutes de ce jeudi ont certainement remarqué, en page 7, ce titre "accrocheur" :

"La charge des Jeunes UDC contre un islam barbare".

(le lien électronique : http://www.20min.ch/ro/news/suisse/story/21193682)

Résistance de jeunes chrétiens faisant suite au massacre de dimanche passé dans une église de Bagdad.

Deux réactions majeures à cette annonce sont relevées dans l'article.

La première issue du "politiquement correct" : selon un pasteur, le Président des Jeunes UDC ignore la réalité du terrain...

La deuxième émanant de l'ancien Porte-parole de la Fondation culturelle islamique et de la Mosquée de Genève, et actuel directeur de la Fondation de l'entre-connaissance, à Genève  http://www.fec-geneve.ch/organigramme.php que le style de nos Jeunes UDC agace et un commentaire qui est de "la poudre au yeux" à destination de ceux qui ne veulent ou ont peur de regarder en face la réalité.

(pour mieux cerner les vrais visages de cet homme, la lecture de cette lettre ouverte que Me Charles Poncet avait rédigée à son sujet est intéressante :

http://www.praetor.ch/fr/cv/poncet/lettres/ouardiri.htm)

 

Mais revenons au titre de ce blog : réalistes et visonnaires !

N'en déplaise à beaucoup, ces deux qualificatifs sont d'actualité.

Réallistes quant à la situaltion, en pays musulmans, des communautés chrétiennes d'orient.

Visionnaires quant à ce qu'il va émerger sous peu dans notre pays : un parti islamiste.

Si j'en juge par les propos que tiennent les fondateurs d'un tel parti en France : le Parti des Indigènes de la République, nous avons beaucoup de soucis à nous faire sur les orientations à venir de notre démocratie laïque et notre mode de vie.

Je vous laisse apprécier :

Nous allons changer ce pays nous-mêmes, de l'intérieur et rien ne nous arrêtera.

partidesindigènes.jpg

Non pas comme le prétendent nos ennemis parce que nous serions anti-blancs ou parce que nous voulons coloniser ce pays, mais parce que nous n'en n'avons pas d'autres. Et que nous l'avons fait ce pays, nos parents, nous. Pas par un colonialisme sanguinaire sur le modèle du monde blanc depuis 1492 en envahissant et meurtrissant le reste du monde, non pas par des massacres, la déportation et la mise en esclavage de ses habitants.

Nous disons aux impérialistes français "nous sommes ici parce que vous étiez là bas et d'ailleurs vous y êtes encore". Nous n'avons pas choisi d'être ici alors maintenant nous allons rester et vous devrez bien vous en accommoder. Que l'on nous laisse nous définir comme bon nous semble, nous et nos descendants car nous sommes une force. Terminé SOS racisme, NPNS, et autres Malek Boutih ou Fadela, ces créatures étranges sorties du labo de Julien Dray, l'homme du P.S. qui voulait boxer Tariq Ramadan. Fini ces « Maghrébins laïques » et « musulmans républicains », à la sauce des demi soldes Rachid Kaci et autres Abderahamane Dahmane, les conseillers très spéciaux de Sarko et de l'UMP ! [...]

 

Quant à ceux qui pensent qu'on devrait avoir le courage de se dire arabe ou noir, un peu d'honnêteté serait la bienvenue ! le PIR a l'habitude de dire ce qu'il pense sans détours. Ceux qui nous connaissent savent que nous avons toujours été là pour dénoncer le communautarisme blanc ou le sionisme de Finkielkraut et consorts, de déclarer notre soutien à Hamas ou à Hezbollah y compris par des conférences à la Sorbonne, de demander l'amnistie pour les emprisonnés de la révolte des quartiers populaires en 2005, d'être solidaires publiquement de Tariq Ramadan vilipendé et ostracisé, de dénoncer la condamnation injuste de Kemi Seba quand nous estimions qu'il était frappé par une mesure raciste (alors que pourtant nous ne sommes pas du tout d'accord avec lui). Présents aussi quand il fallait dénoncer la loi sur les signes religieux à l'école. Grâce à Dieu. Et nous attendons de ceux qui sont sur le bord du chemin et qui nous regardent sans rien faire qu'ils éprouvent au moins quelque honte" ( Merci B.Brecht). Et d'être touchés pourquoi pas par la grâce divine.

Que Dieu aide tous les résistants.

Salamet !

Youssef Boussoumah, PIR Paris

 

 

19:51 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

28/10/2010

Danemark : Quand la gauche sort du coma idéologique…

Vidéo du Socialistisk Folkeparti, (parti socialiste populaire danois)(tendance socialiste+écolo) qui représente environ 13% des votes.

http://www.youtube.com/watch?v=nL2cMrZkbEw&feature=pl...

Traduction à la volée :
Les islamistes du Hizb ut-Tahrir ont tenu une conférence de presse au Danemark le 3 octobre. Cette vidéo est une réaction du parti socialiste populaire danois.

1ere intervenante :

«Le Socialistisk Folkeparti a combattu pour la liberté depuis 50 ans. J'en ai plus qu'assez d'entendre des extrêmistes religieux comme le Hizb ut-Tahrir et leurs saloperies [rubbish] sur la restriction des libertés.»

2e intervenant :

« Ce sont des arriérés réactionnaires qui appartiennent au passé. Ils veulent renverser la démocratie et abolir nos libertés. Nous ne pouvons pas l'admettre.»

3e intervenant :

«Nous devons clairement dénoncer une vision inhumaine des femmes et un système juridique basé sur des textes datant de plusieurs siècles. Cela n'a pas sa place au Danemark. Ni aujourd'hui, ni demain.»

4e intervenant :

«Nous, au parti socialiste populaire, nous croyons que tous ceux qui veulent participer à la démocratie ont leur place. Mais nous dénonçons clairement les extrémistes et les fanatiques. Il n'y a pas de place pour eux dans la société danoise.»

Panneau de fin :

Il y a de la place pour toutes les personnes de bonne volonté. Mais nous n'avons pas de temps à consacrer aux racistes et aux obscurantistes religieux.

Mieux vaut tard que jamais....

 

10:30 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

25/10/2010

Le gouvernement norvégien assume et décide, notre Conseil Fédéral tergiverse !

Pas de mosquée saoudienne en Norvège, tant qu'il n'y a pas de liberté religieuse en Arabie Saoudite.

Encore une nouvelle que l'on ne trouve pas dans nos quotidiens...

La Norvège ne fait pas partie de l'Union européenne. A croire que c'est le sésame qui permet à ce gouvernement d'imposer et de faire respecter les us et coutumes de nos démocraties occidentales.

http://www.vg.no/nyheter/innenriks/artikkel.php?artid=100...

et ci-dessous sa traduction :


NorvègeMosquée.png

Le gouvernement saoudien et de riches donateurs privés d'Arabie Saoudite veulent financer des mosquées en Norvège à hauteur de dizaines de millions [d'Euros]. Légalement, ils en ont le droit. Conformément à la loi norvégienne il est permis aux pays étrangers de soutenir financièrement les communautés religieuses, mais vu l'importance de ces sommes, le gouvernement doit approuver le financement.

Or, le ministère des Affaires étrangères vient non seulement de refuser d'approuver ce financement, mais il a également répondu au Centre islamique Tawfiiq, qu'il serait "paradoxal et contre nature d'accepter le financement venant d'un pays qui n'accepte pas la liberté religieuse."

Le ministre norvégien des Affaires étrangères Jonas Gahr Støre a déclaré au journal VG:  "Nous aurions pu simplement dire non, le ministère n'approuve pas, mais nous avons profité de l'occasion pour ajouter que l'approbation serait paradoxale tant que vouloir établir une communauté chrétienne en Arabie saoudite sera considéré comme un crime. "

le Secrétaire d'État Espen Barth Eide est justement en visite en Arabie saoudite et se saisir de la question.

"Je constate que beaucoup de mes collègues européens ont le même problème, et la Norvège portera la question devant le Conseil de l'Europe", explique Støre.

Le journal : "Cela signifie-t-il une possibilité de restreindre le financement religieux ?"

Jonas Gahr Støre: "C'est une question que le parlement et le gouvernement devront aborder."

La réponse du ministère était adressée au centre islamique Tawfiiq, mais le ministre Jonas Gahr Støre affirme que la Alnor faith society, qui veut aussi construire une mosquée dans la ville de Tromsø,  financée par un homme d'affaires saoudien, va recevoir une réponse similaire.

La dernière semaine le journal Nordlys a écrit une série deux articles sur la fondation Alnor, dont les titres étaient "Un leader musulman de Tromsø lié à un réseau terroriste" et " Les fondamentalistes islamiques d'Arabie saoudite sponsorisent la mosquée à Tromsø".

Le journal: : "Est-ce le courant saoudien de l'islam, le wahhabisme, qui est controversé en Norvège ?"

M Støre répond qu'il ne juge pas quels sont les courants ou les écoles de l'islam qui doivent s'établir en Norvège. "Nous avons la liberté de religion. Il s'agit de questionner les lois dans le pays d'où vient l'argent ."


Lire la suite

10:30 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

22/10/2010

Angleterre : l’odeur du bacon offense les musulmans !

Non, ce n'est pas une plaisanterie et ce serait plutôt inquiétant.

Sur ordre de la municipalité, le gérant d'une sandwicherie doit désinstaller une hotte aspirante car "l'odeur du bacon offense les musulmans"

La municipalité de Stockton a ordonné à Mme Akciecek, qui possède un café/sandwicherie, d'enlever une hotte aspirante de son local. La raison invoquée est la plainte d'un riverain, Mr Webb-Lee, qui dit être incommodé par l'odeur de bacon émanant du café. Il se plaint entre autres de ne plus pouvoir recevoir ses nombreux amis musulmans que l'odeur incommode physiquement (elle les rend littéralement malades).

Pour Mme Akciecek, c'est l'incompréhension : elle est mariée à un Turc musulman, qui travaille également au café et ne rechigne pas à cuire le bacon lui-même. Souvent, elle reçoit des amis musulmans de son mari, ainsi que des clients musulmans, qui commandent des produits sans porc, et qui ne se sont jamais plaints de la présence de bacon en cuisine ou de l'odeur.

Mme Akciecek craint pour son unique source de revenus, et compte faire appel.

Qui osera, le premier,  agir de même avec la désagréable odeur des "Kebab" ?

http://www.dailymail.co.uk/news/article-1322435/Cafe-owne...

 

10:30 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (5) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

21/10/2010

Partout, le multiculturalisme a enfanté des monstres !

C'est le titre de la chronique d'Eric ZEMMOUR du 19 octobre 2010 sur RTL.

ZEMMOUR développe les propos de la Chancelière allemande Madame Angela MERKEL :

« Nous nous sentons liés aux valeurs chrétiennes. Ceux qui n'acceptent pas cela n'ont pas leur place chez nous ». Angela Merkel

http://www.dailymotion.com/video/xf9qid_eric-zemmour-le-d...

 

Propos incisifs et actuels qui devraient nous réveiller...

La "torpeur" distillée par les mondains du politiquement correct nous sera fatale !

 

08:03 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

18/10/2010

Les tribunaux islamiques de Grande-Bretagne légitiment les viols !

Saviez vous qu'en Angleterre, avec la prolifération des tribunaux islamiques qui sont devenus légaux, l'enrichissement culturel s'accélère.  Comme chacun sait l'islam c'est le progrès, la finesse, ...

Un haut dignitaire religieux musulman qui dirige le plus grand réseau des tribunaux britanniques de la charia a déclenché une controverse en déclarant que le viol au sein du mariage n'existait pas.

Cheikh Maulana Abu Sayeed, président du Conseil islamique de la charia en Grande-Bretagne, a déclaré que les maris qui violent leurs femmes ne devraient pas être poursuivis en justice parce que "le sexe fait partie du mariage". Et il a affirmé que beaucoup de femmes mariées qui portent plainte pour viol mentent.

rapevictim.jpg

Cheikh Sayeed a fait ces commentaires lors d'une interview accordée au blog Le Samosa, avant de les répéter plus tard au journal The Independent.

 

Il a déclaré au site: "Manifestement, il ne peut y avoir viol au sein du mariage, on peut parler d'agressivité peut-être, ou d'actes indécents... Parce que lorsqu'ils se sont mariés, il était entendu que les rapports sexuels feraient partie du mariage, de sorte que rien ne s'oppose aux relations sexuelles dans le mariage.

 

 

La volonté générale de compréhension, d'ouverture, de "politiquement correct" m'amène à rédiger les lignes ci-dessous qui remporteront, j'en suis certain, votre complète adhésion :

Les "apports légaux" du multiculturalisme semblent un bienfait pour l'évolution de nos sociétés occidentales,  de la condition féminine, et le bien être de l'homme en particulier. Ces assertions démontrent que c'est la femme qui crée la violence conjugale en se refusant à l'homme...  La violence conjugale est un mensonge.

Manifestement, tous les hommes actuellement incarcérés pour violences conjugales doivent être relaxés sans délai. J'insiste pour que cette demande soit  immédiatement soumise au Parlement pour modification de notre loi pénale....

Excellente oppotunité pour désengorger la prison de Champ Dollon !


Lien de l'information :

http://www.independent.co.uk/news/uk/home-news/rape-impos...



 

18:31 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (11) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

15/10/2010

Annemasse opposition de citoyens au "Complexe Islamique"

Regardez,  comparez,  appréciez la protection aux excès de tous genres que nous offre notre démocratie semi directe helvétique !

L'électoralisme des élus de la Mairie d'Annemasse tente de faire avaler bien des couleuvres à nos voisins Hauts Savoyards...

Les procédures, sans aucune possibilité pour les citoyens de s'opposer par la voie d'un référendum contraignant, permettent au Maire et aux élus d'Annemasse de prévoir un "Vaste complexe islamique" dans le périmètre de cette agglomération.

Vaste « Complexe islamique » qui comporte non seulement une mosquée mais aussi :
• Des zones polyvalentes, où seront organisés des conférences, des séminaires, des fêtes, des rencontres et événements sportifs ...

  • Des zones d'accueil pour un conseil ou un soutien.
  • Une bibliothèque et une librairie spécialisée.

• Une salle informatique et nouvelles technologies.

Ce nouveau Centre prévoira aussi des espaces locatifs commerciaux ! Ces espaces pourraient accueillir : une pâtisserie salon de thé, une libraire, un traiteur, un espace jeux-vidéo...

Evidemment,  ces "nobles âmes" grands adeptes du politiquement correct ne voient pas la spoliation de nos cultures européennes démocratiques et laïques par un communautarisme autoritaire, sectaire, liberticide.

Quel plaisir de lire les visionnaires de notre absurdité. Il y a plus de vingt ans, dans son ouvrage "La défaite de la pensée", Alain Finkielkraut écrivait ceci :

"De peur de faire violence aux immigrés, on les confond avec la livrée que leur a taillée l'histoire.

Pour leur permettre de vivre comme cela leur convient, on se refuse à les protéger contre les méfaits ou les abus de la tradition dont ils relèvent.

Afin  d'atténuer la brutalité du déracinement, on les remet, pieds et poings liés, à la discrétion de leur communauté.

On en arrive ainsi à limiter aux hommes d'Occident la sphère d'application des droits de l'homme, tout en croyant élargir ces droits, jusqu'à y insérer la faculté laissée à chacun de vivre dans sa culture..."


Ci-dessous, le lien de cet article :

http://fr.novopress.info/69327/exclusif-opposition-au-vas...

 

12:45 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

06/10/2010

Veules et soumis sera notre sort, demain !

Dans cette "culture importée" où l'on inflige aux délinquants des châtiments corporels, où la femme stérile est répudiée et la femme adultère punie de mort, où le témoignage d'un homme vaut celui de deux femmes, où une sœur n'obtient que la moitié des droits de successions dévolus à son frère, où l'on pratique l'excision, où les mariages mixtes sont interdits et la polygamie autorisée, nous accédons à un monde déserté par la transcendance. L'identité culturelle cautionne les traditions barbares que Dieu n'est plus en mesure de justifier.

Puis, quand le nombre d'individus devient supérieur aux autochtones, la barbarie de l'intrus s'installe, domine, décide.

C'est ce qui vient de se passer en Belgique. Les Autorités de la commune de Schaerbeek entendent annuler ce prochain week-end, un discours donnée par notre Conseiller National Oskar Freysinger. Ce dernier était invité par une association catholique locale pour s'exprimer sur les minarets dans le cadre d'une vaste conférence sur : "La menace de l'Islam".

C'était oublier que la commune voisine n'est plus effectivement insérée dans le Royaume de Belgique vu que PLUS DE LA MOITIE DE SES HABITANTS SONT DES MUSULMANS.

Alors se déroule le scénario connu : invocations des outrages et des insultes à l'Islam, menaces de violences de ces extrémistes. Les gouvernants apeurés cèdent et interdisent.

Nous sommes donc dans un pays, pour le moins, chrétiens, dans une commune où les catholiques s'émeuvent de la lente mais constante érosion de leurs traditions. Cependant, ce sont les intrus qui censurent l'expression en hurlant à "L'intolérable provocation" !  Quel paradoxe.

L'accueil, la tolérance, la gentillesse, l'ouverture, la compréhension, ces valeurs de démocratie occidentale  sont elles respectées dans cette affaire ?

Continuons dans cette voie et demain, nous seront tous des "DHIMMIS"

(Un dhimmi est, selon le droit musulman, un non-musulman ayant conclu, avec les musulmans, un traité de reddition (dhimma) déterminant ses droits et devoirs).

 

Pour les incurables sceptiques de cette colonisation de nos contrées, l'article à ce sujet de TSRinfo.ch

 

Lire la suite

08:43 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (5) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

05/10/2010

"L’islam est le communisme contemporain"

Discours engagé, réflexions assurées !

Les analyses du monde politiquement incorrect méritent aussi d'être soumises au plus grand nombre.

Ayons le courage d'affirmer que la dénégation des idées amène la défaite de la pensée car beaucoup savent utiliser notre "angélisme tolérant" à leur grand avantage.

Ci-dessous, le discours que vient de prononcer à Berlin le responsable du parti de la droite néerlandaise venant de former un gouvernement de coalition en Hollande.

 

Lire la suite

10:35 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (9) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

27/09/2010

L'ONU vole la primauté à Genève !

ONU : Une Malaisienne désignée porte-parole de la Terre auprès des extra-terrestres

ExtraTerrestre.jpg

Oui, c'est la nouvelle parue hier dans le très sérieux journal New York Post

http://www.nypost.com/p/news/international/un_names_offic...

Si un extra-terrestre atterrit dans votre jardin et dit: «Emmenez-moi voir votre chef», vous pourrez appeler la personne désignée par l'ONU. Mazlan Othman, une scientifique malaisienne peu connue, sera désignée l'hôtesse officielle des vaisseaux extra-terrestres sur Terre. Elle devrait annoncer ses nouvelles fonctions lors d'une conférence de presse la semaine prochaine.

Bien qu'Hollywood et la plupart des Américains présument que c'est le président des États-Unis qui parlerait aux extra-terrestres au nom des Terriens, l'Organisation des Nations Unies estime que les vrais extraterrestres devraient recevoir une réponse plus mondialisée. Othman, chef du Bureau des affaires spatiales des Nations Unies, partage cet avis.

«La recherche constante de signaux extraterrestres par plusieurs entités nourrit l'espoir que l'humanité recevra un jour des signaux provenant d'extraterrestres», a-t-elle déclaré dans un discours enregistré cité par le Sunday Times de Londres. «Quand cela se produira, il nous faudra offrir une réponse coordonnée qui tienne compte de toutes les sensibilités liées à ce sujet. La structure de l'ONU permet d'offrir  une telle coordination.»

Lors d'une prochaine conférence en Grande-Bretagne, Othman devrait dire aux délégués que la découverte récente de centaines de planètes autour d'autres étoiles rend la détection de vie extraterrestre plus probable que jamais - et cela signifie que l'ONU doit être prête à coordonner la réponse de l'humanité à un «premier contact».

Othman est astrophysicienne et elle a obtenu son doctorat en Nouvelle-Zélande. Les scientifiques qui travaillent avec elle disent que son travail consiste essentiellement à agir comme porte-parole de l'humanité. «Othman est ce que nous avons de plus proche de la personne «Emmenez-moi voir votre chef», a déclaré le professeur Richard Crowther, un expert en droit de l'espace à l'Agence spatiale du Royaume-Uni.[...]

 

Dans les faits, Genève est spoliée de la préséance. Vous ne le saviez pas ?

Notre ville héberge le siège international du mouvement raëlien dont une de ses préoccupation est de construire un lieu, une ambassade pour recevoir prochainement les Extra-Terrestres...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mouvement_ra%C3%ABlien

 

 

15:55 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook